Repères

La bio maintient le cap…

Nov-Déc 2011

Selon l’Agence bio, les premières tendances chiffrées de l’année 2011 confirment le dynamisme de l’agriculture biologique en France. Sur les 6 premiers mois de l’année, 1990 exploitations supplémentaires ont rejoint la production biologique et les consommateurs ont confirmé leur enthousiasme pour les produits bio. La consommation continue ainsi de progresser : les premiers indicateurs d’évolution du marché pour le 1er semestre 2011 permettent d’estimer une croissance moyenne qui dépasse les 10% tous secteurs de produits bio et tous réseaux de distribution confondus. Certains secteurs comme celui des produits élaborés affichent même des croissances record au cours de cette première partie de l’année.


Premières tendances 2011 : la bio continue de se développer

L’engagement de nouveaux producteurs, transformateurs et distributeurs confirme la dynamique de développement de la Bio. Depuis 1995, l’observatoire national de l’agriculture biologique recense les opérateurs des filières Bio. Entre 2008 et 2010, 10182 opérateurs supplémentaires ont été recensés, soit une progression de 49% en 2 ans. Cette augmentation concerne aussi bien les producteurs (+7306 exploitations) que la partie aval de la filière biologique (+2876 préparateurs et distributeurs, y compris les importateurs). Au cours du premier semestre 2011, 3153 nouveaux opérateurs se sont engagés en bio, soit 17 opérateurs chaque jour (+1990 exploitations et +1163 préparateurs et distributeurs). Toutes catégories confondues, on dénombrait au 30 juin 2011 plus de 34000 opérateurs bio. Aujourd’hui, plus de 4,6% des exploitations agricoles françaises sont engagées en bio.



Côté production

Le développement de la Bio concerne toutes les régions et toutes les filières. Toutefois, on constate que les écarts s’accentuent selon les régions. Fin 2010, le nombre d’exploitations bio a passé la barre des 2 000 dans 3 régions (Rhône-Alpes, Languedoc-Roussillon, Midi-Pyrénées), celle des 1 000 dans 7 régions (en ajoutant l’Aquitaine, PACA, Pays de la Loire et Bretagne), ces 10 régions rassemblant au total 67% des exploitations bio de France. Près de la moitié des surfaces bio était localisée dans 5 régions (Midi-Pyrénées, Pays de la Loire, Rhône- Alpes, Languedoc-Roussillon, PACA).
Avec près de la moitié des terres bio en conversion, la Champagne- Ardenne est la région où la dynamique de conversion a été la plus forte en 2010. En valeur absolue, les augmentations de surfaces bio ont été les plus importantes en Midi-Pyrénées (+28 000 ha avec deux tiers de surfaces fourragères et un tiers de surfaces de grandes cultures) devant l’Aquitaine (près de 15 000 ha avec un tiers de vignoble et un tiers de surfaces toujours en herbe).

Dynamique de développement des productions végétales et animales

Sur les 845 440 ha cultivés en biologique en 2010, 61% étaient toujours en herbe ou en cultures fourragères, les grandes cultures en couvraient 20% et les cultures pérennes (vigne et arbres fruitiers) près de 8%. L’année 2010 a été marquée par une hausse des surfaces totales bio quelles que soient les productions. Certains secteurs se distinguent par une part très importante des surfaces en conversion dans l’ensemble des surfaces conduites en mode de production bio. C’est notamment le cas des fruits dédiés à la transformation (62% de leurs surfaces en conversion), des fruits à coque (pour les noyers : 60% des surfaces en conversion, dont 47% en première année) et de la viticulture (57% des surfaces en conversion).
Côté cheptel
Les cheptels bio de toutes les espèces ont progressé en 2010. La dynamique de développement du secteur se traduit par plus d’un quart du cheptel en conversion.

Profils des opérateurs bio en 2011

L’analyse des notifications au 15 septembre permet d’apprécier la diversité des profils des opérateurs engagés en bio en 2011. Le secteur des pains et pâtisseries reste très dynamique en 2011 ; les opérateurs aval de ce secteur représentent à ce jour 45% des nouveaux engagements.


Source : Agence BIO / Notifications 2011- Échantillon de 2512 répondants