Repères

Marché bio : analyse et perspectives…

sept -oct 2011

Le chiffre d’affaires du marché bio européen en 2009 représentait 18,4 milliards d’euros. À la lecture des premiers chiffres de 2010, il devrait encore connaitre une augmentation mais de moindre importance. Toutefois, celle-ci semble différente selon les pays en fonction de l’impact de la crise économique. Par exemple, en France et en Allemagne, la consommation des produits biologiques a continué de progresser respectivement de 10,8% et 3%, tandis que la consommation en Grande Bretagne a régressé de 5,9%. Focus sur la distribution et la consommation des produits bio à travers certains pays...

L’Allemagne reste de loin le marché le plus représentatif. Générant près de deux fois plus de chiffre d’affaires que celui de la France, il est aussi un bon indicateur. En effet, son historique et sa maturité permettent d’apporter de nombreuses informations sur les tendances à venir. Par exemple, la distribution spécialisée allemande a connu pratiquement les mêmes difficultés qu’en France mais avec une année d’avance. Côté consommation, en 2009, les consommateurs qui dépensent le plus pour une alimentation bio sont les danois, les suisses et les autrichiens avec respectivement 138,8, 123,8 et 130,9 euros par personne et par an. Les français n’investissent, eux, que 47,2 euros.

Consommation totale de produits bio (hors RHD) dans quelques pays européens



Sources : FiBL, Organic Research Centre, Böwl, Agence bio



Consommation par habitant de produits bio (hors RHD) dans quelques pays européens en 2009



Sources : FiBL, Organic Research Centre, Böwl


La France : un marché bio qui progresse vite…

Avec une hausse de +10,8% en 2010, le marché alimentaire bio français est lun des plus dynamique de l’Europe. Il est structurellement en augmentation, avec une croissance moyenne de l’ordre de 10% par an de 1999 à 2005, tous secteurs de produits confondus. En 2006, la croissance s'est accélérée et de 2008 à 2010 le marché a progressé de 32%. Selon les dernières données de l’Agence Bio, il a été évalué à 3,385 milliards d’euros TTC (soit 2% du marché alimentaire national).

Hausse des ventes dans tous les circuits de distribution

Les produits bio sont commercialisés dans 4 circuits de distribution : magasins spécialisés bio, Grandes Surfaces Alimentaires (GSA), vente directe et artisans-commerçants. En 2010, 83% des ventes ont été réalisés via les GSA et les magasins spécialisés bio. Avec un doublement de leurs ventes en valeur en 3 ans, les GSA sont passées de 40% de part de marché à 47%. Rappelons que ce n’est qu’en 1997, que la grande distribution devient leader en chiffre d’affaires et en parts de marché et que les magasins spécialisés prennent la place de challenger malgré une multiplication par deux de leur chiffre d’affaires en deux ans à cette époque. En 1998, l’essor de la grande distribution s’est confirmé. Même si les parts de marché du circuit de détail stagnent depuis quelques années, leur chiffre d’affaires connaît une forte croissance. Il a plus que doublé depuis 2005 en passant de 589 millions d’euros à 1,222 milliards.

Sources : Évaluation de la consommation alimentaire biologique - AND-I / Agence BIO -2011
Lire aussi :