Repères

Magasins bio : la situation en Bretagne…

jan-fev 2011

La Bretagne fait partie des régions les plus dynamiques en bio à la fois dans les domaines de la production, de la transformation que dans la distribution. Inter Bio Bretagne vient de publier les résultats de son Observatoire régional de la Préparation et de la Distribution Bio et a fait un focus sur la situation des magasins spécialisés bio bretons. Outre l’aspect recensement (nombre de points de vente, surface…) elle s’est aussi intéressée à leurs préoccupations comme la concurrence, les freins au développement et à leur avenir. Nous reprenons ci-après quelques éléments de cette enquête.



La Bretagne bien pourvue en points de vente spécifiques Bio

Selon les chiffres de l’Agence Bio (édition 2010), la Bretagne est la région la plus pourvue en surfaces de vente par rapport à la population résidentielle. La surface de vente cumulée sur la région et ramenée au nombre d’habitants est la plus élevée en Bretagne. Si l’on prend comme indicateur les chiffres de Bio Linéaires, la surface absolue cumulée de tous les magasins, met la Bretagne en 4ème position derrière les régions Ile-de-France, Rhône-Alpes, PACA. Selon l’enquête de cet observatoire, on dénombre 142 magasins spécialisés Bio en Bretagne à fin 2009 (148 en 2010 pour Bio Linéaires). Entre 2007 et 2009, le nombre de magasins spécialisés Bio bretons a progressé de 8,4%, soit 11 magasins. Une seule fermeture a été recensée contre 12 nouvelles créations de magasins.

Les principaux réseaux de magasins Bio implantés en Bretagne

Environ deux tiers des magasins spécialisés Bio bretons restent indépendants (résultat similaire à 2007). Parmi les «magasins affiliés à une enseigne» ou «en réseau», avec 33 magasins sur la Bretagne en 2009, Biocoop arrive largement en tête devant d’autres réseaux tels que Biomonde, Accord Bio ou La Vie Claire.

Les freins au développement et les perspectives d’avenir des magasins

41% des entreprises qui ont répondu à cette question (22 au total), ne rencontrent pas de freins à leur développement. Ce résultat montre que la commercialisation des produits bio est fondée sur des bases solides et que les magasins Bio implantés sont, au moment des enquêtes, confiants dans l’avenir. Néanmoins, 27% des magasins ont également indiqué que la concurrence (surtout de la part des GMS) peut être un facteur qui freine leur activité. 18% d’entre eux ont fait état de contraintes techniques, la plupart du temps, lié à la nature des bâtiments qui ne permet pas d’agrandissement.



La concurrence


A la question «Depuis 2007, quelle est l'évolution de votre concurrence en produits Bio par type d'opérateur ?»,
18 magasins estiment que la concurrence GMS a augmenté et 12 magasins pensent que ce sont les magasins spécialisés eux-mêmes qui constituent la concurrence principale.



A la question «Aujourd'hui, quels sont vos deux principaux concurrents ?»,
60% des magasins estiment qu'il s'agit de la gamme Bio proposée en GMS qui entre le plus en concurrence avec leur propre magasin, suivie par les autres magasins spécialisés (35%) puis des marché (5%). A noter que les réponses à cette question ont été obtenues dans une période d'importantes campagnes de communication de la part de certaines enseignes de la grande distribution, avec un fort accent mis sur le prix des produits Biologiques ; ce contexte a pu accentuer les réponses mettant en avant la concurrence de la part de la grande distribution.
A la question "Comment ressentez vous la concurrence future ?",
60% des magasins estiment qu'elle sera forte de la part des GMS, suivie par celle des magasins spécialisés et des AMAP en 3éme rang.





Compte tenu de l’évolution rapide du marché Bio, Inter Bio Bretagne refait actuellement un sondage auprès des points de vente spécialisés Bio. Les résultats de ce «sondage flash» seront publiés début mars 2011.
Pour plus de renseignements contacter :
Inter Bio Bretagne – Michael Böhm ;
Téléphone : 02 99 54 03 23 -
michael.boehm@interbiobretagne.asso.fr
INTER BIO BRETAGNE
33 av. Winston Churchill
BP 71612 35016 Rennes
Lire aussi :