Repères

Étude sur les 100 plus fortes ventes en CA 2007/ 2008

sept-oct 2009

L’analyse des 100 meilleures ventes sur une année complète est riche d’enseignements. Le premier d’entreeux confirme la spécificité des magasins spécialisés. Les 100 meilleures ventes représentent, finalement, une part faible du chiffre d’affaires global. Les spécialistes ont besoin d’un assortiment riche et varié afin d’assurer leur pérénité. Ces ventes représentent 7,9 % du CA (en 2007 comme en 2008, résultat très stable). Pour rappel, une de nos précédentes analyses sur 4 mois indiquait les 500 meilleures ventes à 37,85 % du CA. Nous pouvons estimer que ces ventes représentent l’un des postes importants des actes d’achat des clients fidèles.



Méthode

Nous avons relevé pour chaque mois de 2007 et 2008 le chiffre d’affaires réalisé pour les 100 références les plus vendues sur un échantillon représentatif de magasins de plus de 300 m².

Familles


Chaque référence a été classée selon 7 familles :

1. Epicerie : cette famille intègre l’ensemble des aliments secs ainsi que les oeufs et les laits (animal et végétal).
2. Ultra-frais regroupe tous les produits conservés à une température comprise entre 2 et 4°C.
3. Détergence : elle comprend l’ensemble des produits lessiviels (pour le textile, la vaisselle et la maison).
4. Diététique : elle englobe les produits minceurs, les compléments alimentaires ainsi que le pollen frais surgelé.
5. Eco-produits : ils sont principalement représentés par les couches pour bébé, les recharges de filtres de carafe d’eau ainsi que les balles de lavage.
6. Les cosmétiques correspondent aux produits d’hygiène corporelle et de beauté.
7. Fruits et Légumes.

Part du CA mensuel des 100 meilleures ventes




Constat: Plus le chiffre d’affaires est élevé plus la part des 100 meilleures ventes est faible. Les 100 meilleures ventes représentent le marché le plus stable de l’assortiment et ce quel que soit la conjoncture : il est presque invariable en valeur.


• le rayon de l’épicerie a perdu du terrain dans les meilleures ventes par rapport à l’ultra-frais. Quand ces deux rayons ont une représentativité forte, cela correspond aux «gros» mois d’activité dans les magasins bio.
• Le rayon de l’ultra-frais progresse et il est performant essentiellement pendant les périodes festives.
• Le rayon de la détergence a connu une profusion de nouveautés, ce qui a eu pour effet de diluer les meilleures ventes. Toutefois, ce rayon continue à progresser.
• Le cosmétique se distingue dans des périodes bien précises : été (soleil) et fêtes de fin d’année.
• Le rayon des compléments alimentaires est largement dominé par les produits qui améliorent les défenses immunitaires.
• Le rayon des éco-produits (principalement les couches bébé et les cartouches pour les carafes d’eau) progressent en été et pendant les fêtes (cadeaux).



ÉPI. = Épicerie; UF= Ultra-Frais, DET.= Détergence, COS.= Cosmétique, CA= Compléments Alimentaires, ECO.= Eco-Produits, MOY. = Moyenne et ECART= différence entre la moyenne 07 par rapport à la moyenne 08.
N.B: Ce n’est pas parce qu’une famille dispose d’un pourcentage dans ces 100 références les plus vendues que cette part correspond au chiffre d’affaires du magasin. Par exemple, on estime que les fruits et légumes représentent un peu plus de 17% du chiffre global, cependant ils ne représentent que 1,39 % dans les 100 meilleures ventes. Le grand nombre de références de produits, un prix de vente unitaire plus faible et une identification relativement hasardeuse en gestion rendent difficile l’intégration de cette famille dans ce classement. La faible part des cosmétiques, de la détergence et de la diététique s’explique par leur coût unitaire élevé. Les quantités vendues sont plus faibles .
Lire aussi :