Repères

Mois après mois dans les magasins spécialisés

jan-fev 2010

Les chiffres ci-dessous sont extraits d’un relevé des ventes sur un échantillon de 52 magasins au cours de la période de janvier 2007 à  n Novembre 2009. La moyenne des surfaces de vente est de 337 m2. Les magasins en réseaux organisés représentent 53 %, les indépendants 38 % et 8 % des magasins font partie d’un groupement. En cumul depuis Janvier 07, le relevé représente 80.530.140 d’articles vendus pour un chiffre d’affaires de 279.716.668 Euros.


 

 




Une relative bonne moyenne sur le dernier trimestre, mais assez disparate…
2009 semble encore une bonne année pour la majorité des magasins mais certains a chent des résultats moins encourageants. En e et, on constate de mois en mois qu’un fossé se creuse entre certains points de vente. Les raisons sont liées à une augmentation de la concurrence entre les magasins bio eux-mêmes dans certaines zones et des points de vente bio qui n’ont pas eu l’évolution su sante pour endiguer la croissance des distributeurs généralistes qui éto ent leurs gammes bio. Si nous faisons le point sur l’année 2009, la progression du chi re d’a aires moyen est comprise entre 9 et 11 %. En général, les magasins de plus de 300 m2 semblent (dans l’ensemble) beaucoup plus dynamique et ont su tirer leur épingle du jeu en proposant plus de références avec parfois des prix plus attractifs. En revanche, de nombreux points de vente assez anciens et de plus petite taille (50 -70m2) ont connu des situations plus délicates. L’année à venir s’annonce plus mouvementée, même si de nombreux projets sont en cours de réalisation. En e et, il ne faut peut être pas écarter dans certaines zones à fort potentiel concurrentiel ou dans des zones commerciales où la grande distribution s’implique dans le bio, des baisses d’activité importante. Cependant, tous les experts sont unanimes : la spéci cité des magasins bio fera toujours la di érence et dans l’ensemble leur «place» devrait être maintenue voire augmentée. Ce qu’il faut, c’est mettre en valeur ces di érences et ce rôle de spécialiste, à la fois par le conseil (impliquant de la formation), la largeur de la gamme et la «valeur» des produits proposés , ainsi que de pouvoir développer des

 

 

...Le marché des grossistes et distributeurs bio...




Il est toujours difficile d’analyser, en raison de la multi-activité de certains intervenants qui sont à la fois transformateur, importateur et grossiste, le marché des distributeurs en « gros ». Tous produits confondus (alimentaire bio et non alimentaire), il approcherait les 500 millions d’euros. Ce secteur bénéficie tout naturellement de l’évolution de la consommation bio en France.
 



...Résultats 2009 des principales enseignes ...




Les principales enseignes de la distribution spécialisée bio, (les chaînes, les succursales, les franchises ou tout autre système de groupement) compteraient en 2009, 766 points de vente sur 1960 identifiés.
 



...Carte de France 2009 des magasins...




Voici la nouvelle carte de France des magasins biologiques et diététiques. Cette carte a été élaborée à partir des chiffres collectés, depuis cinq ans, par téléphone auprès de l’ensemble des magasins de la filière. Nous avons recroisé nos diverses informations pour arriver à identifier 1952 magasins.
 



 

Lire aussi :