NUMERO :

BIOMONDE : Ensemble, pour l’avenir du commerce bio de proximité

Chez Biomonde, les adhérents se construisent un avenir commun, confiants dans le rôle futur du commerce indépendant.

Construire un avenir commun

Né en 1992, Biomonde est un groupement coopératif de magasins bio indépendants, qui fête ses 25 ans en 2017. Afin de bénéficier de l’expérience d’autres groupements et ainsi accompagner au mieux ses adhérents, Biomonde est affilié à la Fédération du Commerce Coopératif et Associé (FCA).

Biomonde apporte
aux indépendants
la force d’une groupe
tout en préservant
leurs spécificités.

Face aux enseignes intégrées et aux franchises, la force d’un groupement d’indépendants réside dans sa capacité à échanger, à partager et à avancer ensemble, tout en se souciant du bien de tous. Si chacun des magasins adhérent à Biomonde est plus fort aujourd’hui, c’est parce qu’il n’est pas seul : Biomonde mutualise, duplique ce qui fonctionne, avec des décisions et un travail collectifs. Les valeurs humaines font la force du groupement.
Car si l’union fait la force, elle ne se suffit plus à elle-même. C’est pourquoi chez Biomonde, tout est fait pour construire un avenir commun. Attaché à ses valeurs d’indépendance et de droit à la différence, Biomonde est convaincu que pour se faire connaître, attirer les clients multifacettes de la Bio et les fidéliser, il faut avoir une identité commune complémentaire des spécificités propres à chaque magasin. Car être commerçant, c’est avant tout travailler pour les clients.

Biomonde met un point d’honneur à mettre les adhérents, les hommes et les femmes au cœur de toutes les actions entreprises par le groupement.

Les adhérents Biomonde sont mobilisés pour faire vivre un réseau qui leur ressemble.

Un choix qui a du sens

Le commerce coopératif et associé, c’est une manière d’organiser des réseaux de points de vente à partir de la volonté de plusieurs entrepreneurs indépendants de se regrouper, de mutualiser leurs moyens et leurs idées, pour construire ensemble un réseau. Adhérer à Biomonde, c’est bénéficier de la force d’un groupement, tout en conservant sa capacité à s’adapter à son environnement local.

C’est un modèle qui permet de devenir entrepreneur, de créer ou reprendre des points de vente en exprimant pleinement sa liberté entrepreneuriale dans un cadre spécifique. C’est aussi un modèle performant et plébiscité par les Français : il représente en effet 30,5 % du commerce de détail, dans 30 secteurs marchands différents, et 70 % des Français souhaitent privilégier le commerce coopératif et associé pour leur consommation (source : sondage FCA/ Opinion Way – mai 2015). Le commerce coopératif et associé est donc un choix qui a du sens.

2e acteur du marché bio en France en 2015

En 1998, 6 ans après sa création, Biomonde comptait 12 magasins. En 2009, le groupement fêtait l’adhésion de son 100e magasin coopérateur. Et fin 2016, il y en avait 185. Plus de 180 hommes et femmes, chefs d’entreprises conscients qu’il est important de travailler ensemble pour se construire un avenir en commun et garantir leur place dans un marché de la Bio qui se structure et se durcit.

185 magasins étaient adhérents à la fin 2016.

Parce que les consommateurs et acheteurs bio sont tous différents (expert, novice, occasionnel, convaincu, impliqué…), chez Biomonde les coopérateurs sont différents et indépendants. Différents car ils viennent d’horizons différents, leurs magasins sont en zone urbaine ou rurale, sont de petit ou grand format… Indépendants car ils peuvent s’adapter à leur clientèle et à leur environnement.

Fin 2016, la surface moyenne des magasins adhérents était de 246 m² (contre 226 m² fin 2013), mais avec une grande diversité des surfaces de vente : 17 % avaient moins de 100 m², 34 % de 101 à 200 m², 39 % de 201 à 400 m² et 9 % plus de 400 m². Leur point commun : des gens passionnés par leur métier, profondément attachés aux valeurs de la Bio, motivés par la satisfaction clients, convaincus de l’avenir du commerce de proximité et impliqués dans la vie locale.

En 2015, Biomonde était le 2e acteur du marché bio en France (source : Linéaires n°325 de juin 2016) avec un CA total de 173 Mio €. Chiffre qui est passé à 204 Mio € en 2016 (+ 18 %).

1 adhérent = 1 voix

En tant que groupement coopératif, le système Biomonde repose sur une gouvernance participative. Dès l’adhésion, chacun est donc acteur du développement du groupement. Chez Biomonde, tout le monde est propriétaire, ou plutôt chaque adhérent(e) est copropriétaire de la coopérative Biomonde : 1 adhérent = 1 voix.

Les adhérents sont mobilisés à tous les niveaux de la coopérative, pour échanger, co-construire, décider… et faire ainsi vivre un réseau qui leur ressemble.
Les décisions sont collégiales. Certaines sont déléguées au conseil d’administration (composé de 6 adhérent-e-s élu-e-s), d’autres aux commissions ou groupes de travail thématiques : achats, éthique, produits, communication, informatique, finance, développement (région, adhésion, formation).

Les décisions collégiales sont au cœur de la philosophie Biomonde.

Chaque année l’assemblée générale permet bien sûr à tous les adhérents de voter les décisions les plus importantes pour l’avenir du groupement. Elle permet également de valider l’arrêté des comptes et de décider de l’allocation des ressources en fonction des différents chantiers nécessaires à l’avenir de Biomonde. Faire le choix d’un groupement coopératif, c’est avoir la garantie d’une transparence financière.

Une équipe de permanents est salariée par Biomonde Solidarité. Ils font vivre la coopérative au quotidien et mettent en œuvre les décisions prises par l’assemblée générale et le conseil d’administration. Le siège du groupement, basé à Paris, se charge de l’animation du réseau et de tout ce qui touche aux achats, au marketing et à la communication, aux questions administratives, financières et informatiques.

Une centrale de services dédiée

La centrale de référencement Biomonde permet de bénéficier de conditions d’achats spécifiques et donc aux magasins d’être très compétitifs, de proposer à la clientèle des adhérents une gamme de produits du quotidien à petits prix toute l’année (« Les Essentiels ») et aussi d’accéder à une base de données de plus de 35 000 produits provenant des fournisseurs référencés.

Les magasins bénéficient de nombreux outils marketing, affiches par exemple.

A cela s’ajoutent un conseil et un accompagnement permanents : les adhérents ne sont jamais seuls. Deux animateurs réseau leur sont par exemple dédiés, qui les accompagnent, les conseillent et trouvent avec eux les solutions les plus adaptées à leurs besoins. Des réunions de région ont également lieu pour informer et partager, sans oublier l’ensemble des adhérents à qui il est toujours possible de poser des questions, pour partager les expériences.

En matière de marketing et de communication, les adhérents bénéficient de la notoriété d’une marque commune et des actions d’un réseau national. Cela se traduit par un plan commercial attractif (dont la fréquence des opérations est adaptée en fonction des magasins), un plan de communication interne et externe (fidélisation, recrutement), des outils d’aide à la vente (flyers, stop-rayons…), etc.

Le futur se prépare déjà

D’autres outils sont actuellement en cours de mise en place, comme une fiche d’information envoyée aux fournisseurs, dans laquelle il leur est demandé de spécifier à Biomonde s’ils sont des entreprises familiales ou détenues par des grands groupes, leurs origines, leurs différents canaux de distribution (réseau bio, GMS…), la provenance de leurs produits et matières premières. Un échange de flux (montant et descendant) sera par ailleurs instauré entre les magasins et le siège pour des analyses et préconisations de gammes, etc.

Enfin, à la demande des adhérents lors de l’AG 2015, un groupe de travail « CAP 2020 » a été constitué en février 2016, pour travailler avec des professionnels et des prestataires sur le Biomonde à l’horizon 2020, c’est-à-dire le magasin de demain. L’objectif est de bâtir un groupement avec un positionnement différenciant et encore plus fort pour perdurer, car il y aura toujours une place pour les indépendants.

Une réflexion sur un concept spécifique de magasin a déjà été entamée, avec notamment un travail d’identité incluant le principe de co-enseigne, dont le résultat a été présenté à l’ensemble des adhérents lors de l’AG de juin 2017.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here