Nos amis les microbes du sol et du compost

Les microbes font peur car ils sont responsables de nombreuses maladies. Mais à côté des micro-organismes pathogènes – principalement des bactéries – de nombreux autres sont non seulement utiles mais absolument indispensables.

Une eau propre et bien gérée grâce à l’agriculture biologique…

La qualité de l’eau n’a cessé de se dégrader depuis la généralisation de l’agriculture chimique .L’agriculture biologique évite de la polluer et permet d’en consommer moins.

Quelles semences pour l’agriculture biologique ? (Suite du n°49)

Mainmise des multinationales sur les semences ...

Manger bio protège notre santé et celle de nos enfants : nouvelles preuves

Avis aux biosceptiques : trois publications scientifiques récentes lèvent les derniers doutes sur l’impact positif de l’alimentation bio sur la santé.

Quelles semences pour l’agriculture biologique ?

Quelles semences choisir ? Souvent un casse-tête pour les agriculteurs et les maraîchers bio car de ce choix dépend, pour une large part, la réussite de la culture.

Rotations et engrais verts : incontournables en agriculture bio

Pas de bons rendements sans une bonne rotation et des engrais verts, les deux techniques de base de l’agriculture biologique avec le compostage. Des techniques essentielles également pour la biodiversité et pour la maîtrise des mauvaises herbes.

Des cultures associées pour de meilleurs rendements en bio

Cultiver deux plantes dans le même champ – en mélange ou en rangs alternés – présente de multiples avantages. Une technique dont on redécouvre l’intérêt alors qu’elle avait presque totalement disparu dans l’agriculture moderne.

Trop chers, les produits bio ?

"Le prix est toujours présenté comme le principal obstacle au développement de la consommation de produits bio. Pourquoi ces prix élevés et cet obstacle est-il vraiment incontournable ?"

L’agriculture mondiale 100 % bio : rêve ou réalité de demain ?

L’agriculture biologique est-elle vouée à rester minoritaire ou peut-elle se généraliser ? Oui, disent ses partisans. Non, répondent la majorité des spécialistes, sachant qu’il faudra, d’ici 2050, augmenter la production agricole de 70% pour nourrir les 9 milliards d’habitants que devrait alors compter la planète.

bio – Le blé bio, une production essentielle

Le blé est la plante la plus cultivée en France. En conventionnel, c'est une des cultures les plus intensives, avec une utilisation de quantités importantes d'engrais et de pesticides, d'où des rendements record, qui peuvent atteindre 100 quintaux à l'hectare. En bio, les rendements sont nettement moins élevés. Le blé est même la culture pour laquelle la di érence de rendement entre bio et conventionnel est la plus élevée : en moyenne nationale, 39 qx/ha en bio contre 75 en conventionnel, soit presque moitié moins.