Agronomie et agriculture

Quelles semences pour l’agriculture biologique ?

Quelles semences choisir ? Souvent un casse-tête pour les agriculteurs et les maraîchers bio car de ce choix dépend, pour une large part, la réussite de la culture.

Réglementation du point de vente…

La qualité d’un produit alimentaire dépend souvent de nombreux critères : système de culture (bio, raisonnée, conventionnelle), procédé de transformation (artisanal ou industriel), utilisation d’additifs (colorants, arômes artificiels ou naturels…), mode de conservation, système de traçabilité et contrôle… Cependant, même si le produit a des critères différents, celui-ci a un objectif commun : il doit garantir la sécurité hygiénique du produit afin qu’il soit sain et sur. Pour ce, il est donc indispensable de respecter les températures de conservation qui auront des conséquences plus ou moins importantes sur la santé. Quelques rappels sur les règles à observer et leurs incidences.

Du vin bio pour 2012 !

Comme nous l’indiquions dans notre édition précédente, le règlement vinification biologique a été voté le 8 février à la quasi-unanimité (deux Etats membres se sont abstenus). Ce vote clot trois ans de négociations parfois difficiles, focalisées principalement sur la question des sulfites dans le vin. Rappelons que jusqu’à maintenant, seule la production des raisins était couverte par le règlement CEE Bio. Ce n’était pas le cas de la vinification, d’où l’appellation « vin issu de raisins de l’agriculture biologique ».

La législation des Compléments alimentaires en Belgique

Les magasins d’alimentation biologique, naturelle et diététique comme tous les autres circuits de distribution belges sont soumis à des règles précises pour la vente des compléments alimentaires. certains d’entre eux ont été victimes ces derniers temps, par manque d’information ou de négligence, de retrait de marchandises ou d’amendes. la réglementation belge stipule que tous les compléments alimentaires mis sur le marché doivent être notifi és au préalable au ministère de la santé publique. une liste reprenant tous les produits notifi és est disponible sur le site internet de ce ministère. il appartient au responsable de la mise sur le marché (fabricant, distributeur, …) de faire toutes les démarches administratives pour pouvoir commercialiser en toute quiétude ses produits sur le territoire belge et surtout ne pas mettre en porte à faux le détaillant. nous reprenons ci-après les conditions d’application que nous avons résumées avec le syndicat NAREDI (fédération belge de l’industrie et du commerce des compléments alimentaires, produits naturels, de réforme et de diététique).

Les logos présents en magasin bio (suite)

Logos présents sur des produits non-alimentaires Les logos ci-après peuvent être apposés sur les emballages de certains produits non-alimentaires distribués en magasins bio (cosmétiques, éco-produits, articles de papeterie, produits d’hygiène, sacs de caisse...). Ils sont pour la plupart facultatifs car les démarches pour leur obtention sont volontaires. Ils répondent à des exigences plus ou moins contraignantes selon les référentiels ou les cahiers des charges qu’ils représentent.

Rotations et engrais verts : incontournables en agriculture bio

Pas de bons rendements sans une bonne rotation et des engrais verts, les deux techniques de base de l’agriculture biologique avec le compostage. Des techniques essentielles également pour la biodiversité et pour la maîtrise des mauvaises herbes.

Des cultures associées pour de meilleurs rendements en bio

Cultiver deux plantes dans le même champ – en mélange ou en rangs alternés – présente de multiples avantages. Une technique dont on redécouvre l’intérêt alors qu’elle avait presque totalement disparu dans l’agriculture moderne.

Trop chers, les produits bio ?

"Le prix est toujours présenté comme le principal obstacle au développement de la consommation de produits bio. Pourquoi ces prix élevés et cet obstacle est-il vraiment incontournable ?"

Les logos présents en magasin bio

denrées alimentaires Les logos ci-après peuvent être apposés sur les emballages de certaines denrées alimentaires distribuées en magasins bio. Ils sont obligatoires, facultatifs ou o ciels et répondent à des exigences plus ou moins importantes selon les règlements ou cahiers des charges qu’ils représentent. Toutefois, ils sont le « repère » indispensable pour le consommateur dans un choix qualitatif.

Ce qui devrait changer en 2009 (suite)

Étiquetage et Protection des ...