Les perturbateurs endocriniens

Des « poisons » insidieux nombreux et aux effets variés. Montrés du doigt depuis de nombreuses années, les perturbateurs endocriniens suscitent l’inquiétude de tous ceux...

100 % cosmétique bio : Expériences croisées de deux magasins spécialisés en beauté naturelle Autour d’une...

Après un « état des lieux » de la cosmétique bio début 2015 avec les présidents de Cosmebio et NaTrue, puis les attentes des magasins bio vis-à-vis des fabricants de cosmétique via l’opinion du directeur commercial d’une chaîne et celle des gérants d’un magasin indépendant, et enfin la stratégie de deux magasins pour lesquels la cosmétique est un axe important, l’un avec plus de 25 ans d’existence et l’autre récemment ouvert, nous nous tournons vers deux magasins pour lesquels la cosmétique bio constitue le coeur de métier. L’un est à Paris et fonctionne depuis 2008, et l’autre est à Nancy et a ouvert en avril 2013.

La cosmétique bio début 2015 : un état des lieux

Autour d’une interview : Klara Ahlers (NaTrue) et Romain Ruth (COSMEBIO. En 2015, Bio Linéaires continue la série d’interviews de professionnels de la cosmétique. Nouveauté : il s’agit cette année d’interviews « croisées ». Deux personnes différentes répondront aux mêmes questions de manière séparée. D’où des réponses soit identiques, soit proches mais aussi complémentaires, et éventuellement contradictoires. Premiers invités à se livrer à cet exercice : Klara Ahlers, Présidente de NaTrue depuis juillet 2012 et Directrice générale du groupe Laverana, et Romain Ruth, Président de COSMEBIO depuis juin 2014 et Directeur Général de Florame.

Le maquillage du teint (et le maquillage pour enfants)

Entre la fin 2012 et la fin 2013, le nombre de produits de maquillage certifiés Cosmébio a quasiment doublé. A cette offre croissante s’ajoute celle des marques étrangères, entre autres allemandes, certifiées BDIH et/ou NaTrue… Un nombre de références bien plus grand qu’il y a quelques années, qui va de pair avec des qualités cosmétiques et techniques qui n’ont plus rien à envier avec la plupart des produits de maquillage conventionnel.

Paroles de consommatrices :Interview croisée d’utilisatrices de produits de beauté : Tiphanie, blogueuse bio,...

Depuis le début de l’année 2015, les interviews que nous avons réalisées auprès de professionnels nous ont permis de proposer une série « d’instantanés » illustrant le vécu actuel de la cosmétique bio, du côté des fabricants, mais surtout du côté des détaillants, qu’ils soient chaînes de magasins, indépendants, spécialisés ou non en cosmétique, ouverts récemment ou il y a de longues années. Des tendances communes sont ressorties de tous ces entretiens, qui sont à intégrer dans la réflexion que la profession se doit d’avoir aujourd’hui…

Les eaux de toilette et les parfums

Si en 2014 près de 9 Français sur 10 ont acheté des produits d’hygiène corporelle et 2 sur 3 un produit de soin visage, ce sont 40 % environ de nos compatriotes qui ont acheté du parfum. Un chiffre à comparer avec celui de 2010, année où ce sont 45 % de Français qui avaient acheté du parfum1. Si la consommation de parfums est donc en baisse, en même temps, l’offre en produits réellement d’origine naturelle voire bio croît, avec une qualité également de plus en plus attractive.

« Arrêt sur image » : Bilan intermédiaire des interviews croisées avec des défenseurs de la cosmétique...

Depuis le début de l’année 2015, la rubrique Cosmétique de Bio Linéaires vous a offert une série d’interviews de professionnels investis dans la cosmétique bio, allant de présidents d’associations de fabricants à des responsables de magasins spécialisés chez qui la cosmétique compte un peu, beaucoup voire quasi exclusivement. A ce stade, des tendances communes sont ressorties de ces entretiens, tendances qu’il nous est apparu intéressant de souligner avant de continuer, dans nos prochains numéros, ce cycle d’interviews parallèles.

La beauté des mains

Elle ne possède pas la même aura de produit de séduction féminine comme c’est le cas pour le rouge à lèvres, mais la crème pour les mains partage avec ce dernier une caractéristique : celle d’être un incontournable dans le sac de ces dames… sans oublier tous ces messieurs qui en ont souvent aussi un tube toujours à portée. Les crèmes pour les mains sont ainsi un produit très largement et fréquemment consommé, idéal pour faire découvrir les qualités de la cosmétique certifiée. Petite revue des conseils de base pour la beauté des mains et des ongles, pour un conseil de vente efficace.

Le soin du corps

En comparaison des soins du visage, les soins du corps pèsent beaucoup moins lourd sur le marché de la cosmétique. Pour 10 femmes qui s’occupent au quotidien de leur visage, seules 6 environ se préoccupent également du soin de leur corps. Mais cela reste un secteur intéressant, ne serait-ce que plus les consommatrices avancent en âge (et ont un pouvoir d’achat plus élevé), plus elles s’intéressent aux soins corporels.

Le maquillage des yeux

Avoir un joli regard est une chose importante en matière de beauté féminine. La majorité des femmes ne saurait d’ailleurs pas se passer de mascara, au même titre que de rouge à lèvres. Dans le domaine du maquillage, celui des yeux est un des segments les plus dynamiques, et il est donc essentiel de savoir quels sont les produits qui en font partie et pourquoi et comment on les utilise.