NUMERO : Novembre-décembre 2015

Compte rendu Natexpo – Salon Natexpo 2015 : un vrai beau salon, reflet d’une profession dynamique

 

Le ton était donné dès l’entrée du Hall 7 au Parc des Expositions de Villepinte : le visiteur était accueilli par la « galerie des nouveautés », longue et attrayante vitrine mettant en valeur 70 nouveaux produits de cette 26e édition du salon Natexpo.

Un salon effectivement placé sous le signe de la nouveauté, qu’il s’agisse des produits mais aussi des nombreuses animations inédites. Avec au final une affluence record : 12 076 visiteurs ont été dénombrés du 18 au 20 octobre, dont 14 % d’internationaux (25 % de plus qu’en 2013 !), venus de 76 pays.

 

Du côté des 569 exposants, installés sur une surface elle aussi en augmentation de 15  % par rapport à l’édition 2013, ils étaient originaires de 20 pays différents. Dans cette optique, une « zone internationale Bio & Bon » avait été créée, dédiée spécifiquement aux exposants étrangers (entreprises, certificateurs, représentations officielles), pour en améliorer la visibilité. Le caractère international très marqué de ce salon a également été souligné par l’inauguration officielle, qui a eu lieu, le lundi 19 octobre, en présence de l’ambassadeur du Sri Lanka, Son Excellence M. Tilak Ranaviraja, qui fit un tour très intéressé des allées, entourés des représentants de Natexbio, Synadiet, Synabio, Synadis Bio, Cosmébio, de la FNAB, de l’Agence Bio et du ministère de l’Agriculture.

Parmi les nouvelles animations évoquées, trois ateliers pratiques ont attiré de nombreux spectateurs attentifs tout au long des trois jours, les uns prenant des notes, les autres filmant les interventions avec leur smartphone ou leur tablette… et goûtant au final les recettes réalisées.

Au menu, tout d’abord l’Atelier Cuisine Bio, organisé avec le soutien de l’Ecole de Paris des Métiers de la Table, du Tourisme et de l’Hôtellerie (EPMTTH) et de SO’MOF, agence de compétences de Meilleurs Ouvriers de France et de plusieurs marques exposantes. Avec des préparations allant du petit déjeuner au plat principal, sans oublier les apéritifs ou brunchs, ni les aspects vegan ou sans gluten, sans lactose, etc. La Fromagerie Bio, sous l’égide des mêmes partenaires et du Centre National Interprofessionnel de l’Économie Laitière, permit également de découvrir des recette originales et insolites, avec du fromage décliné en salé ou sucré.

Enfin, c’est sur le plateau de l’Atelier Chocolat Bio, réalisé aussi avec le soutien de SO’ MOF, de l’EPMTTH et d’un exposant du salon, que l’on pouvait terminer avec des recettes gourmandes, traditionnelles revisitées, artistiques ou « tendance ».