NUMERO : Novembre-Decembre 2014

COMPTOIRS & COMPAGNIES : la rigueur et la passion pour sélectionner des produits sains à apprécier sans modération

Le miel de Manuka, illustration de la philosophie de Comptoirs & Compagnies : des ingrédients innovants,
concentrant le meilleur de la nature et transformés en France avec grande rigueur pour en faire des produits efficaces.

La passion de deux frères jumeaux comme moteur d’une entreprise

Comptoirs & Compagnies, qui a fêté ses 10 ans d’existence en 2014, est depuis 2010 dans les mains de David et Thomas Coirault, des frères jumeaux travaillant en parfaite symbiose, comme cela est souvent le cas. « Quand nous avons repris l’entreprise cela a été pour nous la concrétisation d’un rêve qui nous poursuivait depuis l’enfance, explique David : gérer une société à taille humaine, mêlant notre passion pour les cultures différentes, les voyages et la nourriture saine et authentique. Lorsque nous nous levons le matin, c’est vraiment la passion qui nous anime, à l’instar de l’ensemble de nos collaborateurs, dont la plupart a comme nous la trentaine ».

La société est ainsi, au sens strict, une entreprise « jeune et dynamique ». Jeune par l’âge de l’équipe et dynamique par sa volonté d’aller au fond des choses : « Nous ne faisons que les produits auxquels nous croyons vraiment, précise David : nous allons voir sur place leurs producteurs, les écoutons attentivement et ce n’est que lorsque nous avons bâti une confiance mutuelle que nous pouvons entrer en relation d’affaire. Sur notre marché, nous voulons vraiment apporter du nouveau, avoir une approche différente de l’industrie… ». Une approche visiblement couronnée de succès : de 10 produits au catalogue en 2009, la gamme est passée à 67 produits en 2014… mais soigneusement sélectionnés.

 

« Nous sommes des spécialistes
de la sélection des produits »

« Notre métier, c’est identifier les matières premières rares et créer des filières d’approvisionnement, explique David Coirault, puis d’élaborer des produits innovants, de les fabriquer, enfin de les promouvoir et de les faire aimer. Nous gérons donc toute la chaîne de valorisation de l’ingrédient au produit fini : la seule chose que nous ne faisons pas, c’est la production agricole. Mais nous établissons bien sûr des partenariats forts et pérennes avec les producteurs. Le fait de travailler en direct avec eux (en Chine, en Nouvelle-Zélande, aux Philippines…) et sur le long terme nous permet de maîtriser de près la qualité et de la maintenir constante. Et parce qu’en aussi de maîtriser les prix ».

« Le point commun entre nos différents produits ne semble pas évident de prime abord pour certains. Ce point commun, c’est que la marque Comptoirs & Compagnies d’excellence le consommateur. Nous ne sommes pas des spécialistes d’un seul ingrédient au sens strict. Comme dit précédemment, notre métier c’est d’identifier puis d’approvisionner des produits naturels et bio les plus riches et plus intéressants sur les plans goût, nutrition et santé, puis de les transformer le plus simplement possible pour ne pas altérer leurs qualités intrinsèques.

C’est pour cela que notre offre va des superfruits bio séchés au miel de Manuka, en passant par le sel rose de l’Himalaya. Le tout pour une offre différenciée placée sous le même sceau de la qualité, de la transparence et de l’efficacité scientifiquement prouvée, résultat de notre travail de fond ».

 

Une chaîne de valorisation du lointain au local

Himalaya, hauts plateaux du Tibet, Nouvelle-Zélande… Les ingrédients emblématiques de Comptoirs & Compagnies viennent de l’autre bout de la planète. Mais pour les frères Coirault, créer une filière, c’est valoriser les savoir-faire là où ils se trouvent, sans oublier la France : « Les denrées que nous importons viennent de loin, c’est inévitable. Ce sont des matières premières endémiques des terres où nous les trouvons, et on sait bien que la notion de terroir est essentielle pour la qualité du produit final. Mais les matières premières sont importées ni transformées, ni conditionnées. La transformation a lieu 50 km de chez nous. Nous faisons travailler l’artisanat et le savoir-faire local ».

« C’est par exemple le cas de nos cosmétiques bio au miel de Manuka. Le développement des produits est fait chez nous, leur fabrication est aussi française, ainsi que le conditionnement que nous confions à des ESAT. Les articles de conditionnement sont également fabriqués en France. Et en restant dans la famille des produits au Manuka, je peux aussi citer nos billes fourrées : elles sont réalisées par Bernard, un apiculteur vendéen, qui utilise une recette traditionnelle centenaire de bonbons fourrés. Nous trouvons génial d’allier une matière première utilisée par le peuple maori et le savoir-faire irremplacable d’un artisan francais».

 

 

Pionnier du miel de Manuka

La mention répétée du miel de Manuka, substance exceptionnelle car seul produit alimentaire au monde dont l’efficacité antibactérienne est scientifiquement démontrée, ne doit pas étonner : si ce miel est connu depuis 25 ans en Nouvelle- Zélande, Comptoirs & Compagnies a été la première entreprise à le mettre sur le marché en France et en est devenue le leader.

« Nous avons mis toute notre passion dans ce miel, raconte David Coirault. Avec le souhait d’une connaissance parfaite du produit, et une transparence absolue. Nous avons certes pris des risques avec ce lancement… Mais d’originaux au départ, l’efficacité étant au rendez-vous,

le bouche à oreille a pleinement fonctionné, et nous avons acquis au fil des années une réelle légitimité. En fait, l’histoire de ce produit, c’est amoureuse : il a fallu trouver le bon partenaire et entreprendre les bonnes démarches. S’est ajouté bien sûr la mise en place des contrôles qualité les plus stricts. A noter que nous sommes les seuls au monde à publier les rapports de test de l’activité antibactérienne du miel car la qualité de ces produits est exceptionelle, controlée et maitrisée comme celle de tous les produits de notre catalogue ».

Certes, au final, le prix du produit peut être considéré comme élevé. David Coirault l’explique : « C’est le prix de la rareté et de l’efficacité ; et surtout le prix du marché. Nous avons néanmoins une des offres la moins chère au niveau mondial, même moins élevée que celle de très grosses marques néo-zélandaises, grâce au fait que nous sommes une société familiale indépendante, sans actionnaire à qui il faut rendre des comptes. Mais surtout que notre volonté est tout simplement de proposer le produit au plus grand nombre, avec le prix juste ».

 

Du goji ? Oui mais uniquement le meilleur

La même démarche se retrouve avec les baies de goji du Tibet. Le goji, qui connaissait un énorme succès aux Etats-Unis depuis 2005, était prévu depuis 2006 au catalogue de la marque. David Coirault explique leur long cheminement : « Nous avons refusé pendant 6 ans d’en faire, car nous garantie de qualité auprès des nombreux fournisseurs avec qui nous étions en contact. Pourtant, le goji représentait un potentiel de CA qui nous aurait été bien utile à une époque où la société était dans une situation difficile.

Le problème était que les garanties données étaient documentaires, avec très peu de tests sur les produits finis, qui n’étaient alors pas obligatoires. Et comme à notre habitude, sans garanties absolues nous refusons systématiquement de lancer l’import. Finalement, nous avons trouvé notre bonheur en 2013 sur les hauts plateaux tibétains, dans la région du Qinghai. Nous avons été les premiers à introduire une baie de cette qualité avec ce qui se faisait à l’époque était évidente : des baies de belle taille, savoureuses et moelleuses, triées à la main, séchées au soleil et systématiquement contrôlées pour garantir l’absence totale de pesticides. Certes elles sont un peu plus chères que des baies d’autres origines, mais notre plus belle victoire est d’entendre nos clients dire qu’avec nos baies ils sont sûrs d’avoir un produit d’une qualité irréprochable ».

 

Le miel de Manuka ou ces baies de goji tibétaines ne sont pas les seules innovations de Comptoirs & Compagnies : en 2004, la société fut aussi la première à proposer du sel rose de l’Himalaya, en 2010 une des premières sur la stévia ou les produits à base de coco bio plus tard en 2011. Le concept de snacking sain à base de superfruits en sachets individuels d’un nouveau type, en kraft recyclé, où chaque fruit vient directement des pays de production, sans passer par l’intermédiaire d’un trader, est également quelque chose d’innovant.

A l’inverse, d’autres développements de produits ont été refusés, « soit parce que nous n’étions pas persuadés de leur caractère innovant soit parce qu’ils n’étaient pas parfaits, explique M. Coirault. Et c’est en visant la perfection qu’on peut atteindre l’excellence ».

 

Respecter le client

Passion oblige, la conclusion de David Coirault ne peut pas omettre les magasins clients de la marque : « Les clients font partie de notre ADN. Si tous les jours nous faisons vivre l’entreprise, c’est bien grâce à eux, et nous y pensons constamment.

Le service client est pour nous primordial. Si c’est nécessaire, nous passons personnellement Thomas ou moi une ou deux heures avec un client pour apporter des précisions sur notre démarche ou trouver une solution à un problème donné. Le respect du client est une évidence permanente. C’est-à-dire entre autres aucune allégation excessive sur les produits, une qualité transparente et une honnêteté sur les prix : nous sommes restés 6 ans au même prix pour le sel rose, et celui des baies de goji ou de la stévia a même baissé… La marque Comptoirs & Compagnies c’est nous, et nous avons le sentiment de mettre en permanence sa réputation en jeu, d’où notre engagement indéfectible ».