NUMERO : mai-juin 2011

Herboristerie : une spécialité belge…

Les organismes de formation

Dans la foulée de la préparation de la « loi-plantes », avant que celle-ci ne soit votée, Vizo, un organisme de formation permanente flamand, a pris l’initiative de mettre en oeuvre une formation professionnelle en herboristerie. La Belgique francophone a suivi à l’initiative flamande sous l’impulsion de Naredi (Fédération belge de l’industrie et du commerce de produits naturels, diététiques et de réforme) en collaboration avec l’Institut de Formation en Alternance et des indépendants et des Petites et Moyennes Entreprises (IFAPME) de Liège. Cette formation procure aux étudiants un diplôme de Chef d’entreprise en Herboristerie homologué par l’Etat. Toutefois, ce diplôme n’est pas obligatoire pour exercer la profession. L’IFAPME compte plusieurs centres dans les différentes provinces. Après le centre de Liège, la formation a été organisée dans les centres de Bruxelles et de Dinant. Aujourd’hui, la formation est également dispensée à Arlon ce qui intéresse de nombreux français.

Le programme de la formation a été élaboré avec des professionnels du secteur.

On forme des chefs d’entreprise herboriste dans un modèle dédié et les formateurs sont tous des praticiens expérimentés.
Le programme a été remanié il y a 3 ans. Il identifie 8 activités :
1. Identifier des plantes, évaluer leur qualité et apprendre à les utiliser
2. Transformer les plantes en produits commercialisables
3. Maîtriser la gestion des différentes phases de l’acte de vente
4. Entreprendre la création d’une nouvelle herboristerie / reprendre une herboristerie
5. Concevoir l’aménagement intérieur du magasin et de l’étalage
6. Gérer la qualité des produits de l’achat à la vente en passant éventuellement par leur préparation et/ou leur transformation
7. Gérer l’organisation d’un commerce
8. S’informer de l’évolution du marché des plantes médicinales, aromatiques et à parfum réparties en 10 modules :

1.Botanique
2.Biochimie végétale
3.Herboristerie
4.Localisation, concept et aménagement d’une herboristerie
5.Anatomie et physiologie, diététique
6.Techniques de vente
7.Autocontrôle
8.Gestion d’une herboristerie (esprit d’entreprendre, création d’entreprise, aspects comptables, financiers et fiscaux, droit et législation, gestion commerciale)
9.Suivi du projet d’entreprise
10.Visites extérieures en botanique et/ou herboristerie dispensés en 2 ans à raison de 2 soirées par semaine pour un total de 550 heures.

En plus des cours du soir, les étudiants ont l’obligation de faire 40 heures de stages en magasin et/ou en industrie. Le diplôme sera accordé par la réussite des examens en fin de chaque module, de la prestation des deux stages et de la réus- site de l’examen intégré (appelé également examen C) comprenant trois épreuves (monographie de plantes écrites avec présentation orale, mise en situation-jeu de rôle, projet d’entreprise écrit avec présentation orale).

Une formation exigeante

La formation est donc exigeante et complète visant à former des herboristesconseils compétents, responsables et capables de prévenir toute mauvaise utilisation des produits contenant des plantes, et non des thérapeutes. En vertu de la loi relative à l’Art de Guérir, les herboristes, à l’instar des pharmaciens, n’ont pas le droit de poser un diagnostic ni de prescrire mais bien d’orienter les clients vers l’utilisation la plus judicieuse possible des plantes médicinales et des produits qui en contiennent. Chaque année, plusieurs dizaines d’herboristes sont diplômés garantissant le sérieux de la profession, la sécurité des consommateurs et le développement et la prospérité des entreprises du secteur. Par cette formation, c’est la qualité du travail des étudiants qui est récompensée et non la quantité de diplômés qui est recherchée. D’autres structures organisent des formations en herboristerie mais celles-ci ne sont ni contrôlées ni homologuées.

La Belgique est le seul pays dans lequel une réglementation dédiée aux compléments alimentaires à base de plantes sous statut alimentaire est complétée par une formation reconnue par

Pour tous renseignements : Unadis ASBL
Rue de la Chapelle, 16 4841 Henri-Chapelle (Belgique)
Personne de contact : Dominique Cremer :
Tél. : +32 (0)495 13 30 71
Courriel : moc.l1568815774iamg@1568815774lbsas1568815774idanu1568815774 ; Site :www.unadis.be