NUMERO : Mars-Avril 2015

La coriandre

La Coriandre (Coriandrum sativum)

Ombellifère, appelée aussi « persil arabe » ou « persil chinois », la coriandre est originaire du bassin méditerranéen. De consommation internationale, elle est cultivée dans les zones tempérées du monde entier et employée pour de très nombreuses préparations culinaires asiatiques, latino- et nord-américaines et dans la cuisine méditerranéenne.
 

Qualités alimentaires et vertus thérapeutiques

● Apéritive, digestive, carminative

● Antiseptique, antifongique, antiputride, antispasmodique, calmante et hypotensive

● Considérée comme aphrodisiaque en Inde

● "Dépolluante" des métaux lourds (chélatrice du plomb en particulier)

● Augmente les glandes mammaires

● Améliore l’effort cérébral, favorise la mémoire

● Stimulant léger (présence de coriandrol)

● Neutralise l’odeur de l’ail

● Diurétique, riche en fer, en vitamines C et K

● La coriandre contient plusieurs composés antioxydants, principalement des acides phénoliques, mais aussi des terpénoïdes, coumarines, caroténoïdes…
 

États et troubles de santé concernés

● Inappétence, fatigue nerveuse

● Hypertension, fièvre, migraine

● Douleurs abdominales dues à des digestions difficiles

● Aérophagie, gaz intestinaux, flatulences, brûlures d’estomac, spasmes, prolapsus intestinal

● Parasites intestinaux

● Fatigue sexuelle

● Infections des muqueuses de la bouche, des gencives et des yeux

● Douleurs rhumatismales (lotions ou pommades, en externe)

● Rougeole (selon la médecine chinoise) inhaler les vapeurs de décoction de rameau de coriandre et masser le corps avec l’eau de cuisson pour soulager les démangeaisons et faciliter l’expulsion des boutons

● Lutte contre l’anxiété et les insomnies (Iran).

● Plante aromatique bénéfique aux diabétiques (graine).
 

Utilisations culinaires

●  Les feuilles fraîches servent à l’aromatisation et à la conservation de la viande

● Facilitent la digestion, en association avec aneth, angélique, anis vert, badiane, carvi, fenouil

● Côtoient le gingembre (Vietnam), parfume les boissons, les soupes, les légumineuses en salade et les plats à base de poisson (Portugal).

● Apportent une note de fraicheur aux plats épicés (Amérique du Sud).

● Les graines relèvent le goût de la choucroute, des betteraves rouges, des cornichons, des artichauts, aromatisent les vinaigres, marinades de gibier, poisson, agneau, saucisses, pâté, coulis de tomate, lentilles et autres légumineuses (et en facilitent la digestion par résorption des gaz intestinaux)

● Les grains servent également à parfumer certains alcools aromatiques comme le gin ou la bière.

● C’est un composant essentiel de la poudre de curry (Inde), du vespétro (liqueur italienne carminative), de l’eau de mélisse des Carmes (remède cordial et tonifiant d’un monastère français).

Jean-Claude Rodet

 

Focus sur le marché suédois

"Choisir nos aliments pour prévenir et guérir  nos maux". Selon l’enseignement d’Hippocrate, les propriétés thérapeutiques des aliments offrent le lien entre  la médecine et la cuisine.

Il ne faut pas confondre nutrition, diététique  et nutrithérapie. Cette dernière propose une  information sur la qualité biologique des aliments,  la relation entre l’agriculture et la santé et surtout  les propriétés thérapeutiques des aliments. En choisissant nos aliments, il est possible  d’atténuer ou parfois même de faire disparaître  les allergies, améliorer sa mémoire, ne plus souffrir d’infections urinaires, retrouver une santé cardiaque  normale.

La composition de l’assiette est un facteur essentiel  de notre équilibre physique, psychique et émotionnel.

Auteur : Jean-Claude RODET

Parution : mai  2013

Livre : 15 x 22.5 cm – 347 pages

Editeur : Médicis – ISBN 978-2-85327-461-6

Renseignements : www.dervy-medicis.com