NUMERO : Mai – Juin 2015

La passiflore et le houblon

LA PASSIFLORE (Passiflora spp.)

Les centaines d’espèces de passi ores sont des plantes grimpantes aux fleurs spectaculaires. Chaque partie de la plante a des vertus et propriétés particulières.

La feuille

Broyée, a la réputation de soulager les hémorroïdes, les brûlures, les éruptions cutanées, les ecchymoses, sous forme de cataplasme. Les feuilles et  eurs possèdent plusieurs alcaloïdes, notamment des inhibiteurs de la monoamine oxydase (IMAO), des substances antidépresseurs-like, des sédatifs légers. En calmant le système nerveux, la passi ore facilite la libération d’endorphines. Les tisanes s’utilisent généralement à raison de 4 tasses par jour.

 

Le fruit

Il est l’allié du transit intestinal. Excellente source de vitamine C, de potassium et de sodium, le fruit constitue un apport de fer, de magnésium et de phosphore.

Le jus

Sert à soigner l’absence de spermatozoïdes dans le sperme et corrige la baisse de la libido. Le jus était utilisé pour soigner les douleurs oculaires. Aujourd’hui, le jus est surtout employé pour confectionner des sorbets ou des coulis. Les graines Présentent une propriété vermifuge.

États et troubles de santé pouvant en bénéficier

● Tension nerveuse, insomnie (en association avec la valériane),

● Stress pouvant conduire à l’angoisse, l’hystérie, les palpitations, la neurasthénie,

● Asthme spasmodique,

● Anxiété du sevrage des drogues (cannabis, opiacées, alcool),

● Troubles digestifs nerveux (avec la mélisse),

● Palpitations cardiaques (avec l’aubépine),

● Dépression saisonnière (avec le millepertuis),

● L’hyperactivité peut être corrigée par la passiflore (à condition évidemment de corriger les causes : erreurs alimentaires, désordre de l’hygiène de vie).

Nutrithérapie

"Choisir nos aliments pour prévenir et guérir nos maux". Selon l’enseignement d’Hippocrate, les propriétés thérapeutiques des aliments o rent le lien entre la médecine et la cuisine.

Il ne faut pas confondre nutrition, diététique et nutrithérapie. Cette dernière propose une information sur la qualité biologique des aliments, la relation entre l’agriculture et la santé et surtout les propriétés thérapeutiques des aliments.En choisissant nos aliments, il est possible d’atténuer ou parfois même de faire disparaître les allergies, améliorer sa mémoire, ne plus sou rir d’infections urinaires, retrouver une santé cardiaque normale.La composition de l’assiette est un facteur essentiel de notre équilibre physique, psychique et émotionnel. Auteur : Jean-Claude
RODET Parution : mai 2013 Livre : 15 x 22.5 cm – 347 pages Editeur : Médicis – ISBN 978-2-85327-461-6

Renseignements : www.dervy medicis.com

LE HOUBLON (Humulus lupulus)

Le houblon est une plante vivace grimpante parfois appelée vigne du nord, salsepareille indigène… C’est une liane qui s’enroule autour de ce qui lui sert de support.

Les plantes femelles produisent des  chatons  qui, à la floraison, deviennent des cônes ovoïdes couverts d’une poussière résineuse odorante, la lupuline. Ils sont utilisés pour aromatiser la bière depuis le XIIe siècle et possèdent des vertus aseptisantes et conservatrices.

 

Qualités alimentaires, vertus thérapeutiques

● Le houblon possède deux composés cétoniques majeurs : l’humulone et la lupulone ainsi que des  avonoïdes et des tannins.

● Tonique, antianémique et en même temps sédatif, calmant.

● Effet narcotique léger,

● Anaphrodisiaque (particulièrement chez les hommes),

● Régulateur du système pileux,

● Galactogène (favorise la sécrétion lactée par la présence de phyto- oestrogènes),

● Suggéré par Hildegarde de Bingen contre la mélancolie.

 

États et troubles de santé pouvant bénéficier du houblon

● Anémie, rachitisme, manque d’appétit,

● Insomnie, irritabilité.

● Gastrite, gastropathie d’origine nerveuse,

● Éjaculation précoce.

● Certains médecins avancent que la plante pourrait être utile dans le cas de déviance sexuelle (notamment chez les prédateurs sexuels, en réalisant une sorte de «castration biologique»).

 

Utilisations

● On peut consommer les jeunes pousses de houblon cuites comme des asperges.

● Utilisé en tisane, le houblon facilite le sommeil. Dosage habituel  : 30 g de cônes par litre d’eau bouillante.

● On utilise les cônes après les avoir chau és à sec, placés dans un sac de tissu que l’on applique sur les parties douloureuses (cas d’arthrite, de rhumatisme).

 

Jean-Claude Rodet