NUMERO :

LES JARDINS DE GAÏA : Une « maison de thé » ouverte sur le monde

Un aperçu très modeste de l’offre des Jardins de Gaïa, haute en couleurs et riche en arômes et en saveurs.

Un trésor de thés, rooibos et tisanes

Parce qu’en 1994, date de création de l’entreprise, le thé bio de qualité n’existait pas ou peu, Les Jardins de Gaïa ont voulu prouver que cela était possible. Grâce à une confiance établie avec les producteurs, Les Jardins de Gaïa offrent aujourd’hui une gamme de plus de 500 références de thés, rooibos et tisanes de grande qualité, des grands crus, voire des crus rares. Des références, issues de l’agriculture biologique et équitable, que l’entreprise importe, transforme, vend et même exporte ensuite. Outre cette gamme, Les Jardins de Gaïa, c’est aussi la marque d’épices bio Terra Madre et une gamme d’accessoires pour la dégustation du thé, ainsi que des ouvrages sur le thé et des livres en autoédition sur ses projets partenaires du Vietnam et d’Afrique du Sud.

Vente en France et export sont faits à travers différents distributeurs et plateformes, chaînes et indépendants (circuit bio, épiceries fines…). La marque propose du thé à façon avec le négoce et le « private label » en France comme à l’export. Elle fait également de la vente directe, via Internet ainsi que dans son magasin et sa « Maison de thé » installés au siège en Alsace, où est réalisé l’ensemble des opérations, de la réception de la matière première à la distribution, en passant par la conception des mélanges et des packagings ainsi que le conditionnement.

Les Jardins de Gaïa créent en permanence de nouvelles recettes exclusives – mélanges de thés nature ou épices, thés aromatisés ou parfumés – imaginées et élaborées dans leur laboratoire, puis validées par un comité de dégustation, présidé par Arlette Rohmer, fondatrice et directrice de la société. Pour l’aromatisation, seuls sont utilisés des arômes naturels et les huiles essentielles bio. Pour les arrangements parfumés, les morceaux de fruits et les épices sont également 100 % bio. Arômes de synthèse et autres adjuvants sont totalement exclus.

Les 500 références se déclinent ainsi en différentes gammes dont la liste est impressionnante : Les Essentiels, Les Grands Classiques, Les Prémiums, Les Rares & Précieux, Côté femmes (thés aromatisés et parfumés aux accents féminins), Thés & Rooibos Militants, gamme précieuse du Japon, Primeurs du Darjeeling, tisanes de plantes, gamme bien-être, gamme exotique (maté, lapacho et masala), etc.

Les Thés et Rooibos Militants sont des recettes créées avec et au bénéfice d’associations partenaires.

La rigueur de la recherche qualitative et le soin mis dans l’élaboration des recettes se traduit par les distinctions récoltées régulièrement. Et là aussi la liste est impressionnante, même si le regard ne porte que sur la période récente. Pour différents produits, Les Jardins de Gaïa ont en effet été récompensés par un titre de Meilleur Produit Bio 2016 et une Médaille d’argent des Épicures 2016, et en 2015 par 4 produits gratifiés d’une étoile aux Great Taste Awards en Grande-Bretagne.

Tous les labels de garantie sont au rendez-vous

Le sourcing est fait en direct pour une majorité des matières premières, permettant le choix des partenaires adéquats et induisant une maîtrise totale de la qualité et de la traçabilité. La démarche HACCP est appliquée pour l’assurance qualité.
Thés, rooibos et épices sont bien sûr bio, certifiés Ecocert. 70 % proviennent de plus du commerce équitable, certifiés Flo-Cert et labellisés WFTO. La moitié des produits est issue de petits producteurs, labellisés comme tels, et une trentaine de théiers sauvages, pour préserver la biodiversité et les traditions locales (label Wildtea : Vietnam et Yunnan/Chine). Enfin, un peu plus de 10 % des produits sont issus de l’agriculture biodynamique, certifiés Demeter. Les produits provenant de la région de Darjeeling en Inde possèdent l’Indication Géographique Protégée correspondante.

Cueilleuses au jardin de thé de Samabeong, au Darjeeling en Inde.

Concernant les emballages, ceux-ci proviennent de fournisseurs de proximité dès que cela est possible. Papiers et cartons d’emballage sont issus de forêts gérées durablement et les sachets sont en papier recyclé et cellulose de bois (certification FSC ou PEFC). L’impression des documents et étiquettes est faite chez des imprimeurs certifiés Imprim’vert. Pour les boîtes en métal, le vernis est garanti depuis toujours sans bisphénol A.

Rien ne se perd, ni l’eau, ni l’énergie,  ni les déchets

Logiquement, le souci environnemental est permanent, de l’importation à la fabrication. L’importation des matières premières se fait uniquement par voie maritime ou fluviale, seuls les thés primeurs et quelques thés japonais arrivant par avion (pour une question de fraîcheur optimale impérative). L’utilisation de l’eau a été minimisée dans les processus de fabrication, une vérification des infrastructures ayant permis une économie d’eau de 20 %. Gestion rigoureuse des déchets, recyclage des matières usagées font également partie du quotidien, avec entre autres une revalorisation financière des vieux papiers au profit d’une coopérative scolaire et une utilisation du carton à la place du papier bulle (46 % de cartons jetés en moins en 2016).

Arlette Rohmer, fondatrice des Jardins de Gaïa, en séance de dégustation au Japon.

L’entreprise utilise une énergie 100 % renouvelable (fournisseur Enercoop depuis 2016). Le bilan carbone est réactualisé tous les 5 ans, la compensation carbone étant faite via des projets du GERES et de Pur Projet certifiés Verified Carbon Standard.
Le site de l’entreprise est refuge LPO depuis 2015.

Une entreprise totalement engagée

Depuis 2016, Les Jardins de Gaïa sont certifiés WFTO, qui, au-delà d’une simple certification produit, prend en considération l’ensemble du processus de production, de fabrication et de vente. Cette labellisation n’est que la dernière en date d’un engagement de longue durée de l’entreprise, les premières certifications commerce équitable (Fairtrade Max Havelaar) remontant à 2001. Depuis 2014, elle compte des élus au bureau de la plateforme du commerce équitable ainsi qu’au Colecosol Grand Est (collectif pour la promotion d’une économie solidaire). Les Jardins de Gaïa sont membres du bureau Demeter France depuis 2015, appartiennent au réseau Entreprise Colibris (mouvement initié par Pierre Rabhi) et sont membres actifs du STEPI (syndicat du thé). Ils sont également membres d’un réseau de monnaie locale du Bas-Rhin, offrant la possibilité de payer en « Stück » au magasin et à la Maison de thé.

L’engagement équitable se traduit également par d’innombrables soutiens financiers ou en nature : achat de terres cultivables, financement d’infrastructures de production et de matériels agricoles et soutien de projets d’entreprenariats féminins en Afrique du Sud, envoi de semences bio pour un groupement de femmes au Burkina Faso, etc.
Localement, Les Jardins de Gaïa accueillent des groupes scolaires, notamment pour des actions de sensibilisation dans le cadre de la Semaine du Goût et de la Quinzaine du Commerce Equitable en Mai.

Vue extérieure de la « Maison de thé » installée au siège des Jardins de Gaïa.

Les salariés ne sont pas oubliés, avec entre autres un partenariat avec une micro-crèche pour garantir des places pour les employés des Jardins de Gaïa, la mise en place d’un espace d’écoute avec une naturopathe spécialisée CNV à disposition gratuite du personnel, la mise à disposition de billets d’entrées à différents spectacles musicaux ou culturels, chèques-cadeaux pour les enfants du personnel à Noël, prime de bilan en plus de la prime de participation, tarif préférentiel pour l’achat de produits, etc. 1,6 % de la masse salariale est consacré au fonds de formation au lieu des 0,6 % obligatoires.

Etre bon pour les hommes et pour notre terre

Depuis sa création en 1994, Les Jardins de Gaïa œuvrent pour que ses produits soient aussi bons qu’abordables pour ses clients. Outre le sourcing en direct, le travail avec les petits producteurs et l’internalisation de l’ensemble de la création et de la production qui sont déjà des enjeux éthiques et écologiques participent aussi à la performance économique des Jardins de Gaïa.

S’y ajoutent la mutualisation des achats de thés et épices, du transport des matières premières, un approvisionnement contrôlé, la vente en direct aux revendeurs professionnels ou aux particuliers.

La démarche des Jardins de Gaïa est une démarche de progrès, axée sur l’amélioration continue et sur des engagements transversaux envers toutes les parties prenantes. Son efficacité provient de la mise en cohérence de tous ces engagements, avec l’objectif d’être toujours bon pour les hommes et pour la terre, Gaïa.

Déjà distinguée par un Trophée Export de la Région Alsace en 2015, l’entreprise a reçu en mars 2017 le prix national European Business Award. Elle est en cours de certification « Bioentreprise durable », le référentiel RSE initié par le Synabio dont Les Jardins de Gaïa sont membres.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here