NUMERO :

NAJEL : L’authenticité d’une tradition séculaire pour répondre aux tendances actuelles

Le savon d’Alep authentique : un produit de qualité qui est à la fois la vitrine du savoir-faire de la marque Najel et l’inspirateur de l’ensemble d’une gamme garantissant bien-être et dépaysement.
Des produits bio, des formules simples, un engagement dans la défense d’un savoir-faire traditionnel et authentique, des soins qui offrent à nos sens un reposant voyage respectueux de la peau… Les produits à la marque Najel, et en premier lieu son authentique savon d’Alep réellement fabriqué dans sa région d’appellation d’origine, proposent un séduisant ensemble d’arguments aptes à toucher une large clientèle.

Un voyage à travers les siècles

Najel est depuis l’année 1996 la marque de la SAS Najjar, dont Manar Najjar est le président et sa femme Catherine la directrice générale. Une présence sur le marché qui est relativement ancienne déjà. Mais en fait, quand M. Najjar remonte l’arbre généalogique de l’entreprise, le compteur se met à tourner très vite : « Si la SAS Najjar existe depuis 2010, notre société est née en 1996, en même temps que la marque Najel donc. Installée à Villeurbanne, elle était initialement dédiée à l’import-export de savons d’Alep provenant de la savonnerie familiale effectivement située à Alep en Syrie. 30 ans plus tôt, en 1964, c’est mon grand-père qui avait inventé le savon d’Alep liquide, la plus ancienne trace écrite de cette savonnerie familiale remontant quant à elle à 1895, date à laquelle le grand-père de mon grand-père était déjà cité comme fabricant de savon. Mais il faut noter que l’endroit où se trouvait cette savonnerie en était déjà une il y a plus de 400 ans ! ».

Manar Najjar, président
de la SAS Najjar.

Chez Najel, l’histoire du savon d’Alep est donc une véritable continuité, fruit d’un savoir-faire immémorial. Médecin de formation, ayant fait sa spécialité en France où il était installé, Manar Najjar s’est lancé en 1996 dans cette importation du savon familial suite à un voyage de son beau-père en Syrie : « Il est tombé sous le charme du savon d’Alep et m’a encouragé à me lancer dans sa distribution en France, alors que ce produit n’était pas connu ici. Nous avons ainsi été les premiers à en vendre, avec au début de petites quantités importées de la savonnerie familiale, avant de passer à un stade plus important en 2000. Et en 2004, nous avons délaissé cette ancienne savonnerie familiale pour en créer une autre, dans la ville d’Afrine, au nord d’Alep, non loin de la frontière turque ».

« Comme le vrai Champagne  n’est pas fait en Californie, le vrai  savon d’Alep ne peut être fait qu’à Alep et dans sa région ».

Du savon d’Alep 100 % authentique

« Le savon d’Alep qui bénéficie officiellement d’une Indication Géographique Protégée mise en place en 2011 par le décret n°9134 du ministère syrien du Commerce et de la Protection du Consommateur, nous a permis de continuer à produire notre savon, explique M. Najjar, malgré la guerre qui fait rage en Syrie depuis 2011. La région est en effet protégée des combats par les milices kurdes. On y trouve plus de 12 millions d’oliviers nécessaires à l’obtention de l’huile d’olive, une des deux matières premières de la fabrication du savon d’Alep authentique, l’autre, l’huile de baies de laurier, étant fabriquée à partir de lauriers provenant de la région côtière ».

Depuis 2011,le vrai savon d’Alep
faitl’objet d’une indication
géographique protégée
en Syrie.

Manar Najjar se fait grave lorsqu’il évoque le sujet de l’appellation « Savon d’Alep » : « Comme le vrai Champagne n’est pas fait en Californie, le vrai savon d’Alep ne peut être fait qu’à Alep et dans sa région. Si une partie de la ville – qui comptait 2,5 millions d’habitants avant la guerre – a souffert des combats, et notamment sa partie Est où se trouvait l’essentiel des savonneries traditionnelles, on oublie qu’il y reste 1,2 millions de personnes, qui y vivent et ont besoin de travailler. Au total, une quinzaine de savonneries se sont installées, comme nous, à Afrine. Fabriquer en Tunisie ou en France un produit baptisé ‘‘savon d’Alep’’, en employant de plus parfois de l’huile de palme ou de coco au lieu de vraie huile d’olive, comme le veut la tradition, c’est comme planter un couteau dans le dos de ces populations qui, là-bas, ont besoin de travailler pour vivre, voire survivre ».
M. Najjar est ainsi fier de faire travailler, en « haute saison », c’est-à-dire de novembre à mars, plus de 80 familles qui apportent la main d’œuvre nécessaire à la récolte des olives et des baies de laurier, au pressage de l’huile, à la saponification, à la coupe des savons, au séchage, à leur emballage et à leur expédition. En saison basse, ce sont encore 20 personnes qui travaillent en permanence : « L’avantage c’est que nos matières premières proviennent des environs immédiats, l’huile d’olive et l’huile de baies de laurier étant ensuite produites sur place. Il manque juste la soude nécessaire à la saponification, autrefois également fabriquée dans la région, mais qui vient aujourd’hui de la Turquie toute proche. Il est très important qu’il y ait encore à Alep et dans les environs des gens qui vivent encore de cette fabrication du savon. C’est une vraie fierté de continuer à participer à la vie de la région, avec les autres savonniers. Cela apporte un soutien économique à la population, qui peut donc continuer à vivre sur place au lieu de partir chercher du travail ailleurs ».

Des huiles d’olive et de baies de laurier de première pression à froid, de l’eau, de la soude et rien d’autre : le respect absolu de la recette ancestrale.

Le respect absolu de la qualité traditionnelle

Grâce au savoir-faire traditionnel et au respect de la recette authentique, incluant par exemple les 9 mois minimum de séchage, le savon d’Alep Najel garde tout ce qui en fait la qualité, comme l’explique M. Najjar : « Le savon d’Alep, né il y a environ 3.000 ans, est le plus vieux savon du monde et l’ancêtre du savon de Marseille, apparu lui au Moyen Âge. Le savon d’Alep est un produit authentique et naturel, sans colorant, sans additif, type parfum de synthèse, sans huile de palme, sans graisse animale, ni conservateur. A part l’eau et la soude nécessaire à la saponification, les seuls ingrédients sont l’huile d’olive et l’huile de baies de laurier. Comme dit plus haut, la ville d’Alep est entourée de 12 millions d’oliviers, parmi lesquels 10.500 sont entretenus par des agriculteurs avec qui nous travaillons, et dont la récolte des olives est exclusivement réservée à la fabrication de nos savons. Nous avions d’ailleurs été certifiés par Ecocert à partir de 2008, mais en raison de la guerre, les contrôleurs ne peuvent plus se rendre sur place depuis 2011. Et, cas rare, nous possédons aussi notre propre moulin à huile, ce qui nous permet de maîtriser toute la chaîne, depuis le champ jusqu’au linéaire du magasin ».

Un tel savon d’Alep authentique est bien plus qu’un simple nettoyant : c’est un produit reconnu comme un véritable dermoprotecteur. L’huile de baies de laurier est traditionnellement réputée pour son effet antiseptique et l’huile d’olive pour son pouvoir nourrissant. Celle-ci permet de plus, grâce à sa qualité 1re pression à froid, à l’indice d’acide faible, de limiter la quantité de soude utilisée pour saponifier. Qui plus est, le procédé traditionnel implique de multiples lavages de la pâte de savon avant son séchage, ce qui élimine la soude excédentaire. Ce savon d’Alep est donc très respectueux de la peau, convenant entre autres aux peaux les plus sensibles.

Au carrefour des tendances

Si le savon d’Alep est ainsi naturellement un partenaire de la beauté de la peau, il a inspiré en plus à Najel toute une gamme cosmétique : « Outre le savon d’Alep avec différents dosages d’huile de baies de laurier pour différents usages, ainsi que le savon d’Alep liquide découvert par hasard par mon grand-père, la tradition orientale et la richesse de ses recettes nous a par ailleurs guidés dans la création de produits cosmétiques bio, conçus et fabriqués dans notre laboratoire en France. Soit une soixantaine de produits dont le point commun est en général l’huile d’olive : lait, baumes, shampooings, gels douche, etc. Avec toujours le même souci d’une qualité irréprochable, de la traçabilité et de la simplicité qui ont fait la réputation et la force de notre marque, en France et dans les 27 pays du monde où nous exportons depuis notre plate-forme lyonnaise ».

Les cosmétiques Najel sont de véritables soins pour la peau.

Sa qualité, son authenticité
et sa traçabilité font l’autorité et la notoriété de la marque.

Un grand nombre de produits proposés – baumes, beurre de karité, lait pour le corps, cire dépilatoire au sucre, etc. – sont en phase parfaite avec la demande actuelle pour des produits à la formule la plus simple possible. Nombre d’ingrédients sont le plus souvent bruts et donc naturellement plus riches en nutriments, comme la boue de la mer Morte à la teneur élevée en magnésium, ramassée par des artisans en Jordanie, ou le beurre de karité du Ghana non raffiné. Nombreux aussi sont nos produits donnant aux consommateurs la possibilité de s’adonner au plaisir, très tendance également, de la cosmétique ‘‘faite maison’’, peu onéreuse, ce qui permet au circuit spécialisé de les garder dans sa clientèle plutôt que de les voir acheter de tels ingrédients ailleurs ».

Inspiration orientale pour un « cocooning » dépaysant lui aussi recherché aujourd’hui, produits simples et donc rassurants, permettant le« fait maison », soutien des producteurs locaux, en Syrie, Jordanie ou Afrique noire, qualité bio « made in France » également rassurante… La liste des séduisants arguments de Najel est longue. Sans oublier l’écologie et le durable, avec par exemple la lessive à l’huile d’olive, unique en son genre, très efficace, concentrée, économique, que le magasin peut offrir en vrac, fidélisant la clientèle venant remplir ses éco-recharges.

Bio et beau

« Depuis 20 ans, avec le sérieux que nous avons toujours affiché, avec nos produits, du savon d’Alep authentique aux soins bio ‘‘Made in France’’, nous avons imposé une qualité, une authenticité et une traçabilité qui font aujourd’hui l’autorité et la notoriété de la marque, se réjouit Manar Najjar. Mais rien n’est le fruit du hasard : la qualité est liée à la simplicité et à l’authenticité, elle-même liée à l’Histoire. Une Histoire avec un grand ‘‘H’’ qui permet de raconter une vraie histoire autour des produits, et de vraies promesses de bien-être, aspect incontournable en cosmétique. Le tout en bio et beau, à la fois, critères qui ne sont pas incompatibles ».

« Et quand tout ceci est offert avec la garantie d’une traçabilité parfaite, avec un rapport qualité/prix attrayant – je rappelle que nous sommes à la fois fabricant et distributeur, sans aucun intermédiaire – cela donne au final une marque au capital confiance des plus élevés, apte à séduire le plus grand nombre ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here