NUMERO : Novembre-décembre 2015

Pignon de pin et châtaigne

LE PIGNON DE PIN  (Pinus pinea)

La graine produite par certaines espèces de pins (dont le pin parasol) présente une saveur exquise et se rencontre sur le pourtour méditerranéen (Portugal, Espagne, Italie, Turquie). On trouve aussi le pignon de pin en Chine, en Australie, au Japon et dans le sud des États-Unis.
 

Qualités alimentaires et vertus thérapeutiques

● Très nutritif , il contient 20-25 % de protéines.
● Riche en phosphore, fer, magnésium, cuivre, zinc, vit. F, B1 et  B3
● Au Moyen-Âge, il avait la réputation de guérir la toux, les maladies des bronches, soigner les paralysies et l’impuissance (augmente la production séminale).
● Chez les Arabes et les Romains, on lui attribuait des propriétés aphrodisiaques
● Aujourd’hui, recommandé aux personnes ayant les poumons fragiles (10-20 g de pignon/jour) et aux sujets affaiblis par des efforts inhabituels
● Source très élevée de fibres intéressantes pour le fonctionnement intestinal
● Tonique préventif de tous les troubles de santé en médecine ayurvédique : 4-5 pignons chaque matin sont suffisants

États et troubles de santé pouvant en bénéficier
● Faiblesse physique ou nerveuse
● Rhume, toux, amygdalite, pneumonie
● Eczéma
● Tuberculose.
● Chute des cheveux
● Calculs rénaux
● Constipation, paresse intestinale
● Stérilité

 

Modes de consommation

● Les conserver impérativement au réfrigérateur et s’assurer qu’ils ne sont pas rances
● Consommés crus, entiers ou moulus, cuits entiers ou hachés, en particulier dans la cuisine du Moyen-Orient, de l’Inde et du sud des E.U., souvent incorporés dans les sauces, farces, puddings, biscuits, avec des légumes, en salade ou en confit
● Ne pas mélanger avec les farineux et les viandes

 LA CHÂTAIGNE  (Castanea vulgaris)

La châtaigne est le fruit du châtaignier, arbre majestueux originaire du bassin méditerranéen et d’Asie Mineure. En France l’Ardèche est le premier département producteur de châtaigne. Les graines consommables sont logés dans une enveloppe entourée de pics et appelée “bogue”. La membrane dure (péricarpe) de couleur brun rougeâtre qui la recouvre n’est pas comestible.

Qualités alimentaires et vertus thérapeutiques
● Reconnue pour sa bonne teneur énergétique, elle fut un aliment de base lors de mauvaises récoltes de céréales (pain du pauvre). Les glucides de la châtaigne sont composés à 40 % d’amidon
● Vitamines C, B1, B6, E
● Potassium, phosphore
● La farine contient entre 6 et 8 % de protéines, 3 % de lipides et  40-42 % de glucides
● Antiseptique, stomachique
● Tonique, anti-anémique
États et troubles de santé pouvant bénéficier de la châtaigne
● Anémie, asthénie physique et intellectuelle
● Épuisement post-partum
● Hémorragie. Épistaxis. Varices et hémorroïdes
● Bronchite. Asthme.
● Toux chronique
● Nausée
● Hoquet
● Diarrhée
● Tendinite
● Aide au développement cérébral, fortifie les nerfs et aide à supprimer le mal de tête (Ste-Hildegarde)
● Contre-indiquée aux diabétiques (taux élevé de glucides)
 

Modes de consommation

● La peler avant de la consommer, lorsqu’elle est cuite et encore chaude
● Se consomme entière : bouillie, étuvée, braisée ou grillée, en purée ou en farine
● S’incorpore dans la soupe, les farces, les salades. La farine renouvelle agréablement les pâtisseries classiques, en mélange (proportion de 1/3 de châtaigne + 2/3 de farine d’épeautre)
● S’associe au gibier et à la volaille
● Conserver la châtaigne fraîche dans le bac à légumes du réfrigérateur dans un sac plastique perforé.

 

Jean-Claude Rodet