NUMERO : Mai-Juin 2012

Sur l’huile de Périlla, la plus riche en ALA

L’huile, extraite des graines de la variété japonica, ne subit aucun raffinage et est produite uniquement par pression à froid et ensuite filtrée, sans l’utilisation de solvant ni additif. L’huile ainsi obtenue a une couleur jaune pâle, l’odeur caractéristique d’une huile végétale et le goût de l’amande amère.

Quelles sont les propriétés de l’huile de Périlla ?

Les différentes vertus de l’huile de Périlla sont dues à son exceptionnelle richesse en acides gras essentiels et en particulier en acide alpha-linolénique (ALA) puisqu’elle en contient approximativement 65 %, soit plus que l’huile de caméline (35 à 40 %) et plus que l’huile de lin qui n’en contient que 55 % !
L’ALA est un acide gras polyinsaturé de la famille des oméga-3, essentiel pour l’organisme humain qui ne peut le fabriquer. En effet, l’ALA est l’un des premiers maillons de la chaîne pour la fabrication des autres acides gras oméga-3 : l’EPA (acide eicosapentaénoïque) et le DHA (acide docosahexaénoïque).
L’ALA est un acide gras à longue chaîne qui va agir sur plusieurs fonctions physiologiques au sein même de l’organisme :

Protège des maladies cardiovasculaires

L’acide alpha linolénique favorise la baisse des triglycérides et du cholestérol total et en particulier du LDL-cholestérol. De plus, il contribue à l’inhibition de l’agrégation plaquettaire, un facteur responsable de l’obturation des artères coronaires qui irriguent le coeur. Ainsi, son utilisation est indiquée pour réduire le risque d’accidents vasculaires : infarctus du myocarde, accidents vasculaires cérébraux ou suite à la survenue de ces pathologies pour en limiter la récidive.

Diminue les réactions allergiques

En cette période de rhumes des foins et d’allergies aux divers pollens, l’huile de Périlla sera d’un grand secours pour vos clients qui y sont sensibles. Vous pouvez ainsi la recommander contre les phénomènes d’hypersensibilités aux pollens mais également aux poils de chats, plumes d’oiseaux et aux acariens et contre tous les symptômes allergiques allant des yeux qui piquent au nez qui gratte et jusqu’à l’asthme ou encore l’eczéma pour en diminuer l’importance. D’après certaines études, elle aurait même une très bonne action sur les allergies alimentaires. En effet, les allergiques produisent de façon excessive des immunoglobulines E (IgE). L’huile de Périlla pourrait permettre de normaliser cette production exagérée d’anticorps et trois semaines seulement de cure permettraient une diminution de 60 % de ces IgE.
Des feuilles de la plante, on peut en extraire une huile essentielle, qui, en plus de son fabuleux parfum, possède également des vertus antiallergiques et anti-inflammatoires, permettant de soulager les irritations des voies respiratoires. L’association de l’huile et de l’huile essentielle de Périlla serait donc une excellente arme en cette période de l’année.

Diminuerait l’inflammation

La prise d’ALA de façon suffisante permettrait de diminuer sensiblement la synthèse de molécules responsables de l’inflammation, les leucotriènes, en inhibant une enzyme nécessaire à la fabrication de ceux-ci : la 5-lipo-oxygénase. L’huile de Périlla, de par sa teneur en ALA, permettrait un soulagement rapide des personnes touchées par les différentes formes d’inflammations chroniques : polyarthrite rhumatoïde, bronchite et sinusite chroniques, dermatite atopique, lupus érythémateux…

Optimise le fonctionnement cérébral

Pour bien fonctionner, le cerveau a besoin de deux grammes par jour d’oméga-3. Ceux-ci participent au bon fonctionnement des neurones et permettent ainsi une bonne activité intellectuelle et mémorielle. L’ALA collabore donc au renforcement de la gaine de myéline qui enveloppe les neurones, les protégeant ainsi de la dégénérescence.

Pour une bonne hygiène buccale

Selon certaines études, l’application de cette huile sur les gencives permettrait de réduire leur inflammation chronique, de lutter contre la croissance des bactéries buccales, et ainsi de prévenir les caries dentaires, et enfin de freiner la formation de la plaque dentaire.


En usage externe
Cette huile a des propriétés réparatrices, restructurantes, apaisantes et hydratantes. Elle peut être incorporée dans des crèmes après-soleil, des crèmes anti-âge, des huiles de bain, des shampooings, des sticks à lèvres ou directement contre les petites irritations de la peau. Les premiers rayons du soleil sont souvent très sournois et si les premières rougeurs cutanées apparaissent, vous pouvez recommander à vos clients d’appliquer le soir quelques gouttes d’huile dans leur crème habituelle, pour contribuer à la réparation des dommages.

Comment la conseiller ?

En usage interne : conseillez une à deux capsules par repas, soit trois à six gélules quotidiennement.
Par précaution, dites à vos clients d’avertir leur médecin traitant de la prise d’huile de Périlla s’ils sont sous anti thrombotiques : anticoagulants ou antiagrégants plaquettaires.
En usage externe : faites ouvrir une gélule et en mélanger le contenu avec une noisette de crème de soin pour une application directe sur les endroits concernés.