46 % des consommateurs pensent que le vrac est moins cher

Partagez cet article

La perception du prix du vrac a évolué comme le révèle une étude IRI réalisée directement auprès des consommateurs lors de leur acte d’achat dans le rayon dédié. Ils sont aussi plus de 90 % à indiquer consommer des produits vrac de la même manière que leur équivalent en préemballé, preuve que le rayon vrac reste fondamental en magasin.

Selon une étude Shopperscan d’IRI, réalisée en octobre 2020 (interrogation en rayon, face à l’offre vrac pendant l’achat de produits vrac), nous éclaire sur la perception du prix du vrac pour le consommateur. Elle révèle ainsi que près de la moitié des sondés (46 %) pense que le vrac est moins cher que le préemballé ; ils étaient 37 % à le penser en 2019.

Par ailleurs, cette même étude éclaire sur la vision du consommateur sur le produit vrac par rapport son homologue en préemballé. Ainsi, 93 % des consommateurs interrogés en rayon, face à l’offre vrac pendant qu’ils achètent des produits vrac, indiquent qu’ils « vont consommer le produit acheté de la même manière que son équivalent en rayon classique ». 23 % des sondés indiquent également être allés ou prévoir d’aller dans le rayon classique avec le même produit en préemballé.

Partagez cet article