+9,9 % pour le marché bio allemand en 2016

Selon les derniers chiffres publiés par le BÖLW*, en 2016, les Allemands ont acheté pour 9,48 Mrd € d’aliments et boissons bio. Leur consommation a ainsi augmenté de + 9,9 % par rapport en 2015. C’est plus particulièrement l’élargissement de l’assortiment des gammes proposées par le commerce de détail alimentaire classique (LEH) qui ont stimulé les ventes. De son côté, le circuit des magasins bio a connu une croissance plus modeste que les années précédentes avec +5 %.

Le LEH a généré au total des ventes bio de 5,45 milliards € et a donc fait un bond de +14,6 %. Ainsi, sa part de marché sur l’ensemble du marché bio a atteint 58 % (+3 % par rapport à 2015). De leur côté, les ventes alimentaires du circuit des magasins bio n’ont augmenté que de +5 % passant à 2,85 Mrd €. En 2016, ce canal représentait 30 % de part de marché. Dans les autres types de distribution, comme les boulangeries, les boucheries, les magasins à la ferme, la vente par correspondance, les marchés et les Reformhäuser, le total des ventes a été de 1,18 Mrd €. Leur part de marché a diminué d’un point (12 %) et c’est le secteur qui a connu la plus faible croissance avec + 2,2 %.

Évolution par produits

Les ventes d’huiles alimentaires bio, pour la deuxième année consécutive ont été particulièrement dynamiques. On les retrouve en effet de plus en plus fréquemment en qualité bio dans les magasins discount ou dans une plus grande variété auprès des autres distributeurs proposant des gammes bio. Même constat pour les ventes de volailles bio qui ont augmenté de manière significative dans l’ensemble des réseaux. Dans un autre domaine, la croissance du chiffre d’affaires des fruits, des légumes ainsi que des pommes de terre bio est due cette année à plusieurs facteurs : d’une part à l’engagement de nombreuses chaînes de vente au détail qui ont élargi leurs gammes et d’autre part à l’augmentation des prix. En effet, une offre faible liée aux conditions météorologiques (également dans les pays producteurs du sud) a provoqué des prix élevés et a ainsi boosté le chiffre d’affaires.

Forte demande pour le local

En 2016, la demande accrue pour les produits régionaux a permis que de nombreuses chaînes de vente au détail agrandissent leur assortiment avec des produits bio locaux. La pomme de terre bio est un bon exemple : selon l’analyse d’AMI basée sur le panel des ménages GfK, plus de 70 % des pommes de terre bio ont été vendues en Allemagne via les magasins de détail alimentaire (LEH).

Les Allemands ont acheté environ 8 % de plus de légumes bio. La plupart d’entre eux ont été vendus dans le commerce de détail alimentaire classique (LEH). Diverses initiatives régionales ont été mises en place en coopération avec les magasins (LEH) pour élargir l’offre de légumes régionaux. L’extension plus grande de l’assortiment a été relativement limitée car il n’y a pas encore suffisamment de producteurs de légumes bio. Le circuit du LEH cherche spécifiquement des légumes biologiques en provenance d’Allemagne et est de plus en plus disposé à passer des accords « plus fermes » avec les fournisseurs. Les agriculteurs pourraient non seulement vendre plus de produits bio, mais ils obtiendraient aussi des prix plus élevés. Ces engagements « fermes » des magasins pour référencer des marchandises allemandes aussi longtemps que possible ont en particulier limité la pression sur les prix qui provenait souvent des produits importés.

* Bund Ökologische Lebensmittelwirtschaft = Association de la filière alimentaire bio

CA et parts de marché des aliments bio en Allemagne selon les circuits CA (Hors la RHF – en Mrd €)

Sources : Groupe de travail  “Biomarkt” (“Marché bio” )sur base Gfk, Nielsen, bioVista, Kommunikationsberatung Klaus Braun

Appartiennent au Groupe de travail : Agrarmarkt informations-Gesellschaft (AMI), bioVista, Bund Ökologische Lebensmittelwirtschaft (Bölw), Gfk SE, Prof. Dr. Ulrich Hamm (Universität Kassel), Klaus Braun Kommunikationsberatung, Prof. Dr. Paul Michels (Hochule Weihenstephan-Triesdorf) et Nielsen.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here