NUMERO : Jan-Fev 2013 – BL 44

Accessoires d’hygiène personnelle : des produits qui demandent à être valorisés…

 

Une grande famille de produits

En consultant attentivement les catalogues des principaux spécialistes de ce secteur on s’aperçoit vite de la multitude des produits disponibles sur le marché. On recense 6 grandes familles de produits  :
● les gants et les lanières de massage
● les brosses à ongles
● les brosses de massage pour la douche ou le bain
● les brosses et peignes à cheveux
● les brosses à dents

Les grandes différences

Tous ces types d’accessoires sont bien-sûr disponibles dans la distribution conventionnelle et leur utilisation à quelques exceptions prêts sont similaires. Toutefois, il y a pourtant de grandes différences. En effet, l’origine et le type de matières premières utilisées, leur fabrication plutôt artisanale, leur durée de vie, leurs impacts sur le recyclage, la non utilisation de matières synthétiques et chimiques leurs confèrent une spécificité bien particulière.

Des matières premières de qualité et naturelles

Elles sont généralement étudiées pour avoir le moindre impact sur l’environnement et sur la santé de l’utilisateur.
Gants et lanières de massage

Pour ce type d’article, on privilégiera des matières biologiques et végétales selon leur dureté et leur résistance comme le coton, le lin et le chanvre biologique. Pour les massages à sec, on se tournera plus particulièrement vers des matériaux tricotés en sisal d’aloes. D’autres produits naturels utilisés depuis l’ancienne Égypte pour les soins du corps comme le luffa sont aussi disponibles.
Elles font même l’objet de filières bio spécifiques contrôlées comme celle du Bénin.
Brosses à ongles, à visage, à massage, à cheveux et à dents

De nombreuses références sont disponibles tant par la taille que par leurs utilisations. Leur spécificité réside dans le fait qu’aucun produit issu de la pétrochimie n’est utilisé. Seuls des produits naturels et recyclables entrent dans leur fabrication.
Le bois utilisé provient généralement d’essences européennes (érable, poirier, hêtre, frêne, cerisier, orme, prunier, sorbier, olivier) ou d’autres pays.
Dans tous les cas, que les bois soient exotiques ou non, ils doivent provenir de forêts gérées durablement et écologiquement et arborer un des logos suivants : FSC, NaturLand ou PEFC (voir encadré).

Les végétaux sont issus directement de fibres d’agave, de sisal d’aloes. Les poils pour les bosses viennent d’animaux (soies de porc, crin de cheval, poil de sanglier, chèvre…) et sont sélectionnés en fonction de leur souplesse.

 

Ainsi, pour les cheveux ou le visage des bébés, on n’utilisera plus facilement du poil de chèvre pour sa douceur et son effet légèrement massant. En revanche, le poil de sanglier en raison de sa longueur et de sa raideur sera plus adapté aux cheveux longs et épais et selon sa taille stimulera parfaitement le cuir chevelu.

La soie naturelle est aussi utilisée pour des brosses à utilisation délicate ou pour certains blaireaux.
Enfin, dans la fabrication des peignes hauts de gamme, d’autres matériaux comme les cornes sont utilisées. Elles sont uniquement chauffées et non coulées dans des moules et la colle utilisée est sans solvant chimique comme le formaldéhyde.
Brosses à dents

Deux grands types de brosses à dents « écologiques » sont proposées  : celles en bois naturel et en fibres naturelles (plus classiques) et celles à têtes interchangeables. Ces dernières, de qualité alimentaire, sont disponibles en plusieurs duretés et sont réalisées en polypropylène, matière plastique biodégradable.

Savoir-faire, tradition et solidarité

Outre l’utilisation de matières premières naturelles, il est important de souligner le caractère social de ce type de produits. En effet, les principaux fabricants sont de vieilles fabriques artisanales qui perpétuent un savoir-faire de générations en générations.
En proposant ces références on contribue aussi au maintien direct d’emplois qualifiés et à la préservation d’un certain patrimoine des métiers de l’artisanat.

Forêt durable : FSC, NaturLand et PEFC
Parmi la multitude de labels écologiques (plus ou moins reconnus) on pourra retenir en magasin bio ces trois labels. Par exemple, le Forest Stewardship Council (FSC) est une organisation non-gouvernementale à but non lucratif et indépendante qui a été créée pour promouvoir à travers le monde un mode de gestion responsable des forêts. FSC est un système de certification qui propose des standards, un système d’accréditation et un logo, reconnus par les entreprises et organisations qui souhaitent s’engager dans la voie du développement durable des forêts.