NUMERO : N°71 -Mai Juin 2017

Actualité distribution – Mai juin 2017

Biocoop : 950 millions d’euros de CA en 2016 (+25 %)

Dans un marché de la bio en France de 7 M€ qui affiche une croissance historique de + 20 % en 2016 selon l’Agence Bio, Bio- coop fait preuve, cette année encore, d’une belle santé avec une progression de +25 % de son chiffre d’affaires. Le réseau Biocoop conforte ainsi sa position de lea- der de la bio en France. L’enseigne confirme son ambition de fédérer la production et la transfor- mation pour développer une bio plus cohérente et conforme à ses valeurs. Pour ce, Biocoop struc- ture et professionnalise ses filières. Par exemple l’enseigne accompagne la création de la première filière de lait de chèvre bio française. Les yaourts sont fabriqués avec du lait de chèvre 100 % français, collectés par l’APLC (Association de Producteurs de Lait de Chèvre) et transformé à la Laiterie de La Lémance, en Vendée, à proximité du lieu de production. Par le biais de DEFIBIO, sa filiale de capital développement, Biocoop a investi 150 000 € dans l’unité de transformation La Lémance.

Des prises de position fortes en 2017 !

L’enseigne compte poursuivre sa croissance avec la création de 60 nouveaux magasins (5 700 salariés) et atteindre 1,2 milliard de chiffre d’affaires à fin 2017 (+ 24 %). Elle souhaite davantage sensibiliser le grand public à la consommation responsable avec comme thématique en 2017 : la lutte contre le suremballage. Rappelons que depuis le 1er janvier 2017, au vu de l’impact éco- logique de la fabrication, du transport et du retraitement, le réseau Biocoop ne distribue plus d’eau en bouteille plastique.

NaturéO : 10 ans et une année record en 2016

L’enseigne familiale qui fête cette année ses 10 ans, termine selon elle « l’année 2016 en « Bioté » avec un bilan record  ! » Le marché toujours plus florissant de la bio a permis à NaturéO d’atteindre en 2016, un chiffre d’affaires de 92 millions d’euros, soit 42 % de progression par rapport à l’année précédente.

En 2016, l’enseigne a su innover dans ses magasins et s’est également engagée auprès d’acteurs passionnés pour partager ensemble les valeurs de la bio. Sur le plan pratique, elle a ouvert dans son magasin de Mondeville (14) des ateliers culinaires, a sorti son magazine consommateurs, « L’instant Bio » et mis en place avec son chef Victor de délicieuses recettes à retrouver dans le magazine et au magasin NaturéO d’Olivet (45). NaturéO et leurs équipes ont aussi soutenu et accompagné différents projets : soutien aux Fermes d’Avenir de Maxime de Rostolan, soutien à la manifestation « Notre terre » à Rambouillet, soutien au film Zéro phyto 100 % bio de Guillaume Bodin et participation et soutien au Prix de femmes du Salon Marjolaine. Après s’être bien développé en région parisienne, NaturéO part s’installer partout en France.

Pour 2017, une vingtaine d’ouvertures est pré- vue. Avec elles, NaturéO est aujourd’hui une enseigne qui créée de l’emploi. Pour chaque nouveau magasin, l’enseigne embauche en moyenne 12 personnes dont des directeurs, des responsables frais, des bouchers, des conseillers… Fort de sa croissance, NaturéO recrute également de nombreuses per- sonnes au siège social. Enfin, pour accompagner ce développement, plus de 250 emplois sont à pourvoir en 2017.

Naturalia : « Soyez libre d’être nature »

Créée en 1973, Naturalia qui propose plus de 9 000 produits bio et naturels dans ses 148 magasins en France métropolitaine, en Guadeloupe et Martinique est entré en campagne mi-mars dernier en nous faisant découvrir sa nouvelle signature : « Soyez libre d’être nature ». Comme indiqué dans son communiqué, Naturalia « a accompagné année après année l’évolution du marché de la bio en France. Tout d’abord regardée avec curiosité, l’enseigne a suivi son chemin expliquant sans relâche les bienfaits du « mieux consommer » en assumant avec fier- té son positionnement prescripteur et responsable. Si, à 44 ans, l’enseigne est toujours aussi engagée, c’est qu’elle a su affirmer ses propres codes et défendre la bio à chaque étape clé de l’histoire du marché.

Aujourd’hui, elle milite contre une vision réductrice de la bio trop normative entre « prix bas  » et militantisme dogmatique. Elle défend une bio joyeuse, contemporaine et innovante. Cet esprit libre et un brin rebelle, Naturalia le porte dans ses gênes et l’a toujours partagé avec ses clients. Et l’affirme s mars 2017 avec cette nouvelle signature de marque. » Pour 2017, l’enseigne accentuera son offre local bio déjà engagée en 2016 dans sa centaine de magasins en Île-de-France en agrandissant son parc de partenaires producteurs locaux avec l’Invitation à la ferme, un réseau national de fermes bio qui priorisent le local. Enfin, elle renouvellera son offre de 20 %, proposera 20 nouveaux produits, 100 % sport et présentera son nouveau site E-commerce.

Bilan 2016 de Naturalia :

  • Nombre de magasins à fin 2016 : 145 magasins
  • Nombre d’ouvertures en 2016 : 20
  • Nombre de collaborateurs : +1000
  • Chiffre d’affaires : près de 200 millions €

La vie Claire : 220 millions d’euros de CA (+27 %)

Pour l’avenir, La Vie Claire souhaite poursuivre le développe- ment de son parc de magasins. En 2017, ce sont 40 nouveaux points de vente (magasins intégrés et franchisés confondus) qui ouvriront leurs portes. La marque souhaite également enrichir son offre. Une centaine de nouveautés continueront à voir le jour chaque année dans toutes les familles de produits. L’enseigne s’attache aussi à développer des recettes exclusives, qui sont à la fois gourmandes et à la composition irréprochable. A ce titre, et afin d’apporter le meilleur à ses clients, La Vie Claire s’est fixée un cahier des charges plus exigeant que la réglementation en vigueur en France et dans l’UE. Au cœur de laboratoires indépendants, 2 000 analyses sont réalisées chaque année afin de détecter OGM, pesticides et autres molécules non désirées.

Sur le volet des producteurs et fournisseurs, la marque souhaite poursuivre son engagement auprès des filières locales en les aidant à se développer et à pérenniser leur activité.

L’écologie, alliée d’une production biologique

L’enseigne ne se contente pas de développer et vendre que des produits bio. En effet, elle s’inscrit dans une véritable démarche éco-responsable à tous les niveaux. Le siège social, inauguré en 2011, est entièrement labellisé HQE (Haute Qualité Environnementale) et BBC (Bâtiment Basse Consommation). Côté point de vente, le nouveau concept magasin mise sur plus de modernité et de clarté. L’éclairage a quant à lui été retravaillé pour un rendu plus chaleureux. Ce nouveau concept privilégie également des équipements plus respectueux de l’environnement, via notamment l’utilisation d’ampoules LED basse consommation.

Eau-Vive : fête son 50e magasins

Spécialiste du bio depuis 1979, fabricant de pain bio et origi- naire de Rhône-Alpes, l’enseigne Eau Vive a inauguré le 10 avril son 50ème magasin qui a ouvert à Chambéry en février dernier. L’Eau Vive développe des concepts modernes de magasins bio fondé sur la convivialité, l’accueil et le conseil.

Sur une superficie de 600 m², ce 50ème magasin représente la quintessence du concept de l’enseigne : fruits et légumes, pain bio du Fournil de L’Eau Vive cuit sur place, espace vrac, produits d’épicerie, produits frais, cave à vins, produits locaux, alimenta- tion sans gluten, gamme bébé, produits d’entretien, mais aussi cosmétiques et compléments alimentaires…

Depuis l’ouverture de son premier magasin bio à Grenoble en 1979, le réseau s’est développé avec la volonté de soutenir le développement de la filière biologique en France. En poursuivant son développement, il favorise ainsi la démocratisation de l’accès au bio par une politique de prix justes, dans le respect des clients et des producteurs.

Aussi, l’enseigne soutient les producteurs des départements où elle s’implante en valorisant leurs produits et en aidant des initiatives de protection des terres agricoles en relation avec Terre de Lien.

Bio&Co : 5e point de vente

Bio&Co continue son déploiement en région Provence-Alpes- Côte d’Azur engagée en 2015 en ouvrant son 5e points de vente à Vallauris. Bio&Co, enseigne indépendante, présidée par Martine Achy, spécialisée dans la vente de produits bio, basée à Aix-en-Provence depuis plus de 15 ans a réalisé en 2016 un chiffre d’affaires de 18,2 millions d’euros.

L’entreprise qui emploie aujourd’hui près de 95 personnes s’implante donc pour la première fois dans les Alpes-Maritimes. Cette nouvelle implantation propose une offre double : « Bio&Co, le Marché » pour la vente de produits bio et

« Bio&Co, le Comptoir », un espace restauration doté d’une carte traditionnelle 100 % bio d’une surface de 110 m². Elle peux accueillir 50 couverts, du petit-dé- jeuner au déjeuner avec différentes formules pour le déjeuner (à partir de 13,90 euros).

Pour 2017, Bio&Co devrait proposer dans tous ses points de vente, le « Click&Collect ». Ce service de commande en ligne (www.bioandcoleclub.com), avec un paiement en magasin, permettra d’offrir « le prêt à emporter », tout en maintenant le conseil et le lien avec les clients.

A moyen terme, l’enseigne devrait mettre en place la livraison à domicile, favorisant un service de qualité et de proximité. Enfin, d’autres projets sont en cours d’étude dans les Bouches- du-Rhône et à proximité du Var. Bio&Co poursuit ses recherches d’emplacements et reste ainsi attentive aux opportunités qui pourraient se présenter dans les Alpes-Maritimes.

1ère édition des BiotifulDays à Cavaillon

Spécialistes depuis plus de 25 ans de l’épicerie bio, Raiponce et Kéramis ont imaginé une jour- née sous le signe de la bio, avec le soutien de la ville de Cavaillon. Le samedi 3 juin, de 8 h 30 à 18 h, le MIN de Cavaillon accueillera donc la première édition des BiotifulDays. Né de l’envie de faire partager leur passion, Raiponce et Kéramis invitent tous les épicuriens à une journée festive et pédagogique afin de découvrir en s’amusant le monde de la bio ! Tout au long de la journée un marché bio, de plus de 60 exposants, mettra en valeur le savoir-faire des producteurs bio de la région, de quoi découvrir de bons produits respectueux de l’environnement.

La journée sera également rythmée par de nombreuses animations :

  • une course colorée à 10h : la BiotifulRun. Inspirée de la célèbre fête indienne de Holi, la BiotifulRun est une course fun et colorée, placée sous le signe de la bonne humeur. Sur une distance de cinq kilomètres, les participants découvriront les rues du centre de Cavaillon. Une course multicolore, ludique et non chronométrée pour venir s’amuser en famille ou entre amis.
  • une ferme pédagogique qui rassemblera une cinquantaine d’animaux
  • un potager bio a été installé pour que les visiteurs puissent s’initier à la plantation des fruits et légumes bio grâce aux bacs de terreau mis à leur disposition.
  • des mini conférences

et beaucoup d’autres animations fun, bien-être et bio pour toute la famille.

Inscriptions, renseignements : www.biotifuldays-cavaillon.bio

Une Charte Vin Bio Equitable

Interbio Nouvelle-Aquitaine et les Vignerons Bio Nouvelle-Aquitaine ont présenté officiellement leur charte « Vin Bio Équitable » le 11 mai dernier. Cette charte a été créée au sein de la commission vitivinicole régionale bio portée par Interbio Nouvelle- Aquitaine et les Vignerons Bio Nouvelle- Aquitaine. Elle a pour but de structurer de manière pérenne et cohérente la filière, mais aussi de promouvoir les vins et spiritueux bio. Elle réunit autour de la table l’ensemble des acteurs de la filière à savoir, les vignerons via les Vigne- rons Bio Nouvelle-Aquitaine, les caves coopératives, le négoce, les chambres d’agriculture et la FRAB.

La création et le développement de la charte « Vin Bio Équitable » est l’un des principaux chantiers de la commission. En effet, la charte apporte des garanties au delà du seul label bio, avec :

  • une juste rémunération des producteurs,
  • un passage devant un jury de dégustateur
  • une vérification des taux de résidus de pesticides.

La charte se caractérise par une contractualisation entre un producteur et un metteur en marché sur un volume de vins bio soumis à la charte. La charte « Vin Bio Équitable » est une marque déposée à l’INPI et reconnue par le service des fraudes. Elles s’applique à différentes appellations : Bordeaux et Bordeaux supérieur, Côtes de Bourg, Saint- Émilion, Bergerac, Côtes de Duras, Monbazillac, etc.

Reconnaître un Vin Bio Équitable :

Les « Vins Bio Équitable » sont facilement reconnaissables grâce à leur collerette estampillée du logo « Vin Bio Equitable ».

Pour plus de renseignements : vinbioequitable.com

Trophée « Excellence Bio » Aval Bio Paca

Cette année, la journée Excellence Bio aura lieu à Cavaillon le vendredi 2 juin. À cette occasion, le Trophée Excellence Bio sera remis par l’association Aval Bio Paca à une entreprise basée en Provence-Alpes-Côte d’Azur pour ses actions dans un domaine de la RSE. Les actions relevant de ce domaine menées par le candidat devront faire partie de la liste exhaustive parmi les 8 domaines de la RSE concernées par le concours, à savoir : la gouvernance de l’entreprise, les Droits de l’homme et la parité, les relations et conditions de travail, les actions en faveur de l’environnement, la loyauté des pra- tiques, les questions relatives aux consommateurs, la communauté et le développement local et l’économie circulaire.

Contact :

Le CDR (Centro Documental Raiano) est né !

Le ministre de l’Environnement portuguais, João Pedro Fernandes Matos, a participé le 22 mars dernier à l’inauguration du Centre de documentation Raiano, situé dans le centre d’affaires de Idanha-a-No- va (Portugal). Ce centre, unique au monde, est riche de plus de 11 000 ouvrages, 230 collections de revues (dont Bio Linéaires) sur plusieurs années d’abonnement et de milliers d’autres documents classés dans plus de 700 thématiques (articles techniques, études, thèses…).

Les thèmes sont multiples et abordent :

  • l’agriculture, l’agronomie et l’agrobiologie (environ ¼),
  • l’élevage et la zootechnie,
  • la botanique et la phytothérapie,
  • l’alimentation, la nutrition, la cuisine bio (environ ¼),
  • la santé naturelle (environ 1/3) : bilans de santé, thérapies manuelles, énergétiques, naturopathies, homéopathiques et biothérapiques…
  • l’écologie, les sciences et techniques de l’environnement, la pollution et les solutions alternatives,
  • la spiritualité, la non-violence et l’éco-société…
Couple cultivé et investi dans la bio depuis des décennies, Francine Fleury et Jean Claude Rodet nous offrent leurs richesse documentaire dans leur centre d’Idanhaa- Nova au Portugal.

Fruit du travail et de la carrière de plus de 30 ans du couple Jean- Claude Rodet et Francine Fleury, ce centre est une richesse culturelle capable de répondre aux besoins d’une grande diversité de personnes : grand public à la recherche d’informations de base, étudiants, professeurs, enseignants, chercheurs, journalistes, scientifiques, etc.

Le programme d’ouverture comprendra la réalisation de diverses activités, y compris l’ouverture du premier marché bio à Idanha-a- Nova, plusieurs conférences sur les sujets développés, la présentation de la deuxième édition du nouveau Manuel pratique de l’horticulture biologique…

Toute cette collection, qui était depuis plus de 25 ans au service des étudiants de l’Institut de Santé Naturelle Fleury-Rodet (ISNFR) de Montréal (Canada), sera désormais disponible à Idanha- a-Nova.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here