NUMERO : mars-avr 2007

Bien préparer sa « Quinzaine du Commerce Équitable » 2007

Faire confiance aux produits du Commerce Équitable. 

Actuellement, deux logos sur les produits alimentaires permettent d’identifier que le produit est issu du commerce équitable : BIO EQUITABLE et Max Havelaar. Ces deux marques/labels se distinguent des autres organisations par le recours à un tiers accrédité. Ils suivent sensiblement les mêmes procédures de certification et de contrôles, sauf que Bio Equitable est associé systématiquement aux produits Bio. La mise en oeuvre du système de BioEquitable comprend une première évaluation du dossier de
candidature par les pairs, c’est-à-dire par l’association, et la décision de garantie est prise par le comité de gestion, qui comprend à la fois le contrôleur (Ecocert), l’association et un professionnel Bio extérieur.

De son côté, le système FLO-Max Havelaar, FLO-Cert procède directement à la mise en oeuvre. La décision est prise cependant par un comité FLO, et le suivi se fait avec la participation de l’organisme tiers (FLO-Cert) pour les contrôles de terrain. 

D’autres opérateurs privés existent, comme Rapunzel qui a développé, il y a une quinzaine d’années, ses propres filières de productions équitables : « Main dans la main ». 

Les grands principes  

Le Commerce Équitable repose sur le respect des trois principes indissociables suivants :

1 – L’équilibre de la relation commerciale entre les partenaires ou co-contractants

2 – L’accompagnement des producteurs et/ou des organisations de producteurs ou de travailleurs

3 – L’information et la sensibilisation du consommateur, du client et plus globalement du public au Commerce Équitable.

Où en est la réglementation ? 

Malgré le dispositif officiel de reconnaissance du commerce équitable qui a été présenté le 3 mai 2006 par Renaud DUTREIL, Ministre des PME, le décret, élaboré après consultation des acteurs de ce secteur qui doit fixer les conditions à remplir pour être reconnu par la Commission Nationale du Commerce Équitable, n’a pas encore été signé.  

CA de 194 millions d’euros  

Selon une étude du Ministère des Affaires Étrangères effectuée en partenariat avec la PFCE (Plate Forme du Commerce Équitable) publiée en avril 2006, le marché des produits alimentaires du commerce équitable est estimé 194 millions d’e. La vente aux consommateurs représenterait
76 millions d’e, la vente hors domicile 71 millions et la vente aux intermédiaires 45 millions. La croissance de cette filière en 2003/2004 est évaluée à 103 %. 

2/3 des produits alimentaires du commerce équitable vendus en GMS 

Sur les 76 millions d’e de produits alimentaires du commerce équitable (bio et non bio) vendus aux consommateurs en 2004, la grande distribution en distribuerait à elle seule 68 % contre 16 % pour les magasins bio. La grande distribution vend principalement du café qui reste incontestablement le produit phare. Dans les magasins Bio, la diffusion est plus homogène entre les 5 produits les plus vendus. Les magasins Bio ont élargi leur gamme de produits équitables alimentaires : le café représente 20 % des ventes de
produits équitables, le cacao, le thé, les bananes et les fruits secs totalisent 70 %. Les produits équitables représentent 4,5 % des ventes des magasins Bio en 2004 (chiffre à comparer à 0,1 % de CA réalisé au mieux par les ventes de produits équitables en grandes surfaces tous produits confondus).

Répartition des ventes consommateurs par produits

Répartition par circuits de distribution des ventes de produits alimentaires du commerce équitable