Bio c’ Bon placé en redressement judiciaire

Selon nos informations le Tribunal de Commerce de Paris a prononcé en date du mercredi 2 septembre 2020 l’ouverture d’une procédure de redressement judiciaire concernant Bio c’ Bon.

Le Tribunal de Commerce de Paris a prononcé en date du 02/09/2020 l’ouverture d’une procédure de redressement judiciaire sous le numéro P202001294, dans le dossier Bio c’ Bon.

Le Tribunal de Commerce de Paris a désigné comme juge commissaire : M. Patrick Coupeaud, comme juge commissaire suppléant : Mme Noëlle Bogureau, comme administrateur : SCP Abitbol & Rousselet en la personne de Me Frédéric Abitbol 38 avenue Hoche 75008 Paris, SCP Thévenot Partners.

L’administrateur judiciaire nommé est Me Christophe Thévenot 42 rue de Lisbonne 75008 Paris, avec pour mission : d’assister le mandataire judiciaire : SELAFA MJA en la personne de Me Valérie Leloup-Thomas 102 rue du Faubourg Saint-Denis 75479 Paris Cedex 10, Selarl Basse Christophe en la personne de Me Christophe Basse 171 avenue Charles de Gaulle cs 20019 – 92521 Neuilly-sur-Seine, et a ouvert une période d’observation expirant le 02/03/2021.

Les déclarations des créances sont à déposer au mandataire judiciaire dans les deux mois à compter de la date de publication au Bulletin officiel des annonces civiles et commerciales (bodacc).

Après une période de négociation exclusive avec la famille Zouari, Bio c’ Bon se retrouve désormais prisée par cinq enseignes. “Compte tenu de la situation générale, il a été décidé de permettre aux différents acteurs qui avaient manifesté initialement un intérêt de remettre une offre de reprise formelle. Cette opération, qui devrait être réalisée dans un délai rapide, est organisée sous l’égide du tribunal de commerce”, préçisait Thierry Chouraqui, président de Bio c’ Bon le 22 août.

Rappelons qu’une procédure de redressement judiciaire donne lieu à l’ouverture de la période d’observation et au gel du passif. Comme le souligne Infogreffe, cette période “a pour effet d’interdire le paiement de la plupart des créances dues par le débiteur concerné. Il s’agit plus précisément des créances nées antérieurement au jugement d’ouverture”.

Mise à jour du 8 septembre 2020 :

“Une offre de reprise formelle qui assurera la pérennité et le développement du Groupe”

Le placement en redressement judiciaire a été confirmée par Bio ‘ c Bon dans un communiqué en date du 8 septembre 2020, dans lequel l’enseigne indique que “Cette décision s’inscrit dans le cadre du processus de cession concurrentielle qui a été initié durant l’été. Cette dernière s’est imposée comme la meilleure solution pour permettre aux différents acteurs qui avaient manifesté un intérêt pour notre enseigne de remettre une offre de reprise formelle qui assurera la pérennité et le développement du Groupe“. Le président de Bio c’ Bon, Thierry Chouraqui, y déclare : « Nous sommes positifs en ce qui concerne l’avenir de Bio c’ Bon car les multiples marques d’intérêts qui se sont manifestées semblent rassurantes. Et nous sommes confiants que l’option retenue sera celle qui permettra d’assurer le plus durablement les emplois du Groupe. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here