Naturalia stoppe le processus de reprise de Bio C’Bon

Partagez cet article

Dans le communiqué commun ci-dessous, Bernardo Sanchez Incera et Allon Zeitoun, directeur général de Naturalia, expliquent pourquoi ils ont choisi de ne pas poursuivre le processus de reprise d’offre conjointe de Bio C’Bon.

Dans le cadre des procédures de redressements judiciaires des sociétés du groupe Bio C’Bon, M. Bernardo Sanchez Incera et Naturalia ont présenté le 15 septembre dernier une offre de reprise conjointe.

L’offre présentée par M. Bernardo Sanchez Incera et Naturalia leur semblait la plus crédible et la plus à même d’assurer la pérennité de l’entreprise Bio C’Bon et le maintien de l’emploi. Cette offre conjointe, fondée sur un diagnostic approfondi des problèmes structurels de Bio C’Bon, s’inscrivait dans une logique de développement de l’entreprise à long terme. Cette offre, qui avait vocation à rassembler les activités de Bio C’Bon sous des sociétés uniques, portait sur environ 90 magasins et proposait de nombreuses offres de reclassement.

Néanmoins, dans le cadre de la finalisation de leur audit d’acquisition, M. Bernardo Sanchez Incera et Naturalia ont choisi d’un commun accord de ne pas poursuivre le processus de reprise de Bio C’Bon, considérant que les circonstances d’un examen sérieux de ce dossier n’étaient pas réunies.

Quelle que soit l’issue de la procédure, M. Bernardo Sanchez Incera et Naturalia souhaitent que celle-ci soit avant tout synonyme de réussite pour Bio C’Bon et ses salariés, de préservation de la marque, comme de l’indépendance des fournisseurs.

S’agissant de Naturalia, l’entreprise va désormais s’attacher à poursuivre l’accélération de son développement en France, en intégré comme en franchise, avec des objectifs particulièrement ambitieux pour les prochaines années.

Nous remercions les administrateurs judiciaires et leurs équipes ainsi que toutes les personnes qui ont contribué à la construction de ce projet de reprise.

Bernardo SANCHEZ INCERA & Allon ZEITOUN, Directeur général de Naturalia

Partagez cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here