Biocoop : bilan 2020 et objectifs pour l’avenir

Partagez cet article

Biocoop vient de publier son rapport d’activité et déclaration de performance extra-financière 2020. La coopérative y détaille les défis à relever et présente ses axes d’intervention pour les prochaines années : la transition écologique, l’Économie sociale et solidaire et une alimentation bio exigeante. Dans un contexte tendu et concurrentiel, « La réponse est d’être militant » selon Pierrick De Ronne, président de la coopérative.

Pierrick De Ronne, président de Biocoop.

2021, année charnière

« 2021, comme les prochaines années, seront charnières, aussi bien pour la bio que pour Biocoop. Nous assistons à une grande concentration des entreprises de la distribution et à de forts mouvements capitalistiques, y compris chez les transformateurs. Il nous faut être plus efficients sur le commerce : les coûts, la logistique, notre politique tarifaire, l’offre, le service clients… », souligne Pierrick De Ronne en préambule de ce rapport. Dans un contexte à la fois tendu et dynamique, le président de Biocoop se montre toutefois confiant : « Il me semble que nous sommes armés pour répondre aux défis qui pointent sur un marché où les concurrents arrivent à maturité ». Pour Pierrick De Ronne, « La réponse est d’être militant ».

3 axes d’intervention identifiés

Dans ce rapport d’activité, Biocoop décline le nouveau positionnement du réseau autour de trois axes d’intervention pour les prochaines années :
– la transition écologique,
– l’Économie sociale et solidaire,
– une alimentation bio exigeante.
« Pour ces trois axes, nous avons identifié des preuves associées, sur lesquelles nous posons régulièrement des partis pris concrets. Par exemple, comment tendre vers le zéro déchet en matière de transition écologique ? Comment partager la valeur avec les fournisseurs et les collaborateurs sur le chapitre de l’ESS ? Ou comment limiter la consommation de produits ultra-transformés en lien avec une bio exigeante ? », explique Pierrick De Ronne. 

« Être présent partout et pour tous »

Au 31 décembre 2020, le réseau Biocoop compte 678 magasins avec 58 magasins ouverts en 2020, malgré un contexte sanitaire tendu. « Notre projet est d’être présents partout et pour tous. Aujourd’hui, plus de 30 % des Français ne disposent pas d’un magasin bio à moins de 15 minutes de leur domicile », souligne Gilles Baucher, directeur Réseau, dans ce rapport. Parmi les objectifs, la coopérative compte notamment développer sa marque. Lancée en 2019, la marque Biocoop a intensifié son déploiement en 2020. Les produits sont fabriqués à 98 % en France. Biocoop re-travaille aussi leurs recettes pour limiter le degré de transformation via son partenariat avec Siga. La coopérative s’attache enfin à ce que 25 % des ingrédients utilisés proviennent de ses groupements de producteurs sociétaires et notamment des 3 200 fermes estampillées « Avec nos Paysan.ne.s Associé.e.s ».

Développer la marque Biocoop 

Les produits à marque Biocoop représentent aujourd’hui 14 % du chiffre d’affaires (ventes hors fruits et légumes), la coopérative vise plus de 1 500 produits développés à ses couleurs. D’ici à 2025, la marque « maison » devrait ainsi dépasser 30 % du chiffre d’affaires total.

En juillet 2021, 180 produits à marque Biocoop afficheront aussi le label Bio Équitable en France. Celui-ci rassemble 4 000 producteurs, une vingtaine de transformateurs, la Scop Ethiquable et Biocoop. Avec des premiers produits Biocoop labellisés fin 2020 en rayon. À terme, Biocoop vise 360 produits à sa marque bénéficiant du label.

Biocoop en chiffres…

4 plateformes logistiques : Ollainville (région Centre Nord-Est), Noves (Sud-Est), Damazan (Sud-Ouest), Tinténiac (Grand-Ouest)
3 sites administratifs à Rennes, Angers, Paris
700 magasins en mars 2021
7 000 produits composent l’offre Biocoop
80 %, c’est la part de marché des ventes de produits alimentaires

… et en chiffres d’affaires

1, 613 milliard d’euros : chiffre d’affaires 2020 du réseau des magasins (+ 16,6 % vs 2019)
930,7 millions d’euros : CA 2020 de la Coopérative Biocoop (+ 15 % vs 2019)
10,6 M€ : CA de Biocoop Restauration (- 15 %)
41,5 M€ : CA de la Société de transports Biocoop (+ 1 %)
0,9 M€ pour Défibio (+ 34 %)

Compétitivité tarifaire

Afin de rendre son offre accessible au plus grand nombre, Biocoop a instauré en 2020 une liste de 500 produits du quotidien (bio, commerce équitable et origine France), dont 6 fruits et légumes par saison, soumis à un tarif fixe et concurrentiel appliqué dans tous les magasins du réseau. Avec pour acronyme « PMA » pour Prix maximum autorisé. « La compétitivité tarifaire est obtenue grâce à des efforts partagés entre la coopérative et les magasins, chacun à son niveau et sur le long terme », précise Biocoop.
« Un travail important sur les prix s’avère nécessaire, sachant que nous ne sommes pas dans une logique de prix bas. Nous poursuivons plusieurs objectifs : ne pas afficher de tarifs rédhibitoires ; rester dans la tendance du marché ; maintenir notre rapport qualité-prix et pratiquer des prix justes qui reflètent la valeur perçue par le consommateur, tout autant que la rémunération correcte des producteurs. En parallèle, d’autres éléments entrent en jeu, telle notre efficience logistique, mais subsisteront toujours chez Biocoop les coûts nécessaires à son militantisme », détaille Pierrick De Ronne.

L’appui aux filières

Biocoop intervient massivement via sa filiale d’investissement Défibio. Une enveloppe de 7,6 millions d’euros a été mobilisée en 2020 en faveur de différents projets. Exemple récent : la construction d’une filière française de maïs doux labellisée Bio Équitable en France, en coopération avec le groupement agricole Bio Centre Loire (Paysan.ne.s Associé.e.s) et les transformateurs Prosain et Ekibio. Un contrat de cinq ans a été conclu, basé sur une juste rémunération du producteur et une arrivée des premières références en magasin au printemps 2021. Une filière de betteraves bio s’organise également dans le Nord de la France, notamment pour remplacer les sucres invertis.

Objectifs 

Pour 2021
15 % de produits locaux en 2021 contre 14 % en 2020
Pour 2022
100 % de l’offre charcuterie à marque Biocoop ne contiendra plus de sels nitrités
Pour 2025
90 % de produits vendus origine France (87 % en 2020)
100 % de déchets valorisés (vs 96 % en 2020)
30 % du CA en commerce équitable (25 % en 2020)

À lire aussi -> Biocoop : des produits ultra frais au lait de brebis labellisés Bio Équitable en France

Partagez cet article