Biocoop prône un code du Coommerce

Partagez cet article

Plus de coopération, de cohérence, de confiance, de collectif, de considération… À l’occasion de la Quinzaine du commerce équitable, Biocoop présente un nouveau code, celui du Coommerce, en puisant dans ses propres valeurs, et invite ceux qui le souhaitent à s’en emparer.

« Parce que la demande pour la bio ne cesse de croître, nous devons accélérer sur la création, ainsi que sur la relocalisation de filières bio en France, structurées et sécurisées. En assurant des débouchés pour les producteurs et la diversification de la production, nous répondrons à cette demande qu’il faut satisfaire avec des produits de qualité, issus de productions locales (françaises) », souligne Biocoop dans un communiqué, rappelant que dans l’hexagone,
« 10 à 11 milliards d’euros vont à l’agriculture conventionnelle soit près de 70 fois plus que pour l’agriculture bio ». Et de rappeler l’engagement de la coopérative pour les productions françaises : 87 % des fruits et légumes vendus chez Biocoop sont français, 80 % des sauces tomates bio sont à base de légumes produits dans l’hexagone. Et d’inviter à plus de coopération afin de permettre à la France de « retrouver sa souveraineté alimentaire ».

Faire primer le local dans toutes les décisions, prioriser les indépendants aux multinationales (93 % des transformateurs – fournisseurs Biocoop sont des TPE-PME), valoriser le commerce équitable… Biocoop dans ce code du Coommerce prône une « bio plus que bio ». L’occasion de rappeler ses engagements, mettre en avant son modèle coopératif et sa marque pour laquelle plus de 1 500 produits seront développés à terme ainsi que l’initiative « Avec nos paysan.ne.s associé.e.s » qui rassemble 20 groupements de paysans.

Partagez cet article