Pourquoi préférer – Le poulet bio

On estime chaque année qu’environ 850 millions de poulets de chair sont élevés en France et que près de 85% d’entre eux seraient élevés de façon industrielle. Pourtant, malgré les grandes différences d’élevages on s’aperçoit que les filières de « qualité » ont du mal à se développer. En effet, depuis 2001, année qui fut exceptionnelle pour la filière bio et Label rouge, suite aux crises de l’ESB et de la dioxine, la production de ce type de volailles diminue régulièrement et c’est même nettement accentuée après la crise « influenza aviaire ». En bio, la volaille représente 4% du marché total de l’alimentaire bio et est surtout commercialisée par la grande et Moyenne surface et via la vente directe.

Conseils techniques – Surgelés : bien choisir son matériel

Il est difficile, à ce jour, de connaître le nombre de magasins bio équipés de vitrines ou de bacs pouvant accueillir les produits surgelés. Selon les experts, ce rayon pourrait générer jusqu’à 3% du chiffre d’affaires. Même si l’offre des produits surgelés est de plus en plus importante, les transformateurs bio sont confrontés à un problème de développement en raison du faible taux d’équipement des magasins. Il est vrai que la mise en place d’un tel rayon demande réflexion et que certains hésitent par manque d’information. Pour vous permettre de faire un bon choix, voici quelques conseils de base…

Surgelés : un rayon à mettre en place ou à développer

Les surgelés biologiques continuent de séduire la filière bio. En effet, depuis le début l’année, de nouvelles gammes ont été mises sur le marché. L’originalité des ces nouveaux produits, c’est qu’ils touchent dorénavant des produits très spécifiques au bio comme le soja et les produits sans gluten.. Rappelons que selon la dernière étude de l’Agence bio, le marché du surgelé bio représenterait 1% du marché total des produits alimentaires bio soit environ 10 millions d’euros et que la grande distribution (supermarché, hypermarché et spécialiste du surgelé) en distribuerait 90%...

Initiation aux Fleurs de Bach

La maladie est dans son essence un conflit entre l’âme et l’esprit. Ainsi s’exprimait le Dr Edward Bach, physicien, homéopathe, bactériologiste et immunologiste anglais (18886-1906) qui s’était donné pour mission de trouver une méthode simple, sans effet secondaire pour « s’occuper du patient, pas de la maladie ». Il avait compris que la santé est globale et que les symptômes physiques traduisent des désordres émotionnels. Ses recherches l’ont conduit à trouver une réponse dans le règne végétal. Il a découvert 38 fleurs qui chacune correspond à une émotion ou à un état d’esprit particuliers : «Les fleurs de Bach». Elles rétablissent un équilibre en contrebalançant des émotions négatives. Le Dr Bach est l’héritier d’une longue tradition d’utilisation des formes subtiles des végétaux qui prend sa source chez les Egyptiens, en passant par Hildegarde de Bingen, Paracelse, Hahnemann, Goethe et Steiner. Quelques réponses aux questions les plus souvent posées.

Pourquoi consommer de la mourtade biologique

Indispensable pour monter une mayonnaise, faire une vinaigrette et relever certaines sauces, la moutarde est le condiment incontournable pour faire une bonne cuisine. Sa qualité dépend de l’origine des matières premières et de son procédé de fabrication. Explications et comparatifs pour mieux la connaître ett la conseiller…

qualité du bio – Qualité nutritionnelle des produits Bio comparée au produits conventionnels

Même si aujourd’hui tout le monde est convaincu des effets bénéfiques de l’agriculture biologique sur l’environnement, les effets sur la santé restent encore à prouver, tout simplement parce qu’à ce jour peu de moyens financiers ont été mis à disposition pour étudier plus en profondeur le sujet. En France, seules les études ABARAC menées par le Professeur Joyeux et celle de l’AFSSA font références et montrent tout de même l’intérêt nutritionnel non négligeable des produits issus de l’agriculture biologique. Le FiBL, l’Institut de recherche en agriculture biologique Suisse, a de son côté, fait dernièrement un point sur les connaissances scientifiques actuelles prouvant l’intérêt des produits biologiques sur l’environnement et la santé. Traduit en français à l’initiative de l’ITAB (Institut Technique de l’Agriculture Biologique) par Claude Aubert, ce dossier reprend sept études bibliographiques de la littérature scientifique réalisées entre 1995 et 2003. Nous reprenons ci-après un extrait du volet consacré aux qualités nutritionnelles…

Le grand retour des tisanes bio

Boire une tisane n’est plus désuet ! Il suffit de regarder les ventes pour s’en convaincre. Et c’est tant mieux au plan du chiffre d’affaires, certes, mais également à celui de la santé. Car elles allient le plaisir d’une boisson parfumée, la convivialité d’un instant partagé à une action douce sur les différents systèmes de l’organisme. L’eau agit comme élément extracteur des principes actifs hydrosolubles. Présentation des plantes les plus demandées :

Bien conseiller – Les tisanes bio

Avec environ 1 à 2% du chiffre d’affaires du magasin, le rayon des tisanes bio connaît depuis quelques années un engouement des consommateurs. Bénéficiant d’un effet « santé naturelle », conseillées par certains médias, elles entrent maintenant de plus en plus comme un produit de notre vie quotidienne. Peut-être plus facile à conseiller que les compléments alimentaires et grâce au travail d’information que les laboratoires ont fait sur les emballages, les tisanes bio se vendraient «presque» toutes seules. Enfin, n’exagérons pas… rien ne remplacera la présence d’un bon vendeur spécialisé. Ci-après, quelques conseils et rappels pour l’aider…

Tout savoir sur – Les tisanes bio

Pour beaucoup de produits en bio, la qualité et le prix sont souvent liés. Pour les tisanes bio, la qualité dépend de l’origine des matières premières et des différentes étapes pour leur élaboration. Le prix, lui, varie aussi implicitement selon ces deux facteurs mais souvent dans des proportions importantes. En effet, le prix entre les plantes importées et celles produites en France peut varier du simple au double, voire beaucoup plus. C’est pourquoi, il nous semble important de bien comprendre à la fois les différentes étapes de la fabrication des tisanes bio et leur utilisation afin de mieux les conseiller à vos clients…

Pourquoi consommer du vinaigre biologique

Avec à peine 2 litres de vinaigre par an et par personne, le vinaigre est un produit aux multiples facettes. Outre ses premières propriétés plutôt « culinaires » il est couramment utilisé pour ses bienfaits thérapeutiques. Il est même recommandé pour des taches ménagères (redonne de l’éclat au cristal, fixation des couleurs sur les tee-shirt) et, grâce à ses vertus répulsives, il est une bonne arme contre les moustiques. Sa fabrication en bio, la plus souvent traditionnelle, nécessite des soins particuliers et répond à des critères de sélection spécifique pour éviter certains traitements qui altèreraient ses qualités gustatives et nutritionnelles. Quelques explications pour bien le connaître et bien le conseiller…