NUMERO : Mars-Avril 2015

Dossier : Programme printanier – Deux autres must : l’aubier de tilleul et l’élixir du suédois

L’aubier de tilleul 

Sa composition est relativement complexe et on y retrouve des acides phénols, des tanins, des acides aminés, des coumarines (fraxoside surtout), et un triphénol particulier : le phloroglucinol. Toutes ces substances actives lui confèrent d’excellentes propriétés sur tous les organes émonctoires que sont les intestins, la vésicule biliaire, le foie et les reins :

● Il augmente la capacité du foie à filtrer et drainer les toxines et les déchets métaboliques, tel l’acide urique, hors de l’organisme.

● Les coumarines lui confèrent ses propriétés cholérétiques et cholagogues. Il est donc parfaitement conseillé en cas d’insuffisance hépatique digestive, de calculs biliaires et de ballonnements.

● Il désinfiltre les tissus et élimine le surplus d’eau hors de l’organisme. C’est donc un excellent dépuratif rénal et un très bon diurétique de par la présence de fraxoside qui lutte contre les oedèmes, la rétention d’eau et la cellulite.

● Il lutte contre les petits calculs rénaux et permet leur élimination hors des reins et de la vessie.

Vous avez à votre disposition plusieurs formes d’aubier de tilleul et donc plusieurs manières de le conseiller :

● En bâtonnets : 40 g, soit trois à quatre bâtons, à mettre dans un litre d’eau froide et à porter à ébullition. Il suffit ensuite de laisser réduire aux trois quarts à feu doux pendant une vingtaine de minutes. Cette décoction sera consommée chaude ou froide, tout au long de la journée et de préférence en dehors des repas. À réaliser pendant cinq à dix jours.

● En extrait hydro-alcoolique concentré : à raison de deux à trois millilitres par jour sur trois semaines dans un grand verre d’eau.

● En préparation pour boisson adoucie à la fleur de tilleul : à raison de 50ml par jour sur une dizaine de jours, pour les plus jeunes par exemple.

● En ampoules : Cette décoction d’aubier de tilleul sera à recommander pendant dix jours à raison de trois ampoules par jour, réparties sur la journée avec un grand verre d’eau à chaque fois.

L’élixir du suédois, cela va de soi

Ce complexe de plantes et de racines amères biologiques résulte d’une parfaite alliance entre une recette élaborée depuis plusieurs siècles et une production moderne, le tout dans le respect de l’environnement. Ce dépuratif, digestif et tonique est un passage obligé en ce début de printemps même s’il peut se recommander à l’année. Au XVIème siècle, Paracelse utilisait déjà les composants de ce produit dans un « élixir de longue vie ». Deux siècles  plus tard, le Dr Samst, un suédois, en donna la formulation actuelle. Au XXème siècle,  Maria Treben, une herboriste autrichienne, a fait revivre cette ancienne formule dans son ouvrage qui fut un best seller : « La santé à la pharmacie du bon dieu » sous le nom de « petite liqueur du Suédois ».

C’est la combinaison des différentes plantes et des substances actives qui les composent qui confère à l’élixir toutes ses vertus. D’ailleurs Maria Treben attribuait à cet élixir près de cinquante propriétés curatives : des troubles digestifs à la fatigue en passant par les dysfonctionnements veineux….

En effet, la consommation d’élixir du suédois va permettre de :

● Stimuler les fonctions hépatiques et biliaires et donc d’améliorer la digestion des graisses alimentaires,

● Faciliter la digestion des aliments et ainsi de diminuer les lourdeurs et les aigreurs,

● Améliorer le transit intestinal et diminuer les flatulences et les ballonnements quotidiens.

l’organisme. C’est donc un dépuratif global à conseiller à chaque changement de saison ou toute l’année si besoin, à raison d’une à trois cuillères à soupe, pures ou diluées dans une infusion, un jus de fruits ou de légumes, le matin à jeun et le soir après le repas.

Cet élixir existe en différents degrés alcooliques : sans alcool, à 17,5° ou encore à 40°. Il est dépourvu d’effets secondaires et parfaitement toléré par les utilisateurs.

Attention toutefois à bien prévenir les nouveaux utilisateurs : de par la présence de plantes amères, son goût l’est tout autant !