NUMERO : N°96-juillet-août 2021

DYNAMIS : la Bio sans concessions

Partagez cet article

Les paniers Le Campanier : du frais et de l’épicerie, du bio et du biodynamique.

|  Bio mais aussi biodynamie !

Distributeur-grossiste pionnier de la Bio en Île-de-France, installée sur le marché de Rungis, la société Dynamis est née en 1992.
Elle est la concrétisation de convictions et d’engagements profonds et anciens, l’entreprise ayant uniquement travaillé en 100 % bio depuis son origine. Des convictions qui touchent tous les aspects des produits alimentaires, de leur production à leur transformation. Quant aux engagements, ils se traduisent en premier lieu par la défense d’une meilleure alimentation, avec le choix de produits qui respectent la nature et les hommes – en particulier par une culture sans intrants chimiques – ainsi que le rythme des saisons et la fertilité des terres. Ces produits sont également bons et sains et ont une haute qualité nutritionnelle. Ils assurent aussi la pérennité des exploitations agricoles et permettent plus largement à chacun de vivre de son travail : non seulement les producteurs mais également les grossistes et les magasins.

Dynamis dispose de 2 500 m2 d’entrepôts à Rungis.

Les convictions de Dynamis se traduisent aussi par la défense d’une bio sans concessions, l’entreprise ne se contentant pas de la certification bio pour choisir les produits figurant à son catalogue. Sans concessions, cela signifie par exemple que Dynamis privilégie des relations et des partenariats éthiques sur le long terme avec ses fournisseurs très souvent familiaux. Dynamis s’engage par exemple auprès de ses producteurs sur des prix d’achat fermes et paye plus cher que le prix du marché quand celui-ci est inférieur aux coûts de revient.
Pour Dynamis, travailler sans concessions a surtout toujours été associé à la volonté de développer l’agriculture biodynamique en France. Dernier engagement récent dans ce domaine : le lancement par Dynamis de Biodynamis, sa propre marque de produits d’épicerie biodynamiques, afin d’unifier sous une bannière commune différents produits cultivés et fabriqués en biodynamie. Cette marque s’insère dans le développement d’une offre de produits d’épicerie bio ou biodynamiques renouvelée, axée sur la qualité de fabrication des produits, sur leur origine et sur leur spécificité, avec des produits qui ne sont pas présents dans la grande distribution.

|  Des exigences dépassant le simple référentiel bio

Les paniers Le Campanier sont livrés dans toute l’Île-de France.

L’offre de Dynamis est centrée sur les produits alimentaires bio, à savoir fruits et légumes et produits d’épicerie. Les fruits et légumes, ce sont en permanence 200 références disponibles, dont 10 % en biodynamie. Cette partie de l’activité a représenté, en 2020, 90 % du CA.
Quant à l’épicerie, elle offre au total 1 500 références (5 % du CA 2020). Les 5 % du CA restants sont apportés par Le Campanier, un service de livraison de paniers de fruits et légumes et de produits d’épicerie en points relais et à domicile sur l’Île-de-France.

Pour tous les produits, une procédure d’agréage est appliquée à leur réception, avec vérification des certificats bio, des origines, des calibres, de la maturité, du taux de sucre, de la température des camions. Des visites sont également organisées régulièrement chez les producteurs.
Pour l’ensemble de ses gammes, Dynamis ajoute à la vérification de la certification bio toute une série de critères exigeants.
Ces critères portent ainsi sur les pratiques agricoles, dont la non-mixité des cultures et la pratique de la polyculture ; sur les spécificités des terroirs (sélection de ceux-ci en fonction des cultures et de leurs impératifs pour ne pas risquer d’appauvrir les sols, vérification de la protection des paysages naturels et de la biodiversité…) ; sur la distance des exploitations par rapport à l’Île-de-France, dans le souci de développer le local ; sur l’histoire des exploitations agricoles et de leur engagement dans la Bio, ainsi que sur le profil familial des propriétaires.

La famille Marchand de la Ferme de mon Père, près de Salon-de-Provence, partenaire depuis 10 ans pour les légumes ratatouille.

Au-delà du respect du cahier des charges de l’agriculture bio, Dynamis accorde une grande importance à des certifications exigeantes supplémentaires, comme Biocohérence et Nature & Progrès. Priorité est aussi donnée aux produits biodynamiques (certification Demeter), dont les critères de culture et de fabrication sont plus stricts que la norme bio. En production végétale par exemple, les hybrides F1 de céréales (c’est-à-dire que l’homme y a introduit des gènes provenant d’un autre organisme) et les hybrides dits « à CMS » (une autre façon de croiser des lignées) sont interdits, la quantité de fumure limitée, le cuivre interdit sur les cultures annuelles, etc. Pour les produits transformés, ceux-ci doivent contenir au moins 90 % d’ingrédients certifiés biodynamiques (les autres ingrédients devant impérativement être certifiés bio). Et la liste des additifs autorisés est encore plus restreinte qu’en bio. Sont par exemple interdits : les sels nitrités, l’acide ascorbique et les arômes dits « naturels ».

|  Originalité et traditions au menu

Plus globalement, pour les produits transformés de l’épicerie, Dynamis attache aussi une grande importance à la pertinence de l’origine. La France est privilégiée avec, notamment, des produits régionaux (huile de noix vierge de Dordogne, fleur de sel de l’Île de Ré…). Dynamis choisit des produits étrangers uniquement s’ils sont spécifiques à un terroir, à une tradition locale, à un savoir-faire régional : olives grecques Kalamata, burrata italienne, vinaigre balsamique biodynamique de Modène IGP, etc.

L’originalité est aussi recherchée pour les produits transformés, avec une préférence pour les recettes et les fabrications artisanales traditionnelles, comme – pour ne citer qu’un seul exemple – les « colombes de Pâques » italiennes, des gâteaux traditionnels offerts à Pâques, rappelant les panettone, avec des amandes et parfois des pépites de chocolat.

Une originalité qui peut aussi se retrouver dans le choix ciblé de références de fruits et légumes : pour le Campanier, Dynamis travaille avec une chef, designeuse culinaire, pour créer des recettes mettant en valeur des fruits et légumes anciens. Et à propos de gastronomie, on peut aussi relever que l’entreprise collabore avec trois chefs étoilés de renom du groupe Joël Robuchon, qui sont approvisionnés chaque semaine en fruits et légumes bio : Fabien François, chef du Dassaï-Joël Robuchon à Paris, Thierry Karakachian, chef de l’Atelier Étoile à Paris également, et Éric Bouchenoire, qui fut durant 35 ans le plus proche collaborateur de Joël Robuchon lui-même.

|  Durable, équitable, éthique

Défendre une meilleure alimentation, avec des produits qui respectent la nature et les hommes, nécessite aussi d’être attentif à d’autres détails importants.

Dynamis privilégie ainsi les emballages recyclables, comme le verre ou le kraft. Pour les sacs du Campanier, ceux-ci sont justement en kraft mais aussi en amidon de maïs. Toujours pour le Campanier, Dynamis a fait réaliser un panier en toile de jute par un fabricant français, paniers qui sont offerts à ses clients à Noël ou à ceux qui sont les plus fidèles. Les palettes sont en bois et les caisses en carton, et le vrac est privilégié pour les légumineuses, fruits à coque, fruits déshydratés, farines, céréales…
Concernant les aspects humains, une aide financière est par exemple versée aux producteurs partenaires lorsqu’ils ont besoin d’investir dans du matériel. Et toujours à propos des producteurs, la composition des sacs du Campanier est déterminée afin d’absorber leurs surproductions.

Le Campanier aide les agriculteurs partenaires à commercialiser leurs éventuelles surproductions.

Dynamis pratique un commerce solidaire et équitable, avec l’achat à prix ferme et non à la commission, payant des avances sur récolte. Parmi les actions au niveau international, l’entreprise soutient la filière de la banane Demeter en République dominicaine via la société locale Horizontes Organicos.

Pour revenir à la France, chaque semaine, les surplus alimentaires sont offerts à des associations, au nombre de trois actuellement : le Collectif de Chômeurs d’Evry et de l’Essonne, les Marmoulins de Ménil, et De la rue à la Scène, association qui s’appuie sur le théâtre pour rompre l’isolement des personnes démunies et sans-abris.

Pendant le confinement du printemps 2020, un partenariat a été mis en place avec le Secours Populaire pour livrer des paniers Campanier dans un centre d’entraide du 10e arrondissement de Paris, destinés à 80 familles démunies et au personnel d’un laboratoire d’analyses médicales qui n’avait plus le temps de faire ses courses… Les engagements profonds de Dynamis se révèlent aussi, de la plus belle façon, dans les circonstances les plus particulières !

 

Partagez cet article