NUMERO :

Éditorial : Vernissage de la Galerie Bio Linéaires

Bio Linéaires a donné la parole aux acteurs B to B qui font la bio d’aujourd’hui et vous raconte leur histoire. Vous allez rencontrer dans cette galerie, les portraits présentés dans l’ordre alphabétique des marques et des entreprises.
Deux couleurs vives illuminent cette galerie. La première est que, bien loin de la bio « opportuniste » que l’on visualise chez certains industriels conventionnels, tous nos acteurs ont une vision « à 360° » de leur engagement (éthique, durable, équitable…), qui dépasse la lecture d’un cahier des charges interdisant telle pratique ou tel ingrédient. La seconde est que même les entreprises les plus jeunes dans la branche, savent et peuvent encore innover en bio, à l’instar des pionniers qui ne cessent de le faire depuis parfois des générations. C’est bien là le signe que la « bio engagée » a encore de beaux jours devant elle.
Dans un marché complexe et en pleine mutation, cette galerie donne les moyens aux entreprises d’expliquer leurs valeurs, leurs compétences, leur savoir-faire…
L’engagement qui les anime s’exprime à travers des gammes premium avec de nouveaux ingrédients, le local pour le sourcing, l’équitable pour le business, la RSE, etc.
Des valeurs ajoutées qui sont aussi à mettre en avant dans le réseau spécialisé, car ce sont également celles que recherchent et que plébiscitent les consommateurs.
Enfin, cette galerie est aussi, de toute évidence, une belle vitrine montrant la capacité de la bio française à rayonner hors de nos frontières.
Confirmant le dynamisme du secteur, vous découvrirez par ailleurs les chiffres du marché de la bio en 2016. Après une année 2015 haute en couleur avec +14,7 %, elle affiche pour 2016 un taux exceptionnel de + 21,7 % !
Même constat côté recrutement des nouveaux opérateurs qui s’engagent dans la bio : ils étaient près de 400 par mois à se convertir en 2016. De ce fait, outre les atouts agronomiques, environnementaux et économiques que peut représenter la bio aujourd’hui, elle pèse dorénavant lourd dans le social. Avec 118 000 emplois directs (en ETP), la bio est bien pourvoyeuse d’emplois : 32 500 ont été gagnés en seulement 4 ans.
A fin mai 2017, le nombre d’ouvertures de magasins bio est déjà supérieur à la même période de 2016 (+11 créations). La cadence de plus d’une ouverture tous les deux jours est toujours d’actualité.
Bonne visite…
Antoine LEMAIRE