NUMERO : Novembre-Decembre 2014

L’athérosclérose

Partagez cet article

La formation des plaques d’athérome ne provoque pas de symptômes et l’athérosclérose évolue à bas bruit.

Pour prévenir et/ou diminuer partiellement les lésions au niveau des vaisseaux, vous pouvez conseiller, en plus des règles d’hygiène de vie (alimentation équilibrée, pratique d’une activité physique, arrêt du tabac, gestion du stress), des compléments alimentaires qui diminuent :

● Le stress oxydatif et l’oxydation des LDL-cholestérol,

● L’inflammation,

● L’agrégation des plaquettes sanguines.

Lutter contre le stress oxydatif

L’HTA, le tabac et les radicaux libres altèrent les parois des artères et les rendent perméables aux LDL-cholestérol. Les macrophages chargés de les éliminer se déposent progressivement dans la paroi pour former une strie graisseuse en générant des phénomènes inflammatoires

Cette strie se fibrose et devient alors une plaque d’athérome. Ce n’est donc pas tant le taux de cholestérol qui est dommageable pour les parois artérielles mais plutôt l’oxydation des LDL-cholestérol et leur entrée dans la paroi des vaisseaux.

L’extrait standardisé de curcuma

Il diminue les taux de cholestérol total et de LDL et prévient la lipoperoxydation1 . Il réduit les niveaux de C-réactive protéine (CRP) et empêche donc l’inflammation à ce niveau 2.

Conseil : 1 à 2 g par jour.

Le resvératrol

Il lutte contre le stress oxydatif tout en améliorant le fonctionnement de l’endothélium vasculaire.

Conseil : 100-200 mg par jour.

L’huile de son de riz

La présence de tocotriénols et de gamma-oryzanol diminue l’oxydation des LDL, limite l’absorption du cholestérol alimentaire et inhibe l’agrégation des plaquettes.

Conseil : 1-2 g par jour pendant les repas.

Le lycopène

Il diminue l’oxydation des LDL et empêche l’adhésion des monocytes aux cellules endothéliales.

Conseil : 25-75 mg par jour.

Diminuer les phénomènes inflammatoires

La dihydroquercétine

Ce flavonoïde diminue la production des médiateurs inflammatoires (en inhibant certaines enzymes) et réduit l’activité des plaquettes sanguines.

Conseil : 700-1400 mg par jour.

L’acide alpha lipoïque

Il empêche l’oxydation des LDL-cholestérol, réduit les niveaux des marqueurs du stress oxydatif, améliore le fonctionnement de l’endothélium vasculaire et diminue l’inflammation à ce niveau.

Conseil : 200-400 mg par jour aux repas.

Éviter l’agrégation des plaquettes sanguines

Les oméga-3

Ceux à longues chaînes (EPA et DHA) issus des huiles de poissons, améliorent la viscosité sanguine, abaissent la pression sanguine, augmentent l’élasticité des artères, diminuent la synthèse des LDL et augmentent celle des HDL 3. Conseil : 3-6 g par jour, aux repas.

La grenade

Ses substances actives (punicalagines et acide ellagique) :

● Diminuent les lésions d’athérosclérose en protégeant les vaisseaux,

● Améliorent la circulation sanguine dans les artères,

● Diminuent le cholestérol total, le LDL et son oxydation,

● Inhibent l’agrégation des plaquettes et aurait un possible effet hypotenseur.

Conseil : 260-780 mg d’un extrait standardisé en acide ellagique.

La L-arginine

Elle est hypotensive, elle normalise l’agrégation plaquettaire et module surtout la vasodilatation des vaisseaux, via l’oxyde nitrique (NO), une molécule gazeuse qui favorise la fluidité sanguine et relaxe les muscles lisses qui entourent les vaisseaux sanguins 4.

Conseil : 3 g par jour, à répartir, avant les repas.

La vitamine C avec flavonoïdes

Elle agit contre le stress oxydatif et les flavonoïdes empêchent l’agrégation des plaquettes, piègent les radicaux libres, diminuent la peroxydation lipidique et possèdent une activité anti-inflammatoire.

Conseil : 750-1500 mg par jour à action prolongée avec bioflavonoïdes.

Et aussi :

● L’ail des ours, anti-thrombotique : 350-1000 mg par jour.

● La bromélaïne, antiagrégante plaquettaire : 500 mg à 1,5 g par jour

● Les tocotriénols et les tocophérols (le spectre complet de la vitamine E), qui inhibent l’oxydation des LDL et empêchent l’agrégation des plaquettes. Le gamma-tocophérol agit spécifiquement contre l’inflammation des vaisseaux sanguins et améliore la fonction endothéliale via la production de NO.

Angélique Houlbert
Nutritionniste

1) Indian Journal of Physiologie, 1992

2) Sahebkar A. Are Curcuminoids Effective C-Reactive Protein-Lowering Agents in Clinical Practice ? Evidence from a Meta-Analysis. Phytother Res. 2013 Aug 7. doi : 10.1002/ptr.5045

3) TERANO T. et al. Effect of oral administration of highly purified eicosapentanoic acid on platelet function, blood viscosity and red cell deformability in healthy human subjects. Atherosclerosis ; 46 : 312-31, 1983.

4) Sanchez et al. Testing a mechanism of control in human cholesterol metabolism : relation of arginine and glycine to insulin and glucagon.Atherosclerosis, 71(1), 1988.

 

Partagez cet article