NUMERO : Juil-Aout 2011

L’Auvergne : leader en terme, de dynamisme du développement de la bio

Une association interprofessionnelle

Elle est dirigée par un Conseil d’Administration réparti en 4 collèges :
● Producteur (producteurs biologiques par l’intermédiaire des associations départementales de producteurs bio)
● Transformateur et Distributeur (entreprises de transformation et de distribution)
● Consommateur (organisations de consommateurs)
● Institutionnel : (chambres consulaires régionales (agriculture, métiers et artisanat, commerce et industries))

Des objectifs ambitieux

L’objectif central d’Auvergne Biologique est d’encourager le développement de la production biologique en Auvergne, en assurant d’une part la valorisation et la promotion des atouts de l’agriculture biologique et d’autre part le développement régional et la structuration de filières de transformation et de commercialisation pérennes.
Auvergne Biologique a ainsi pour mission de :

● Représenter et défendre les intérêts des opérateurs Représentation des acteurs de l’AB dans diverses instances régionales et nationales
● Accompagner le développement de la production : Appui aux associations départementales (veille réglementaire, relation avec le réseau national…) ; intervention dans l’enseignement et les parcours de formation ; mutualisation d’outils d’information ou d’accompagnement
● Développer et structurer les filières régionales Travail de concertation entre les acteurs et d’appui aux projets de filières, mise en oeuvre de deux projets phares autour des filières Pain et Maraîchage
● Promouvoir l’Agriculture Biologique auprès du grand public et des scolaires
Participation à des foires et salons professionnels ou grand public, édition du bulletin d’information régional, site Internet, animations pédagogiques et sensibilisation en milieu scolaire, création de supports de communication…

L’agriculture biologique en Auvergne – Bio en collectivité.

En 2009, l’Auvergne compte 674 exploitations certifiées AB (+28,4 % par rapport à 2008). Plus de 150 projets de conversion en 2009 contre une trentaine en 2008 soit 3,5 fois plus. Cette tendance devrait se confirmer en 2010 puisque 180 projets de conversions ont déjà été recensés dans les 4 départements.
Avec un total de 33 057 Ha, les surfaces biologiques représentent 2,2 % de la SAU régionale en 2009. Le développement de la production bio se traduit par la progression des surfaces certifiées bio (+5 %) et, surtout, par une très forte augmentation du nombre d’hectares en conversion : +177 %.
L’année 2009 a donc réellement inauguré une nouvelle phase de développement pour l’agriculture biologique, avec plus de 7 500 Ha en conversion.
Plus de 159 entreprises de transformation et une centaine de magasins spécialisés, ont une activité en bio sur le territoire régional.

L’introduction de produits biologiques locaux dans la restauration collective illustre bien la volonté de consommer bio et local. Cette action est en plein essor. En 2010, 771 900 repas 100 % bio ou avec quelques ingrédients bio ont été proposés par Auvergne Bio Distribution, coopérative de distribution de produits biologiques pour la restauration hors domicile. (De 2009 à 2010, l’activité a augmenté de plus de 60 %). Plus de 71 % des produits proposés proviennent de la région.

Évolution du nombre d’exploitations bio en Auvergne

Contacts :

Auvergne Biologique Parc technologique la Pardieu
9 Allée Pierre de Fermat – 63170 AUBIERE
Tél : 04 73 28 78 34 / Fax : 04 73 28 78 .59
– www.auvergnebio.fr