NUMERO : mars-avril 2013 – BL 45

La consommation bio : une vraie tendance de fond (suite)


Inédit : les Français et la Bio : 5 profils de base

 

«Bio quotidiens» : consomment des produits bio au moins une fois par jour Profil type :
● consomme bio depuis longtemps
● la Bio est bien ancrée dans ses habitudes
● a davantage modifié ses comportements de consommation
● consomme en moyenne 9 familles de produits bio différentes

«Bio hebdos»  : consomment bio au moins une fois par semaine Profil type :
● très sensible aux questions d’environnement
● des habitudes bio, au-delà de l’alimentaire
● très intéressé par l’élargissement de l’offre en produits bio
● consomme en moyenne 7 familles de produits bio différentes

«Bio mensuels» : consomment bio environ une fois par mois Profil type :
● consommateur plus récent que la moyenne
● la Bio n’a pas encore entraîné beaucoup de changements dans ses habitudes ● en attente d’informations complémentaires sur la Bio
● consomme en moyenne 5 familles de produits bio différentes

«Bio occasionnels» : consomment bio moins d’une fois par mois Profil type :
● peu informé sur la Bio ● a cependant une bonne image de la Bio
● très demandeur de Bio pour ses enfants

«Non consommateurs»  : ne consomment jamais bio Profil type :
● désintéressé des problématiques alimentaires et environnementales
● ils sont de moins en moins nombreux : ils étaient 46 % en 2003, ils sont 36 % en 2012. Cette catégorie rassemble une grande part de 15/24 ans (19 % vs 15 % desFrançais).

«Consommateurs réguliers» : consomment bio au moins une fois par mois et ont acheté bio au cours des 4 dernières semaines

 

 

2012 : ralentissement du marché bio !

L’évaluation du marché total des produits bio pour 2012 est en cours. Selon l’Agence Bio, sur la base des analyses provisoires à partir des sources disponibles, le taux de croissance de l’ensemble des ventes de produits bio, en moyenne, tous circuits de distribution et tous secteurs de produits confondus (y compris en restauration collective) devrait être de l’ordre de 5 % sur l’année 2012, soit un marché de 4,1 milliards d’euros. Rappelons qu’elle était de +11 % en 2010 et +10 % en 2011 !

Plus d’achats en magasins bio dans les régions qui en comptent le plus !

Une première estimation de la répartition de la consommation à domicile de produits biologiques par région ramenée à la population fait ressortir des écarts importants. La Bretagne a une dépense moyenne par habitant plus de 2 fois supérieure à celle du Nord Pas de Calais. La place des différents circuits de distribution est également variable à l’échelle régionale. En Rhône Alpes, PACA et Alsace, plus de 40 % des achats de produits bio sont réalisés dans les réseaux spécialisés. En Corse, Haute Normandie et Picardie, plus de 60 % des achats sont effectués dans la grande distribution. La vente directe représente environ 20 % de la commercialisation en Corse, Midi Pyrénées et Languedoc Roussillon. Suivant les régions, les catégories de produits peuvent être plus ou moins présentes, en relation notamment avec l’offre régionale.

Répartition régionale et par circuit de distribution de la consommation à domicile de produits biologiques en 2011