L’Autorité de la concurrence reconnaît pour la première fois l’existence d’un marché des produits bio

L’Autorité de la concurrence identifie, pour la première fois, à la fois un marché de l’approvisionnement et un marché de la distribution de produits à dominante alimentaire issus de l’agriculture biologique.

S’agissant des marchés amont de l’approvisionnement, l’Autorité a identifié un marché spécifique de l’approvisionnement en produits biologiques. Elle indique dans un communiqué* s’être « fondée, pour ce faire, sur l’existence de filières d’approvisionnement dédiées, de modes de production spécifiques, et sur l’existence de certifications et de cahiers des charges contraignants pour les produits biologiques ».

Dans le cadre du rachat de Bio c’Bon par Carrefour, l’Autorité a mené un sondage auprès des consommateurs, les résultats de celui-ci « couplés aux divers indices recueillis au cours de l’examen (notamment les différences de prix et les différences qualitatives entre les produits biologiques et les produits conventionnels), ont mis en évidence l’existence d’un marché spécifique de la distribution au détail de produits à dominante alimentaire issus de l’agriculture biologique », détaille l’organisme.

Les spécificités du réseau spécialisé identifiées

L’Autorité de la concurrence souligne aussi avoir identifié « deux grands circuits » pour la distribution de produits bio : les grandes surfaces alimentaires (« GSA ») et les magasins spécialisés (« GSS »). « Les éléments recueillis par l’Autorité au cours de son instruction ont permis de démontrer que la distribution par le circuit GSS présente des spécificités importantes par rapport au circuit GSA, notamment en termes de prix, de gammes et de caractéristiques des produits, ainsi que de profondeur de l’assortiment. Les consommateurs de produits biologiques se rendant en GSS, interrogés par le biais d’un sondage, ont indiqué qu’ils ne reporteraient pas leurs achats de produits biologiques en GSS vers les GSA, en cas de hausse de prix au sein des GSS », conclut l’Autorité.

Source : Autorisation sous conditions au rachat de 100 magasins Bio c’ Bon par Carrefour – communiqué de l’Autorité de la concurrence.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here