Le flexitarisme dans le prochain Bio Linéaires

Bio Linéaires consacre un dossier au flexitarisme dans son prochain numéro (n° 90). Une pratique alimentaire qui consiste à consommer moins de viande et dont se réclame un tiers des Français (1/3 des ménages déclare limiter sa consommation de protéines animales contre 1/4 en 2015 – source : Kantar Worldpanel). L’occasion de rappeler l’impact d’une surconsommation de viande sur la santé et l’intérêt d’intégrer davantage de protéines végétales dans son assiette. Ce que confirme une des rares études ayant étudié l’impact de la viande rouge et de la viande blanche sur la santé réalisée sur 70 000 personnes suivies pendant 16 ans (tableau ci-dessous).

Dans ce dossier qui aborde, à la fois, les origines de ce mouvement, sa représentativité en France et la variété de régimes alimentaires apparentés, vous découvrirez à quel point flexitarisme et alimentation bio vont bien ensemble. En effet, le flexitarien surconsomme en bio et mérite donc toute notre attention.
A lire aussi, le point de vue de notre diététicienne qui détaille les (nombreux) bénéfices nutritionnels d’une approche flexitarienne ainsi que l’écart entre l’élevage de bétail tel qu’il devrait être – et tel qu’il est majoritairement pratiqué en bio – et les « usines à viande » qui ont fleuri dans le conventionnel avec un impact désastreux sur l’environnement. Si être flexitarien invite à cibler une viande de meilleure qualité, nous en profiterons pour pointer les différences entre viandes bio et conventionnelle ; et vous le verrez, elles sont nombreuses ! 
Lire aussi dans le blog Bio Linéaires : Une consommation responsable doit être soutenue

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here