NUMERO : jan-fev 2011

Le poisson bio une réglementation stricte…

Selon la FAO, plus de 50% des stocks maritimes mondiaux commercialisés seraient exploités à leur maximum, 15% seraient surexploités et 10% seraient épuisés ou en repeuplement. Pour arrêter cette hécatombe, la FAO a donc pris des mesures pour une pêche « plus responsable » respectueuse de l’environnement. De son côté, la filière bio française n’a pas attendu, car dès 2000, elle a développé l’aquaculture dans une démarche qualitative, environnementale, officielle, contrôlée et certifiée. Même si l’aquaculture ne repeuple ni les mers ni les rivières, elle est une alternative à l’approvisionnement du marché. Cependant, comme tout élevage, il est indispensable de dissocier les différentes pratiques d’aquaculture. En raison de la nouvelle réglementation, nous vous présentons les grands principes de la filière aquacole bio…
Pour accéder à cette publication, vous devez acheter un de nos abonnements.