Les filières françaises boostent le marché du commerce équitable

Malgré la crise sanitaire, les ventes de produits issus du commerce équitable ont progressé, en France, de 12 % en 2020 pour atteindre un marché de 1,8 milliard d’euros. L’essor est notamment porté par la croissance de 21,6 % des filières françaises. Le marché du commerce équitable Nord-Nord atteint désormais 645 millions d’euros.

À l’occasion du lancement de la Quinzaine du commerce équitable, les chiffres 2020 du secteur ont été présentés par Julie Stoll, déléguée générale de Commerce Equitable France. Malgré la double crise sanitaire, l’attractivité pour le commerce équitable n’a pas fléchi en 2020 avec des ventes multipliées par quatre en six ans, entre 2014 et 2020. L’an dernier, la croissance atteint 12 % portée par le double essor des filières internationales (+ 8,15 %) et surtout des filières françaises (+ 21,6 %). Désormais les filières françaises représentent 35 % des ventes de produits issus du commerce équitable. Les ventes ont plus que doublé en trois ans passant de 323 millions d’euros en 2017 à 645 millions d’euros en 2020. Rappelons qu’en 2014, la loi Hamon a ouvert le commerce équitable aux produits origine France. En 2020, cela représente 90 groupements et 10 200 producteurs (4 500 producteurs en 2016).

+ 95 % de ventes de chocolat équitable depuis 2018 !

Répartition des produits alimentaires dans les filières internationales.

Le café est le produit du commerce équitable le plus vendu. En 2020, il représente 42 % des ventes des filières internationales (en valeur). Les autres produits issus du commerce équitable se répartissent dans les catégories comme les fruits frais (24 %), les produits à base de cacao (18 %), etc. Le cacao est le produit qui a le plus progressé. Les ventes de produits chocolatés labellisés ont ainsi progressé de 95 % depuis 2018 !

Répartition des produits alimentaires dans les filières françaises.

Si désormais tous les produits qui composent l’assiette des Français se retrouvent en commerce équitable, les produits qui progressent le plus sont les produits laitiers et les fruits et légumes, qui affichent respectivement + 200 % et + 63 % de croissance depuis 2018.

Le commerce équitable en synergie avec la bio

La progression de la double labellisation équitable et bio s’observe pour les filières internationales (+6 points) comme pour les filières françaises (+ 8 points). 90 % des filières internationales bénéficient de la double labellisation, 59 % pour les filières françaises. Côté ventes, la double labellisation équitable + bio est passée depuis 2016 de 44 % à 59 % des ventes. Les produits équitables et bio, une promesse gagnante donc et logique selon Julie Stoll, qui souligne que “les consommateurs qui ont un intérêt pour la rémunération des producteurs sont plus intéressés par l’environnement”.

Les filières équitables françaises vendues principalement en magasin bio

Concernant les circuits de distribution de produits équitables, les grandes et moyennes surfaces (GMS) restent le lieu de distribution principal (54 % contre 42 % en 2018). Les autres principaux circuits de distribution sont les magasins spécialisés bio et équitables (26 %).
“Leur rôle dans le développement du marché est particulièrement important”, souligne Commerce Équitable France dans son Observatoire statistique. En outre, la consommation hors domicile (restauration, achats internes des entreprises et collectivités etc.) pèse pour 19 % des ventes (24 % en 2018). Une baisse largement attribuée aux conséquences du confinement. Les filières équitables françaises sont quant à elles principalement vendues en magasin bio (39 %) devant les boulangeries, commerces de proximité et la vente en ligne (32 %). Si la GMS arrive en troisième position (29 %), c’est toutefois deux fois plus qu’en 2018, où elle représentait 14 % des ventes du commerce équitable origine France. 

Une nouvelle catégorie, “Ingrédient de commerce équitable”, a été ajoutée à cet observatoire en 2020. Celle-ci compile les ventes de produits composés dont seulement l’un des ingrédients est issu du commerce équitable, à la différencie de la catégorie “produit de commerce équitable” où tous les ingrédients qui peuvent être issus d’un commerce équitable le sont, et vise à valoriser les engagements en matière d’approvisionnements équitables. La catégorie “ingrédient”, qui enregistre 99 468 000 euros de ventes en 2020, concerne
exclusivement des ingrédients labellisés par Fairtrade/Max Havelaar. Il s’agit en quasi totalité de produits chocolatés dont l’ingrédient “cacao” est garanti issu d’un commerce équitable.

Projets de loi climat : les propositions de Commerce Equitable France

José Tissier, président de Commerce Equitable France, a profité de cette conférence de presse pour présenter trois propositions pour faire changer d’échelle le commerce équitable :
1. Renforcer l’information et la sensibilisation des consommateurs ;
2. Favoriser l’accessibilité prix des produits issus du commerce équitable en généralisant la TVA à 5,5 % à tous les produits garantissant une juste rémunération des producteurs et des engagements forts et concrets dans la transition écologique ;
3. Un bonus fiscal pour les entreprises qui s’engagent dans la transition écologique et solidaire.

Du 8 au 23 mai, se tient la Quinzaine du commerce équitable. Sur tout le territoire, l’ensemble des acteurs qui composent le mouvement du commerce équitable donne rendez-vous au public pour une meilleure compréhension du commerce équitable et de ses impacts. 200 opérations sont prévues sur le territoire 👉 calendrier des évènements.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here