NUMERO : N°69-Janvier Février 2017

Les rencontres professionnelles des acteurs de la filière bio en Bretagne

Initiative Bio Bretagne (IBB) organisait le 24 novembre 2016 à la Maison de l’Agglomération de Lorient la 3e édition des Rencontres professionnelles des acteurs de la filière Bio en Bretagne, réunissant plus de 70 personnes. Au programme : rendez-vous d’affaires, ateliers et tables rondes, conférence de presse de lancement de la marque régionale BE REIZH !

Deux sessions de rendez-vous d’affaires ont généré plus de cinquante rencontres formalisées auxquelles s’ajoutent les nombreux échanges informels, tout au long de la journée.

Stratégies de commercialisation des produits bio

La matinée a débuté avec un atelier sur les stratégies de commercialisation des produits bio, principalement pour des petites et moyennes entreprises. Olivier Fabregoul (OF Bio Conseil) a déroulé une boite à outils pour une bonne démarche de commercialisation, notamment en magasins spécialisés. Pierrick Lefeuvre (AB Nutriments) est intervenu pour présenter “Les Fabricants Bretons Réunis” (6 marques à ce jour), une démarche collaborative par la mutualisation (accompagnement commercial, logistique, achats, animations…). Pour Yoann Gouéry (Orgé), l’intérêt est évident : “Je ne suis pas un commercial, je reste ainsi concentré sur le produit et les animations”.

Bio et local : l’association gagnante

En résonnance avec le lancement de la marque BE REIZH, une table-ronde sur le lien entre Bio et local a permis d’échanger sur les valeurs d’une telle démarche : appartenance à un territoire, logique de bon sens économique et de qualité, externalités positives (protection de l’eau…), rencontre facilitée entre consommateurs et producteurs / transformateurs. La conclusion de cet échange tenait en quelques mots : Bio et local, c’est créer du lien !

Gilles Barbé, Président d’IBB, a conclu cette journée en saluant le dynamisme de la filière Bio bretonne qui s’exprime pleinement sur ce type d’événement. Après Rennes et Lorient, rendez-vous le 24 novembre 2017 dans un autre département breton !

BE REIZH* : marque partagée pour les produits Bio et bretons *Être équitable

Après 2 ans de travail, IBB a lancé le BE REIZH, en réponse aux attentes des consommateurs sur l’origine régionale des produits bio, importante pour 93,8 % d’entre eux (enquête IBB / 743 répondants).

Objectifs : Valoriser auprès des consommateurs les produits Bio ET Bretons, consolider le lien entre Local et Bio, identifier les axes d’amélioration et accompagner les professionnels pour améliorer la cohérence de leurs pratiques.  BE REIZH est la seule marque de reconnaissance régionale bretonne qui rassemble des opérateurs de la filière bio capables de revendiquer à la fois un mode de culture / fabrication bio et un impact positif sur l’activité économique bretonne, un identifiant 100 % Développement Durable : environnemental, économique et social.

7 adhérents à IBB sont d’ores et déjà partenaires de la marque.

Les sept entreprises partenaires de la marque : Jampi glacier (crèmes glacées et sorbets – 29), Kervern (charcuterie artisanale – 35), La marmite bretonne (conserverie artisanale – 56), Le p’tit fausset (artisan cidrier – 22), Les saules – Fumoir des vallons (artisan fumeur – 35), Minoterie Prunault (35), Orgé (café d’orge à base de malt d’orge torré é – 22)

BE REIZH, c’est la Bio + la Bretagne + l’Économie + l’Environnement + l’Emploi !
En savoir plus : www.bio-bretagne-ibb.fr

Distribution spécialisée Bio en Bretagne : tendances et perception d’avenir

IBB a mené une enquête auprès des magasins spécialisés de la région.

Objectif : réaliser un point flash sur la conjoncture en 2015 et 2016 et appréhender leur perception de l’avenir.

Les magasins répondants ont tous observé une augmentation de leur chiffre d’affaires (CA) en 2015, malgré une concurrence forte de la GMS (concurrent principal), et des autres magasins spécialisés. Le manque de moyens pour investir est aussi un frein au développement, de même que, dans une moindre mesure, le manque d’approvisionnement et l’écart de prix bio / conventionnel.

Mais le secteur de la distribution spécialisé reste très optimiste : près de 95 % des répondants estiment que leur CA va de nouveau progresser en 2016 et près de la moitié a des projets de développement (équipe salariale, extension, création d’un nouveau magasin).

Le fort intérêt porté par les magasins spécialisés à la marque partagée BE REIZH pour identifier les produits Bio et Bretons constitue un autre indicateur positif pour l’essor de la filière bio en Bretagne.

Méthodologie : Enquête réalisée du 3.10 au 17.11 2016. Questionnaire proposé à 138 magasins, en ligne et par courrier. Taux de retour  : 25,4 %.

La synthèse de l’enquête est disponible su www.bio-bretagne-ibb.fr

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here