NUMERO : Juillet-Août 2015

Les aphtes… Comment les soulager naturellement ?

Qu’est-ce qu’un aphte ?

Les aphtes sont de petits ulcères douloureux mais bénins qui se rencontrent sur les gencives, à l’intérieur des joues et sous la langue. De couleur blanchâtre, ils ont une forme ronde ou ovale. Ils ne saignent pas mais peuvent provoquer un gon ement des ganglions lymphatiques situés juste sous la mâchoire inférieure.

De manière générale leur guérison est spontanée au bout de deux semaines maximum et ils ne provoquent pas de complications dans la majeure partie des cas, mais peuvent parfois provoquer une surinfection bactérienne.

Quelles en sont les causes ?

Même si on ignore encore à l’heure actuelle les origines de ces plaies dérangeantes, il existe probablement de multiples facteurs, incluant des dé ciences alimentaires et des faiblesses du système immunitaire.

D’autre part, l’apparition des aphtes est souvent corrélée :

  • À la consommation de certains aliments chez des personnes
    sensibles : oléagineux (noix de Grenoble et du Brésil particulièrement),
    fromages (gruyère en particulier), fruits acides.
  •  À certains facteurs hormonaux.
  • À des causes psychologiques : stress, fatigue, surmenage peuvent être favorisant dans leur développement.

Les aphtoses chroniques (stomatites aphteuses) peuvent être également un symptôme de la maladie coeliaque (intolérance au gluten), de maladies in ammatoires de l’intestin (Crohn, colite ulcéreuse), de la maladie de Behçet ou encore les signes d’une affection chronique et d’un système immunitaire en berne.

Que recommander au niveau alimentaire et quels compléments préconiser ?

Afin de soulager au mieux et limiter les inconforts qu’ils engendrent, il faut bien sûr dans un premier temps bannir les aliments qui pourraient favoriser leur apparition, et les préparations qui en contiennent (gratins, gâteaux aux noix…).

N’hésitez pas à dire de mangez lentement pour éviter les morsures au niveau de la muqueuse des joues, propices à l’apparition des aphtes.

Lors des périodes aphteuses, faites diminuer la consommation d’aliments qui ont un goût acide comme le vinaigre, le citron et les autres fruits acides (agrumes, ananas), ainsi que les aliments très épicés.

Si les aphtes sont récurrents, le reste de l’année, veillez à l’apport en zinc, un nutriment essentiel à la cicatrisation : soit en misant sur les fruits de mer (huîtres), le foie, le boeuf, le pain de seigle, les graines de sésame broyées ou en recommandant un complément à base de zinc.

Rétablissez l’équilibre acido-basique en misant sur la consommation journalière et majoritaire de légumes, de fruits, d’aromates. N’hésitez pas à conseiller la sève de bouleau dans cette optique ou un complexe apportant des minéraux sous formes basiques (bicarbonates ou citrates).

Faites appliquer un glaçon directement sur les aphtes afin de diminuer la douleur ou un sachet de thé noir bio. Mâcher un peu de réglisse (en bâton par exemple) soulagerait également la douleur et favoriserait la cicatrisation. Les clous de girofke ont aussi cet effet analgésique.Les massages avec du miel de Manuka directement sur les aphtes seraient aussi envisageables.

Pour limiter la surinfection bactérienne, n’hésitez pas à proposer l’extrait de pépins de pamplemousse (EPP) : faites rincer la bouche plusieurs fois par jour avec 10 gouttes d’EPP diluées dans un verre d’eau. Ensuite, faites badigeonner les aphtes avec un coton-tige trempé dans 2 à 3 gouttes d’EPP. Vous pouvez faire de même avec l’échinacée.

Quels bains de bouche ?

Ils peuvent être réalisés avec :

  • De l’Aloe vera, pour son action désinfectante, anti-in ammatoire,
    anesthésiante, cicatrisante et réparatrice.
  • De l’eau et du bicarbonate de sodium (1/2 cuillère à café
    pour un petit verre d’eau) a n d’augmenter le pH buccal.
  • De la propolis diluée ou directement appliquée sur les aphtes
    en spray.
  • Des infusions d’hamamélis à raison de 10 g pour un litre d’eau
    bouillante.
  • De l’Argent colloïdal.

Côté huiles essentielles

  • Myrrhe (Commiphora myrrha) en bain de bouche ou à appliquer
    pure avec un coton-tige.
  • 1 goutte d’HE de Laurier noble directement sous la langue.
  • En bain de bouche (2 à 3 fois par jour) : un mélange à parts égales d’HE de Laurier noble, de Giro ier et de Lavande aspic à verser dans un peu d’eau chaude et à réaliser pendant 3 jours.

 

Angélique Houlbert
Nutritionniste