NUMERO : Juillet – Août 2014

Les dernières nouvelles de la recherche

Eviter le gluten pour limiter la dépression

Les données actuelles suggèrent que de nombreux patients non-coeliaques (N.B : nous n’avons pas l’information selon laquelle le diagnostic coeliaque à été correctement réalisé) mais ayant une sensibilité au gluten, déclarent se sentir émotionnellement mieux avec un RSG. Ainsi, une petite étude 1 australienne s’est penchée sur les effets du gluten sur l’état mental des personnes qui y sont sensibles. 22 personnes, âgées de 24 à 62 ans ont donc reçu de manière aléatoire l’un des trois régimes alimentaires pour 3 jours. Le RSG a été complété soit avec une dose de 16g/j de gluten, soit une dose de 16g/j de lactosérum, soit avec un placebo. Les résultats montrent que l’ingestion de gluten a été associée à un état de dépression plus élevé par rapport au placebo alors que le lactosérum n’a eu aucun effet délétère sur la santé mentale. Ainsi, l’exposition à court terme au gluten induit spécifiquement des sentiments de dépression et ces résultats pourraient expliquer pourquoi les personnes sensibles au gluten disent se sentir mieux avec un RSG.

 

Moins de symptômes avec le blé Khorasan

Les produits céréaliers contenant du gluten sont suspectés depuis plusieurs années de favoriser le syndrome du côlon irritable, toutefois le blé Khorasan tirerait son épingle du jeu.

Une petite étude 2 réalisée en Italie avait pour objectif d’examiner l’effet d’une alimentation apportant une variété ancienne de blé, biologique (Triticum turgidum) sur les symptômes et les paramètres inflammatoires du syndrome du côlon irritable.

Un essai croisé à double insu a été réalisé sur 20 participants, âgés de 18 à 59 ans, souffrant d’un tel syndrome. Ils ont reçu des aliments (pain, pâtes, biscuits et crackers) réalisés à partir de blé ancien ou moderne pendant 6 semaines de façon aléatoire.

Au cours de la période avec des aliments à base de blé ancien, les patients ont rapporté une amélioration significative de la sévérité des symptômes (moins de douleurs abdominales, de ballonnements, de fatigue et une meilleure consistance des selles et de la qualité de vie). Alors qu’aucune différence significative n’a été observée après la période de consommation de blés modernes. De plus, le profil inflammatoire a montré une réduction des taux de cytokines pro-inflammatoires après la période avec le blé ancien mais pas sur la période de contrôle. Ainsi, des améliorations significatives ont été observées autant au niveau des symptômes du syndrome du côlon irritable qu’au niveau inflammatoire après l’ingestion d’aliments à base de blé Khorasan.

 

Côlon irritable et fibromyalgie, et si c’était une maladie coeliaque ?

La maladie coeliaque est une maladie auto-immune, caractérisée par la présence de symptômes multi-systémiques et parfois gastro-intestinaux qui imitent quelquefois ceux du syndrome du côlon irritable couplés à ceux de la fibromyalgie, si bien que

des patients atteints de ces symptômes sont parfois des malades coeliaques qui s’ignorent3. Chez ces patients, un RSG pendant un an a permis d’améliorer significativement le nombre de médicaments prescrits, la qualité de vie générale et de diminuer le taux sériques de transglutaminases. (Dans ce cas, un diagnostic semble néanmoins s’imposer).

 

Enfants autistes et gluten

Les symptômes gastro-intestinaux sont une caractéristique commune chez les enfants autistes, attirant l’attention sur une association possible avec la maladie coeliaque ou la sensibilité au gluten. Cependant, les études à ce jour sur la réponse immunitaire au gluten dans l’autisme et son association avec la maladie coeliaque ont été divergeantes. Le but de cette étude 4 américaine était d’évaluer la réactivité immunitaire au gluten chez des enfants autistes et non autistes et d’évaluer le lien possible entre cette maladie et l’intolérance au gluten. D’après cette étude, les enfants autistes ont des niveaux significativement plus élevés d’anticorps IgG anti-gliadine par rapport aux témoins sains et certains d’entre eux affichent une réactivité immunitaire accrue au gluten, dont le mécanisme semble être distinct de celle de la maladie coeliaques.

Le lien entre l’autisme et la MC est contredit et fortement récusé par les spécialistes, la Haute Autorité de Santé (HAS) a d’ailleurs édité un document officiel à ce sujet : http://www.afdiag.fr/images/stories/autismehas.pdf

 

Le RSG pendant la grossesse pour éviter le diabète de type 1

Une étude 5 danoise effectuée sur des souris a récemment démontré que les mères des souriceaux, ayant suivi un RSG pendant leur gestation avaient une modification de leur flore intestinale, ce qui semblerait avoir un effet protecteur contre le développement du diabète de type-1 chez les souriceaux. Même si aucune étude clinique n’a été réalisée à ce jour pour vérifier ce lien chez l’Homme, il serait souhaitable de proposer un tel régime aux futures mères, aux femmes enceintes et celles qui allaitent dont le terrain familial est propice à cette pathologie.

 

Angélique Houlbert

Nutritionniste

1) Peters, S. L., Biesiekierski, J. R., Yelland, G. W., Muir, J. G., Gibson, P. R. Randomised clinical trial : gluten may cause depression in subjects with non-coeliac gluten sensitivity – an exploratory clinical study. Aliment Pharmacol Ther 2014. Vol 39 : 1104-1112. dx.doi.org/10.1111/apt.12730

2) Sofi F, Whittaker A, Gori AM, Cesari F, Surrenti E, Abbate R, Gensini GF, Benedettelli S, Casini A. Effect of Triticum turgidum subsp. turanicum wheat on irritable bowel syndrome : a double-blinded randomised dietary intervention trial. Br J Nutr. 2014 Feb 13:1-8.

3) Rodrigo L, Blanco I, Bobes J, de Serres FJ. Clinical impact of a gluten-free diet on health-related quality of life in seven fibromyalgia syndrome patients with associated celiac disease. BMC Gastroenterol. 2013 Nov 9;13(1):157.

4) Nga M. Lau, Peter H. R. Green, Annette K. Taylor, Dan Hellberg, Mary Ajamian, Caroline Z. Tan, Barry E. Kosofsky, Joseph J. Higgins, Anjali M. Rajadhyaksha, Armin Alaedini. Markers of Celiac Disease and Gluten Sensitivity in Children with Autism. PLoS One. Juin 2013. Volume 8 : 6. e66155.

5) http://news.ku.dk/all_news/2014/05/gluten-free-diet-reduces-risk-of-type-1-diabetes/