NUMERO : juillet-aout 2013

Les enquêtes et études

 

Motivations et comportements d’achats en magasins spécialisés en 2012

Cette enquête e ectuée en 2012 auprès de 550 personnes toutes consommatrices en magasins bio réparties sur 200 zones de chalandise de toutes régions a pour objectif de dé nir l’aspect comportemental et les attentes génériques du consommateur bio en magasins spécialisés. Elle décrit les attitudes du consommateur en fonction de l’in uence de plusieurs critères : lieu d’implantation de magasin, âge, CSP, lieu d’habitat, importance de la consommation …

Sur 40 pages, de nombreux thèmes sont abordés comme les critères de satisfaction du client selon le lieu d’achat, la  délité du client aux produits et aux lieux d’achats, la notion de rapport qualité/prix, les motivations à consommer bio, la sensibilité à la qualité de l’o re, au choix, au lieu d’achat, au prix, l’information du consommateur, la consommation responsable et équitable…

Résumé de l’étude : « un consommateur motivé par la santé, attentif à l’environnement et à l’offre locale »

Maintenant bien informé, le consommateur en magasin bio est vigilant et réactif à toute modi cation du rapport qualité/ prix. Sa perception de la qualité se construit en premier lieu par les produits en eux-mêmes puis par l’importance du choix dans l’espace de vente et par le prix. L’attractivité du lieu de vente et la qualité des informations viennent ensuite. Circuit court, authenticité, les achats directement au producteur sont plébiscités. Quand ils sont impossibles, ils sont délégués au magasin dont il attend dans ce cas une préférence marquée pour des étalages issus de l’économie locale ou régionale. Ses principales motivations sont la santé et la préservation de l’environnement. Convaincu de la qualité nutritionnelle et du potentiel de saveurs supérieures des produits bio, il porte son attention à l’écologie du produit via l’emballage et les informations qui y  gurent. Après les informations sur l’origine des matières premières et le lieu de fabrication, de nouveaux besoins d’informations sont émergents : ils portent sur des notions de garantie environnementale de la production et de garantie sociale des producteurs.

Le budget consacré aux achats alimentaires bio est non extensible pour une majorité à l’exception d’une clientèle plus urbaine un peu plus jeune et très sensible aux caractéristiques sociétales, voir éthiques de l’o re.

 

Quelles relations entre les magasins et les marques ?

Bio Linéaires en partenariat avec l’agence conseil en Marketing Attitudes et Marques ont réalisé une étude pour savoir quelles étaient les relations entre les magasins bio et les marques. Nous sommes partis du constat que la distribution spécialisée en produits bio évolue depuis quelques années.

En effet :

● la part de marché détenue par les enseignes et les regroupements est de plus en plus importante,

● de nouveaux arrivants, parfois issus de la grande distribution classique, font leur apparition,

● les grossistes se sont renforcés grâce à une logistique de plus en plus performante,

● pour la première fois depuis longtemps, le développement du marché s’opère par la performance des points de ventes alors que les ouvertures de nouveaux magasins se stabilisent.

 

Dans ce contexte, si le point de vente demeure plus que jamais un maillon essentiel au développement du marché, la relation entre les magasins et les marques a aussi évolué et il nous a semblé intéressant de mesurer au travers de cette étude quelles en sont les principales caractéristiques.

 

Cette étude d’une vingtaine de pages qui a été e ectuée au mois de mars 2013 auprès de 179 responsables de magasins représentant 270 points de ventes apporte des réponses aux questions du quotidien que se posent les acteurs de la  lière bio (fabricants de produits alimentaires et de cosmétique, grossistes, distributeurs, etc.) comme  :

● Pour les magasins, est-ce que les marques répondent bien aux attentes des consommateurs ?

● Quel intérêt portent les magasins pour l’histoire et la vie des marques ? ● Comment les magasins perçoivent-ils les informations fournies par les m

arques et à quelle fréquence ?

● Quels sont les critères de choix attendus par les magasins pour la sélection de leurs marques ?

● Quels sont les sources et les moyens qu’utilisent les magasins pour recevoir les informations de la part des marques ?

● PLV, Promotion, Animation : comment sont perçues les aides à la vente par les magasins ?

Renseignements et commandes :  www.biolineaires.com/enquetes