NUMERO : N°70 -Mars Avril 2017

Lin et tournesol

LE LIN

(Linum usitatissimum)

Le lin, originaire de l’Asie Mineure s’est propagé en Inde, Amérique du Nord et du Sud. Le lin doré est la variété typique des régions plutôt froides, le lin marron foncé, celle des régions chaudes et humides.

Composition

  • La graine renferme une résine, du tanin, des glucides, une forte teneur en aleurone (substance protéique de réserve) et une huile riche en acide linolénique
  • forte concentration en vit. B9 (acide folique) et F, et en lignanes
  • excellente source de magnésium, fer et zinc
  • forte teneur en mucilages et acides gras insaturés Oméga-3

Qualités alimentaires et vertus thérapeutiques :

  • adoucissante pour les muqueuses gastro-intestinales : ses fibres douces laxatives à action “mécanique” sont sans effet irritant des voies digestives
  • prévient la formation de caillots au niveau des artères du cerveau (congestion cérébrale), du cœur (crise cardiaque), des poumons (embolie pulmonaire) et régularise la tension artérielle
  • précurseur à la synthèse des prostaglandines
  • excellent remède contre la toux
  • utile en prévention des cancers hormono-dépendants (sein, estomac et côlon)
  • antioxydant et protecteur de certaines enviro-toxines

États et troubles de santé pouvant bénéficier du lin :

  • Cholestérol élevé
  • Troubles de la circulation périphérique
  • Dégénérescence hépatique
  • Inflammation des reins, urètre, vessie (en cataplasme)
  • Bronchite, pneumonie (cataplasme de graines en farine), toux
  • Constipation

Modes de consommation :

  • Faire tremper 10 min, une c. à c. de graines dans 1/2 verre d’eau chaude. Absorber le tout au coucher. Le mucilage se libère au trempage
  • En cas de forte constipation, consommer la même dose le matin à jeun et avant le repas de midi
  • Les graines peuvent être ajoutées au pain ou dans les biscuits secs

LE TOURNESOL

(Helianthus annuus)

Considérée autrefois comme une plante sacrée par les Indiens, le tournesol, utilisé pour son huile, est précieux pour ses graines très protéinées.

Il existe une centaine d’espèces cultivées surtout en Russie, en Argentine, en Chine, aux États-Unis.

Composition

  • Les graines constituent une source de protéines complètes (environ 26 %)
  • acides gras essentiels, phosphore, potassium, fer, calcium, assimilables ainsi que  des vitamines (D, E et surtout du groupe B). Excellente source de fibres.

Qualités alimentaires et vertus thérapeutiques

  • Les graines sont recommandées pour les enfants en croissance, les femmes enceintes ou qui allaitent et pour toutes les personnes faisant face à des situations de stress et d’épuisement.
  • aux Philippines, des décoctions de graines sont utilisées contre les maux de tête.
  • nourriture par excellence du guerrier de certains peuples indiens d’Amérique Centrale.
  • plante médicinale majeure de nombreux peuples amérindiens  : contre les morsures de serpent à sonnette, les douleurs de poitrine…
  • dans les cas de stérilité, frigidité et impuissance.

États et troubles de santé pouvant en bénéficier

  • Grossesse, allaitement
  • Adolescence en croissance
  • Oxyurose
  • Impuissance
  • Maux de tête (décoction de graines), toux
  • Épuisement
  • Mauvaise texture des ongles
  • Pertes blanches

Modes de consommation

S’utilise dans le pain (garniture), en germination (jeunes pousses), en farine, tel quel comme les noisettes ou les arachides, ajouté aux sauces, farces, légumes, salades, en végépâté, aromatisé avec du tamari…

Note : les graines verdissent souvent à la cuisson (interaction entre l’acide chlorogénique et des acides aminés).

Jean-Claude Rodet

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here