NUMERO : N°69-Janvier Février 2017

Millésime bio à Marseille pour sa 24e édition

Quelques changements sur la forme pour la 24e édition du salon mondial du vin bio, Millésime Bio. En effet, elle aura lieu cette année non plus à Montpellier mais au parc des expositions Marseille-Chanot et un peu plus tard que d’habitude du 30 janvier au 1er février 2017. Pas d’inquiétude, Millésime bio, restera le rendez-vous incontournable du secteur de la viticulture biologique. Cette nouvelle étape projette le salon dans une nouvelle dynamique, tout en permettant de garantir l’autonomie de gestion de l’évènement et de préserver son identité et son organisation si spécifiques.

Millésime Bio : un concept unique depuis 1993

Créé et organisé depuis 1993 par les vignerons de l’association interprofessionnelle Sudvinbio, Millésime Bio présente une offre 100 % biologique permettant aux acheteurs de concevoir leur gamme en toute confiance. Pour ce, Sudvinbio mandate Ecocert pour contrôler la conformité au règlement biologique des vins présentés. Côté présentation, ce salon abordable et efficace propose des stands « clefs en main », tous identiques :  seul le vin fait la différence !

Le visitorat strictement professionnel dispose d’espaces de dégustation en libre-service grâce à l’œnothèque qui présente entre autre, les vins médaillés du Challenge Millésime Bio. Enfin, à travers de nombreuses conférences tous les professionnels du secteurs sont informés des différentes évolutions à la fois techniques et réglementaires ainsi que sur les tendances du marché du vin bio.

Concours Challenge Millésime Bio

C’est le rendez-vous international de la qualité et de la promotion des vins biologiques. Il fête cette année sa 10ème édition. Plus de 1400 échantillons issus de nombreux pays et appellations seront dégustés par un jury de professionnels du vin le 17 janvier 2017. Les vins médaillés seront en dégustation libre pendant les trois jours du salon, au sein de l’espace Challenge Millésime Bio.

Millésime Bio en chiffres

4500 visiteurs professionnels en 2016 (Cavistes, importateurs, négociants, magasins bio, CHR et grossistes venant de nombreux pays et plusieurs continents dont l’Europe du Nord, l’Amérique du Nord et l’Asie) 96 % des visiteurs interrogés pensent revenir en 2017 !

880 exposants en 2016 (Grande diversité des vignobles : Allemagne, Argentine, Autriche, Bulgarie, Chili, Espagne, France, Grèce, Hongrie, Italie, Nouvelle-Zélande, Portugal, Royaume-Uni, Slovénie et Suisse.97 % des exposants interrogés pensent reprendre un stand en 2017 !

Vin bio, la filière qui crée de l’emploi

Selon France Stratégie, près de 10 % des postes de travail seront supprimés dans le secteur agricole d’ici 2022. Il s’agit du secteur qui perdra le plus grand nombre d’emplois. Les causes : la concurrence internationale, les départs en retraite, les gains de productivité. Il y a pourtant une filière agricole qui, en France, gagne des parts de marchés et suscite des embauches : c’est la viticulture bio. Cette première étude révèle qu’une exploitation viticole bio génère 50 % d’emplois en plus qu’une exploitation non bio : des emplois par ailleurs souvent plus stables et plus qualifiés. Mais si les offres en bio attirent plus les demandeurs d’emploi, la filière rencontre quelques difficultés pour pourvoir à certains postes, en raison, notamment, du manque de formations spécialisées. Plus d’emplois, des offres encore non pourvues : et si la viticulture bio contribuait au maintien et à la création d’emplois dans nos campagnes ?

Le vin bio génère plus d’emplois

Des emplois proportionnellement plus nombreux : en moyenne, une exploitation bio crée 1,5 fois plus d’emplois qu’une exploitation non bio.

Des exploitations qui ont plus tendance à embaucher : 34,6  % des exploitations bio emploient un ou plusieurs salariés permanents, contre 21,6 % pour une exploitation non bio

Des emplois plus stables : 71,49 % des emplois en bio

sont à temps complet, contre 66,83 % en conventionnel

Des emplois plus qualifiés : en bio, la part des cadres et des techniciens est de 17,81 %, contre 11,6 % en conventionnel.

Les régions qui recrutent le plus

PACA et Corse : 37 % des offres d’emploi en viticulture bio, contre 34 % pour l’Occitanie et 17 % pour la Nouvelle Aquitaine

(Sources : étude Sudvinbio 2016 – Sudvinbio/INRA – Montpellier SupAgro (UMR MOISA) – Vitijob)

Millésime bio en pratique

Dates : 30, 31 janvier & 1er février 2017

Lieu : Parc des Expositions de Marseille-Chanot, Parc Chanot, Rond-Point du Prado, 13008 Marseille

Heures d’ouvertures aux visiteurs :

-30 janvier 2017 de 10h à 19h,

-31 janvier 2017 de 9h à 19h,

-1er février 2017 de 9h à 17h

Organisation et contact :

Bât. A8 – ZA Tournezy 2 – Rue Simone Signoret – 34070 Montpellier

Tél. : + 33 (0)4 99 06 08 41

– www.millesime-bio.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here