NUMERO : sept -oct 2011

NATEXPO 2011 : un millésime prometteur

 

 

Selon vous, quelles sont aujourd’hui les grandes tendances dans votre domaine ?
Roger Serrault : Les produits bio ont connu une très forte croissance dans les années 2007-2008. Cette progression a certes été plus molle en 2009 et 2010, mais cela était en partie liée à la baisse des prix car les volumes restent importants. Il y a également un intérêt de plus en plus croissant en ce qui concerne les compléments alimentaires dont le chiffre d’affaires représente la moitié de celui des produits bio. Une réelle performance ! Parmi les autres produits, on observe aussi une forte progression de la demande de produits sans sucre, sans sel ou sans gluten. Les purs jus de fruits ont le vent en poupe, les plats préparés bio se sont beaucoup développés et l’on note une assez forte augmentation d’achats de produits bio pour les enfants. Cette hausse de la demande témoigne de la part du consommateur d’une préoccupation de plus en plus grande de son propre bien-être et celui de la planète.
Du 15 au 17 octobre 2011 à Paris-Villepinte, se tiendra le salon NATEXPO. Pourquoi et comment est né ce salon ?
Roger Serrault : Le salon NATEXPO est né à l’initiative de la FFD qui regroupe trois syndicats professionnels : Synabio, qui rassemble les producteurs et transformateurs de produits bio, Synadiet, qui représente les fabricants et distributeurs de produits diététiques et de compléments alimentaires et Synadis, le réseau des points de vente spécialisés. Sa mission consiste à créer du lien entre ces différents intervenants. Créée depuis près d’un demi-siècle à la demande des fabricants de produits diététiques et des magasins souhaitant se spécialiser dans ces produits, la FFD organise depuis l’origine un salon consacré aux professionnels. D’abord confidentiel, NATEXPO s’est agrandi et diversifié pour devenir le seul salon professionnel, multisectoriel et international du marché des produits naturels, diététiques et écologiques.
Parlez-nous des Trophées NATEXPO qui seront remis à l’occasion du salon.
Roger Serrault : Les Trophées NATEXPO récompensent les innovations les plus originales de l’univers des produits bio, diététiques et écologiques. Créés en 2005, ils mettent à l’honneur, tous les deux ans, les douze innovations les plus originales, lancées au cours de l’année 2011, issues des quatre pôles du salon (Alimentation et « vins » bio, compléments alimentaires, cosmétique bio et écoproduits). Ces innovations sont notées par un jury d’une dizaine de personnes en fonction de plusieurs critères comme l’impact écologique, l’apparence ou encore le bénéfice consommateur. Traditionnellement

(image)

composé de journalistes, le jury 2011 s’est ouvert à des professionnels variés du monde bio ainsi qu’à des jeunes de junior entreprises de grandes écoles. Autre nouveauté cette année, nous avons décidé que l’inscription à ces Trophées serait ouverte à l’ensemble de la profession et non plus réservée aux seules entreprises inscrites au salon. Trois produits seront ainsi primés par un Trophée (or, argent et bronze) au sein des quatre pôles du salon. Les Trophées seront remis le premier jour du salon par la grande championne de cyclisme Jeannie Longo.
Comment décririez-vous l’édition 2011 du salon NATEXPO ?
Roger Serrault : NATEXPO est la vitrine de tous les produits que les consommateurs peuvent trouver dans les points de vente spécialisés, et désormais aussi – pour certains d’entre eux – dans la grande distribution : cosmétiques naturels, compléments alimentaires, boissons, vins « bio », habitat ou textile, entre autres. Lieu d’affaires, NATEXPO n’en est pas moins un salon engagé qui défend la production bio, prône l’utilisation de matières premières locales et met en avant les produits de saison. Il soutient les nouveaux venus du secteur et, par le principe du « Village des artisans », accueille à prix réduit dans sa pépinière de jeunes entreprises et artisans. NATEXPO s’investit également dans les domaines de l’emploi et de la formation. Nous souhaitons également développer la participation et le visitorat international, créer du lien et du « business » au-delà des frontières. Cette année par exemple, le salon rassemblera plus de 50 sociétés internationales de 15 pays différents de l’Irlande au Mexique en passant par la Turquie ou l’Allemagne. Nous voulons également poursuivre la sensibilisation des professionnels et des consommateurs. Les magasins spécialisés se doivent en effet d’être attachés à un haut niveau de qualité dans la sélection de leurs produits et dans la prestation de conseil apportée à leurs clients. Les consommateurs, quant à eux, doivent être toujours plus exigeants et faire pression pour une vraie origine locale des produits. Il y a quarante ans, les produits bios et naturels étaient perçus comme une mode. Aujourd’hui, en partie grâce au Grenelle de l’Environnement mais aussi par l’exigence d’un consommateur de plus en plus responsable et en demande de bien-être, les produits bio et naturels s’inscrivent pleinement dans un nouveau style de vie. Précurseur, le salon NATEXPO est aujourd’hui bien ancré dans son époque et la FFD qui le chapeaute se doit également de suivre ces nouvelles évolutions. C’est pourquoi nous sommes actuellement en train de réfléchir sur des missions complémentaires plus internationalisées et que nous envisageons prochainement de modifier le nom de notre Fédération