NUMERO : mars-avril 2013 – BL 45

Pet food bio : implantation et référencement (suite)

 

Tracabilité – garantie – certification

A l’identique de l’alimentation humaine, la fabrication et la mise sur le marché des aliments préparés pour animaux familiers sont strictement encadrées par une réglementation officielle et des règles volontaires spécifiques. Par exemple, la FACCO, la Chambre Syndicale des Fabricants d’Aliments pour Chiens, Chats, Oiseaux et autres animaux familiers, travaille en étroite collaboration avec les autorités nationales, principalement le Ministère de l’Agriculture & de la Pêche (Direction Générale de l’Alimentation), le Ministère de l’Economie, de l’Industrie et de l’Emploi (Direction Générale de Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes), afin d’offrir aux propriétaires d’animaux familiers des produits sains, équilibrés et de qualité pour le plus grand bénéfice des animaux.

Plus de 100 textes réglementaires

La réglementation officielle comporte plus d’une centaine de textes qui couvrent tous les champs du secteur du pet Food. La majeure partie de ces règlements, nationaux et européens sont spécifiques à cette industrie. Une partie est également applicables à l’industrie de l’alimentation humaine et/de l’alimentation des animaux d’élevage.

En agriculture biologique

Aucune réglementation européenne officielle sur les produits biologiques pour animaux de compagnie existe. Seuls des cahiers des charges sont élaborés selon les États. En France, les pet food sont régis par le cahier des charges « aliments pour animaux de compagnie » à base de matières premières issues du mode de production biologique. Il a été homologué par l’arrêté interministériel du 16 février 2004 (JO du 25-02-04). Toutes les recettes sont exemptes d’additifs de synthèse, de colorants, d’exhausteurs de goûts synthétiques, d’arômes artificiels, de conservateurs artificiels et sans traces de pesticides… Les matières premières sont bio et signifient que la volaille, le bétail et les poissons reçoivent une nourriture biologique sans organismes génétiquement modifiés (OGM).

Conseils à la vente

Sans additif, les pet food bio sont parfois moins appétants que les produits traditionnels (les chats préfèrent parfois spontanément un aliment traditionnel). Il est donc nécessaire, selon le tempérament du chat, d’effectuer une période d’adaptation pour passer au bio. Commencez par ajouter 10 % d’aliment bio à la nourriture traditionnelle et augmentez progressivement la ration jusqu’à sa totalité. Cette période peut varier d’une à deux semaines. Aussi, préférez au départ des petits conditionnements avec des barquettes alu 100gr.

Les aides à la vente

Utilisez le maximum de supports fournis par vos fournisseurs (poster, livrets consommateur). De nombreux documents donnent beaucoup d’informations sur le régime et le dosage des rations.

Le pet food bio plus économique

Selon certaines études internes de fabricants, les pet food bio seraient plus économiques. En effet, en raison d’une meilleure assimilation par l’animal (pas de produit de synthèse), ces derniers auraient tendance à consommer au total moins de quantité.

Astuces

Si votre espace ne permet pas d’avoir suffisamment d’assortiments surtout sur des gros conditionnements, il est facile de travailler sur commande. Vos fournisseurs sont capables de vous livrer rapidement des conditionnements plus volumineux comme des croquettes en sac de 15 kg. Il s’agit d’indiquer dans votre linéaire que les commandes sont possibles. C’est une garantie fidélité pour le magasin.

Développer l’offre litière

Comme les chiffres l’indiquent, le marché des litières pour chats se développent fortement. Pensez à proposer différents conditionnements sans oublier le service commande. Par exemple, pour la conservation des croquettes, la vitamine E et l’extrait de romarin sont utilisés. Pour les aliments humides, la conservation est assurée grâce à la stérilisation et ce, selon des barèmes de températures précis. Ces mesures permettent de préserver les vitamines et minéraux précieux pendant la production. Rappelons que le logo AB est depuis le 1er janvier 2005 utilisable sur les aliments pour animaux de compagnie. Par exemple, au Pays bas, la certification est faite par EKO et contrôlé par SKAL