NUMERO : Mai – Juin 2015

SECURBIO® : sécuriser la filière bio


Depuis plus de 10 ans, le Synabio, syndicat des entreprises bio, réalise des études pour valoriser la qualité « sans résidus de contaminants » de la très grande majorité des produits biologiques.

 

Ce travail a permis à l’époque de publier une synthèse des résultats pour les  lières fruits et légumes et grandes cultures. En 2010, le Ministère de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Pêche et l’Agence Bio ont soutenu une expérience de centralisation des résultats des analyses de résidus pesticides et OGM réalisées par les différents opérateurs de l’agriculture biologique dans un outil informatique. Au-delà de l’analyse des données partagées, il s’agissait d’identifier, au cours de cette phase de test, les conditions permettant aux opérateurs de partager, en con ance, leurs données.

Enfin, sur la base de ces expériences, un programme de recherche a été soutenu par le Ministère de l’Agriculture entre 2011 et 2014 pour créer, abonder et tester une base de données en ligne. Ce programme, coordonné par l’ITAB, en lien étroit avec le Synabio et avec le soutien de l’APCA et de la FNAB, a permis de créer le site opérationnel et sécurisé www.securbio.fr.

 

4500 bulletins d’analyses

Sur cette période 2011-2013, plus de 4 500 bulletins d’analyses ont été collectés auprès des entreprises de la bio et des organismes certificateurs. Sur cette base, des rapports complets et par  lière ont été transmis aux contributeurs, reprenant les principaux résultats  : couples contaminant-produits recherchés, observations, sources possibles de contamination… Ce document permet aux contributeurs d’avoir des éléments d’expertise du risque de présence de substances non autorisées dans leurs produits (matières premières et produits finis) et de positionner leurs propres résultats par rapport au paysage national, en bio et en conventionnel.

L’analyse des résultats et le partenariat avec des experts techniques a également permis la rédaction de guides de préconisations pour optimiser les plans de contrôle mis en oeuvre dans les entreprises et maîtriser les risques de contamination. Ces documents sont publics et disponibles dans la docuthèque sur le site www.securbio.fr.

Dans la région Rhône-Alpes par exemple, ces outils ont été repris par des professionnels réunis par Bioconvergence Rhône-Alpes et Organics Cluster pour être déclinés dans les entreprises. Ce travail a permis des échanges entre professionnels sur la qualité des produits bio, et l’optimisation des systèmes de gestion du risque déjà en place.

Enfin, l’animation du programme SECURBIO permet de sensibiliser les acteurs de la recherche et les entreprises à certaines problématiques.

A titre d’exemple, la détection régulière dans les produits bio de pipéronyl butoxyde (PBO), synergisant classique des pyréthrines naturelles autorisées en bio, a été relevée et un programme de recherche d’alternatives a pu être lancé par l’ITAB, avec le soutien duMinistère de l’Ecologie. Les résultats sont attendus pour le premier semestre 2015. Par ailleurs, Securbio® fournit des éléments d’expertise qui se sont avérés précieux dans le cadre de la révision réglementaire en cours à Bruxelles. Ainsi, le Ministère de l’Agriculture a pu s’appuyer sur des données concrètes issues des filières françaises pour réagir à la proposition de la Commission européenne de mettre en place des seuils de déclassements en bio (article 20 de la proposition de la Commission européenne).
 

Une vingtaine d’entreprises impliquées

Aujourd’hui, une vingtaine d’entreprises saisissent les résultats des
analyses menées en interne pour garantir la qualité des produits biologiques dans Securbio®. Ces données sont complétées par la contribution de certains organismes certi cateurs. Le Synabio assure l’animation de ce programme, sensibilise les entreprises à l’intérêt de cet outil et les accompagne dans la prise en main de

Securbio®. Les résultats et l’actualité touchant au sujet des contaminants dans les produits bio fera prochainement l’objet d’une newsletter envoyée à tous les contributeurs. La nécessité d’élargir le champ d’expertise de Securbio® est partagée par l’ensemble des acteurs du secteur. A terme, le dispositif devrait impliquer l’Agence Bio, la FNAB, Coop de France, et l’APCA, en partenariat avec l’ITAB, l’animation restant assurée par le Synabio. L’objectif est bien de faire grandir l’outil en accord avec les attentes de tous les professionnels des filières biologiques et de l’enrichir de données complémentaires.

L’un des prochains chantiers de Securbio® est le travail sur l’optimisation des budgets alloués par les acteurs économiques à la qualité et en particulier aux analyses. Parallèlement, le rapprochement avec nos partenaires européens engagés dans des démarches similaires se consolide avec la volonté de partager nos principales observations et les enseignements tirés des travaux sur la gestion de ce risque en agriculture biologique.
 

Pour en savoir plus ou rejoindre le dispositif Securbio® :
– Tel : 01.48.04.01.49