Toujours plus de magasins bio en Bretagne mais la concurrence de la GMS inquiète

En raison de la crise sanitaire, c’est en digital qu’ont eu lieu les Rencontres Pro & Bio de l’IBB (Initiative Bio Bretagne) autour du thème de la distribution des produits bio. Cet événement, dont Bio Linéaires était partenaire, souligne la croissance de la distribution spécialisée en Bretagne et y pointe l’impact de la crise sanitaire sur la consommation à la hausse de produits bio.

La bio poursuit sa dynamique en Bretagne avec plus de 14 000 emplois directs générés par les filières bio (production – transformation – distribution) et un marché bio estimé, en 2020 par l’IBB entre 680 à 800 millions d’euros. Un essor conforté par une forte consommation, avec 19 % des Bretons qui mangent tous les jours des produits bio (soit cinq points de plus que la moyenne nationale de 14 %).

+ 10,5 % d’ouvertures de magasin bio bretons entre 2018 et 2020

Après une légère baisse des ouvertures entre 2012 et 2016, la distribution spécialisée bio bretonne poursuit sa croissance avec + 10,5 % d’ouvertures de points de vente entre 2018 et 2020 et un total de 169 magasins bio en novembre 2020. Les magasins sont à plus de 75 % en réseau ou groupement (contre 70 % en 2018), dont près de 62 % affiliés au réseau Biocoop et 16,4 % d’adhérents Accord Bio. 

La concurrence de la GMS inquiète

Concernant le développement de l’activité, la concurrence est le frein principal cité par 62,7 % des répondants de l’enquête de l’IBB, suivi des contraintes techniques (difficultés d’extension, etc.) et de l’écart de prix entre bio et conventionnel. A cet effet, pour les sondés, le premier concurrent à leur activité est de loin la GMS (62,7 %) suivi des autres magasins spécialisés (près de 30 %).

Si le premier confinement a occasionné, selon les répondants, un accroissement des ventes de près de 63 %, les trois-quarts des sondés indiquent, après le déconfinement, un retour à la normale ou une baisse d’activité. Seuls un quart des répondants soulignent une hausse de l’activité poussée par l’arrivée de nouveaux clients.

Marché bio : 782 millions d’euros de chiffre d’affaires pour Système U

Le groupement U, qui représente 10,8 % du marché bio en GMS en 2019, participait également à ces Rencontres Pro & Bio. L’occasion de dévoiler les chiffres générés par les ventes de produits biologiques dans ses magasins. Le poids du bio représente ainsi 782 millions d’euros de chiffre d’affaires pour U (données internes à CAD fin S47 – 16-22 novembre 2020) soit + 11,7 % vs 2019. Sa MDD (U bio) représente 48 % de l’assortiment bio. Si l’évolution des ventes a dépassé les 60 % sur la semaine précédent le premier confinement, elle a été plus mesurée à 30 % lors du second confinement (S44). En conclusion, malgré la poursuite de progression du bio dans ses magasins, l’enseigne a souligné l’importance de “ne pas aller trop vite”, de poursuivre la co-construction des filières et d’être vigilant sur les niveaux tarifaires. 

Retrouvez le détail de l’enquête dans Bio Linéaires n°93 de janvier-février 2021.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here