NUMERO : N°65 -Mai Juin 2016

Tout savoir sur le CQP bio

Opérationnel depuis 2003, la formation préparant au CQP Vendeur conseil en produits biologiques (CQP bio) prépare à un certificat professionnel reconnu dans la convention collective du commerce de détail de fruits et légumes, épicerie et produits laitiers (ccn 3244). Inscrite au RNCP (JO du 21/02/2008), cette formation mise en place par les professionnels du secteur a spécialement été adaptée aux besoins réels du magasin bio. Pour preuve, elle rassemble chaque année plusieurs dizaines de candidats.

Une formation ouverte à tout type de situation 

La formation préparant au CQP bio est organisée sous le statut du contrat de professionnalisation lors d’un recrutement d’un salarié, ou celui d’une période de professionnalisation pour un salarié déjà en CDI dans une entreprise relevant de la CCN 3244. Il est accessible aux jeunes de moins de 26 ans et aux demandeurs d’emploi de plus de 26 ans inscrits au Pôle Emploi. Toutefois, cette formation peut aussi se faire dans le cadre :

  • d’un Congé Individuel de Formation (CIF)
  • d’un CSP (Contrat de Sécurisation Professionnelle) ou d’un PSE (Plan de Sauvegarde de l’Emploi)

Pour rappel, le contrat de professionnalisation est un contrat à durée déterminée ou indéterminée qui alterne formation professionnelle et travail en entreprise. Il a pour but de permettre à son signataire d’acquérir une qualification et de favoriser son insertion ou sa réinsertion professionnelle. Il se présente sous la forme d’un contrat écrit (formulaire de 3 feuillets). Il est signé par l’employeur, le stagiaire, les parents du stagiaire si celui-ci est mineur, puis visé par le centre de formation et enregistré par la DIRECCTE (Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi).

Le statut d’un stagiaire en CQP Bio

Le stagiaire suivant la formation est un salarié en CDD ou en CDI avec une période d’essai d’un mois. Le stagiaire et l’entreprise doivent respecter les points suivants :

  • visite médicale obligatoire et déclaration préalable à l’embauche à faire par l’entreprise.
  • congés payés (2,5 jours par mois).
  • protection sociale (adhésion au régime général de la sécurité sociale et acquisition des points retraites)
  • prise en charge légale par les employeurs des frais de transport en région parisienne. Le salarié en formation bénéficie des mêmes droits, devoirs et avantages que les autres salariés de l’entreprise, y compris pendant le temps passé au centre de formation
Un groupe CQP bio de l’IFOPCA Paris en voyage découverte filière chez un viticulteur bio en Anjou.

Le déroulement de la formation

Selon chaque centre, la formation en alternance s’étale soit sur le rythme d’une année scolaire ou civile. Elle est généralement organisée selon un calendrier adapté aux exigences des entreprises franciliennes ou des régions. C’est pourquoi, les cours peuvent être dispensés à raison de trois à quatre jours consécutifs une semaine sur deux, un ou deux jours par semaine, pour un volume horaire total d’environ 440 heures.

Contenu de la formation

Le référentiel prend en compte tous les besoins du métier :

  • le métier de vendeur conseil : accueil, écoute, conseil, la mise en place du rayon et les bases de l’hygiène.
  • le contexte de la “BIO” : production et transformation
  • le commerce des produits “BIO” : le marché et la consommation, organisation de la distribution…
  • les produits “BIO” : bases de la nutrition, les produits d’alimentation générale bio et diététiques, les compléments alimentaires, la phytothérapie, les cosmétiques, les écoproduits, etc.

Des « Découvertes Filières » à la rencontre des opérateurs bio ainsi que des ateliers culinaires bio sont aussi au programme.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here