NUMERO : Mars-Avril 2015

Une fréquentation en accord avec l’évolution du marché bio

Un visitorat qui s’internationalise

Comme l’an passé, les étrangers sont de plus en plus présents : ils ont représenté 22 % des visiteurs, avec les professionnels du Bénélux, 13,5 %, les nord-américains (Etats-Unis et Canada) 13 %, les allemands 11 %, les asiatiques (Japon, Hong-Kong, Corée du Sud, République Populaire de Chine et Singapour) 11 %, les scandinaves 6,3 % et les britanniques 6 %.

Côté activité des visiteurs, les cavistes continuent de s’intéresser aux vins bio car ils sont à nouveau en tête avec 19 % des visiteurs acheteurs (contre 13 % en 2014) suivis des importateurs (13,5 %), des négociants (6,5 %), du CHR (6,4 %) et des grossistes/distributeurs (5,3 %). Parmi ces derniers, on compte plus d’une centaine de représentants de la filière distribution spécialisée bio et de la grande distribution.

Parmi les exposants, il faut souligner la diversité des nationalités (14 au total), la France, l’Espagne et l’Italie constituant le trio de tête. Les vignobles autrichiens renforcent leur présence avec cette année, des domaines encore plus nombreux. Le Chili, la Slovénie, la Bulgarie et la Hongrie sont de retour. Petits nouveaux cette année : la Nouvelle-Zélande, la Grèce et le Royaume-Uni.
 

Des conférences variées et riches

Cette année encore, de multiples conférences étaient au programme avec de nombreux thèmes liés à l’actualité réglementaire. Parmi elles, nous avons aussi retenu celle sur le marché des vins biologiques dont la coordination était assurée par l’Agence Bio.
 

Focus sur les vins bio en Allemagne
Avant de nous présenter les atouts que pouvait avoir le vin bio français en Allemagne, Denis Abraham, conseiller export vins, spiritueux et boissons de Business France du Bureau de Düsseldorf en Allemagne, nous a tout d’abord démontré l’intérêt des allemands vis-à-vis du vin.
En effet, en 2013, elle était le 1er marché à l’import de vins au monde en volume, le 1er marché en volume pour les Français avec 2,6 millions d’hectolitres (+1,2 %) et le 1er pays consommateur de vins effervescents avec 4 litres par habitant.
 

Critères influents pour le bio

Côté bio, les boissons avec alcool sont en dessous de la représentativité nationale du bio. Leur part représente 2,2 % contre 3,9 % sur le chiffre d’affaires total alimentaire.

Les critères d’achat pour le vin bio restent assez proches de ceux des français avec l’authenticité et l’expression du terroir, le respect de l’environnement et le développement durable, les teneurs réduites en pesticides, le caractère naturel du vin et se « faire un petit plaisir ». L’achat impulsif reste aussi une motivation importante.
 

On constate toutefois, que certains thèmes spécifiques à la bio sont aussi exigés :

●  La certification vegan

● Une labélisation Fair Trade pour les vins du Chili et d’Afrique du Sud

● La méthode culturale Piwi qui utilise des cépages résistants aux maladies cryptogamiques

● Des vins sans sulfite ajouté

● La régionalité avec des partenariat avec des producteurs locaux
 

Distribution

Les deux gros canaux de distribution sont la Grande Distribution (GD) conventionnelle ou spécialisée bio. En GD conventionnelle, la part de marché du vin bio représente 1 % contre 3,49 % sur l’alimentaire bio en général. 8 à 10 millions de bouteilles sont vendues avec un cœur de gamme de 3,5 à 4,99 € TTC. Le vin bio est mieux valorisé que celui du conventionnel (différence de 0,5 à 1 € TTC). En revanche, en GD spécialisée bio, seul deux acteurs se sont réellement impliqués dans ce créneau :

Denn’s Biomarket, filiale du grossiste bio Dennree (148 points de vente) propose entre 140 et 220 vins bio sur ses 5000 références. Alnatura avec 92 magasins et 6000 références en moyenne dispose d’une gamme de 120 à 150 vins bio. Enfin, Temma (9 magasins), la chaîne bio du numéro 2 de la GD conventionnelle reste la GD bio qui en propose le plus avec 250 références en moyenne.

Pour en savoir plus : www.sudvinbio.com

Vins médaillés à Challenge Millésime Bio 2015

Millésime Bio a été l’occasion de présenter tous les vins médaillés du 8ème concours international des vins biologiques.
La dégustation des 1250 échantillons s’était déroulée le 25 novembre 2014 à Lattes (34). Le jury était présidé par Toshio Matsuura, journaliste du magazine spécialisé Wands (La Revue Japonaise des Vins et Spiritueux)
374 médailles ont été décernées  :

●  85 médailles d’Or

●  171 médailles d’Argent

●  118 médailles de Bronze

Le palmarès est disponible sur le site www.sudvinbio.comwww.sudvinbio.com.